DSC_4978

Dans notre périple des châteaux de la Loire, nous nous arrêtons devant le château de Fougère-sur-Bièvre, à 15 km de Blois. 

DSC_4972

Un peu à l'écart des circuits touristiques classiques, ce bijou, mélange de médiéval et de Renaissance, bien préservé, nous a impressionnés, surtout par son architecture. Édifié à la fin du XVe siècle, c’est l’image même  du château fort idéal !

DSC_4973

Hormis les douves et le pont levis qui ont disparu, tout y est : Donjons, chemins de ronde, mâchicoulis, échauguettes, sa poterne d’entrée fortifiée, bref le véritable château défensif.

DSC_4982

Fougères se distingue des grands châteaux de la Loire par une architecture sobre et puissante.

DSC_4980

Les murs sont faits de moellons de calcaire dur de Beauce, par contre le tuffeau est employé pour les parties moulurées ou sculptées.

DSC_4976

Poursuivant notre route en direction d’Amboise, nous nous arrêtons à Chaumont sur Loire, où la vue sur la rive opposée est superbe !

DSC_5011

La petite cité se trouve sur la rive gauche de la Loire, entre Blois et Amboise. Véritable village-rue, ses maisons s'alignent de façon régulière le long du fleuve.

DSC_5012

Nous sommes soudain subjugués par une apparition de conte de fées : son château majestueux et imposant. Digne de la Belle au bois dormant, il est juché sur un promontoire dominant le fleuve royal : la Loire.

DSC_5013

Le site est sublime et on comprend pourquoi la princesse de Broglie s’en enticha au premier coup d’œil. La jeune héritière de 17 ans, l’une des plus grosses fortunes de l’époque, l’acquiert en 1875. Dernière propriétaire des lieux, on lui doit la restauration et l’aménagement actuels du château, ainsi que le parc attenant.

DSC_5025

La forteresse d’origine se pare aujourd’hui d’une grâce toute féminine, car Chaumont a toujours été un château de femmes. Bien avant la princesse de Broglie, il avait appartenu successivement à Diane de Poitiers et Catherine de Médicis. La reine forçant un peu la main de son ancienne rivale (Diane de Poitiers fut la favorite du roi Henri II) lui échangea Chaumont contre Chenonceau.

DSC_5021

À partir de la fin du 19e siècle,  la princesse de Broglie en donnant des fêtes somptueuses, le château devint le rendez-vous de tout le gotha européen.

DSC_5023

Sur la Loire nous tombons sous le charme de nombreuses embarcations, authentiques,  à voile unique, appelées des "gabares". Le long chemin de la Loire fut sillonné à toutes les époques par ces nombreux et célèbres bateaux. 

DSC_5014

Cet ancien bateau, traditionnel, de transport de marchandises, de 20 à 30 mètres est aussi nommé « chaland ». Il est le principal type de bateau en usage depuis le Moyen Age. On y trouve des gabares fluviales et des gabares maritimes.

DSC_5015

Leur seul point commun est celui de tous les bateaux de transport fluviaux : le fond plat appelé « sole » qui leur permet, avec un faible tirant d'eau, de porter un maximum de charge. 

DSC_5024

Plusieurs gabares ont été reconstituées, assez récemment, à des fins touristiques. Ce sont des répliques de gabares naviguant sur la Loire au XVIIIe siècle. 

DSC_5027

Une superbe initiative qui contribue à la sauvegarde de l’histoire de la Loire et qui cherche également à offrir une fin honorable aux bateaux traditionnels en fin de vie. 

DSC_5022

Suite : Amboise