DSC_4899;

Je vais vous parler aujourd’hui du château de Chambord, lieu incontournable, porte d'entrée dans le Val de Loire. L'ayant déjà visité auparavant, nous nous contenterons, cette fois-ci, des extérieurs. 

DSC_4878

La Touraine est une région superbement choyée par la nature et les hommes. C’est un pays aux nombreux trésors artistiques, de tous les âges : vieux donjons romans, ruines habillées de lierre, tours gothiques, châteaux princiers du XVe siècle, resplendissants, décorés et ciselés, entourés d’immenses parcs aux superbes ombrages, fastueux châteaux qui furent des résidences royales.

DSC_4877

Les nombreux châteaux de la Loire, que nous verrons par la ensuite, datent, en grande partie, de l’époque de la Renaissance. Ce ne sont plus des châteaux forts, mais d’élégantes habitations de plaisance. De Tours à Blois, de Chambord à Villandry en passant par Loches, Chinon ou Langeais : les noms sont mythiques, les demeures incroyables. 

DSC_4887;

Sur cette route initiatique,  nous allons être éblouis devant la prouesse des artistes et des architectes, au sein d'une région réputée pour sa douceur de vivre. Et l’on comprend pourquoi les rois et les seigneurs avaient choisi ces sites enchanteurs, ce pays où règne l’abondance pour y bâtir de somptueux châteaux. Tous ont leur singularité, sont uniques et font toujours rêver !

DSC_4900

Notre 1ère étape, des châteaux de la Loire, sera celui de  Chambord (Loir et Cher). En voiture, à pied, à vélo ou à cheval, les larges allées du domaine de Chambord nous invitent à la découverte d’un parc exceptionnel.

forêt

La forêt et ses animaux sauvages laissent peu à peu place à une vue imprenable sur les toits du château de Chambord, puis de son imposante architecture. C’est une œuvre d’art unique au monde, une merveille de la renaissance, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce plus vaste des châteaux de la Loire est une grandiose folie due au roi François Ier.

DSC_4883

Les comtes de Blois avaient élevé dans la forêt un petit château où François Ier aimait venir pour y chasser. La construction débute en 1518. En 1537 le gros œuvre est terminé et en 1545 le logis royal est achevé. C’est un délire architectural aux proportions gigantesques avec :  ses 440 pièces, ses 83 escaliers et ses 365 cheminées sculptées.

DSC_4885Détail des cheminées.

Chambord, c’est la démesure et le théâtre du faste de l’époque, surpassant Versailles.  François Ier n’en profitera guère, car il meurt 2 ans plus tard. 

DSC_4885

Après sa mort, les successeurs de François 1er se désintéressent de Chambord et le site tombe en ruine. Il ne fait l’objet d’un regain d’intérêt qu’à partir du milieu du XVIIIème siècle, en 1745, lorsque Louis XV donne le domaine de Chambord à son maréchal de guerre, Maurice de Saxe, qui y habite jusqu’à sa mort en 1750.

DSC_4881;

Il  fait réaliser de nombreux travaux, tant extérieurs, qu’intérieurs (des décors en trompe-l’œil) et renforce le confort des logis. Le plan de Chambord est d’inspiration féodale avec un donjon central à 4 tours et une enceinte. 

DSC_4901

Deux ailes (appartement royal et chapelle) sont ajoutées. La façade Nord-Ouest est d’inspiration italienne. Le fameux escalier à double révolution occupe le centre d’une croix, formée par 4 salles de gardes.

escalier

Chambord est un majestueux château de chasse, en dépit du plan massé du donjon et de ses nombreuses tours, n’est pas un château fort, car il est dépourvu d’éléments réellement défensifs.

DSC_4876Chambord, vue du ciel.

Voulu dès les premières années de son règne par François 1er, le Domaine de Chambord est le plus grand parc forestier clos d’Europe, (d’environ 5500 hectares, dont 1000 hectares ouverts au public). 

DSC_4886Port de Chambord.

Destiné à assouvir la passion du roi pour la chasse, le parc de Chambord, véritable écrin végétal de la demeure royale, est entièrement clos de murs, sur un périmètre de 32 kms. 

plan

Longtemps auréolé de mystère, le Château de  Chambord est totalement fascinant. 

Suite : Blois