100_1756

Cette randonnée nous a fait découvrir le charme d'un village de Haute Provence (Trigance), et ses richesses architecturales, puis nous a entrainés jusqu'au pont de Carajuan, porte d'entrée des merveilleuses gorges du Verdon. 

carte pont carejuan

Le parc National du Verdon est une réserve naturelle de 35 000 hectares, où l'on peut observer une grande diversité de faune et flore.

carte

Sentier de l'Artuby : Boucle de Trigance au Pont de Carajuan - Difficulté :  randonnée moyenne - Boucle : 8,5 km (AR) - Temps indicatif : 2 h 50 - Montée : 280 m.

Trigance
Stationner au  parking à l'entrée du village de Trigance.

trigance2

Le parcours (circuit n° 3) : Suivre le balisage violet : 

Au départ du parking situé à l'entrée du village de Trigance, (Var), nous prenons la rue de l'horloge en passant par la petite place... 

trigance4

...et continuons sur la petite route en direction des gorges du Verdon, par la rue de St-Esprit, en laissant sur notre gauche la route qui monte au château.

trigance5

trigance10

Le village de Trigance est en plein cœur du Parc naturel régional du Verdon créé en 1997. 

trigance6

Le château médiéval qui domine le village sur un éperon rocheux est une ancienne forteresse bâtie par les moines de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille au IXe siècle. C'est devenu un hôtel-restaurant 3 étoiles. 

trigance8

Le paysage environnant montre que l’élevage est de moins en moins présent ici, comme dans le reste de l’Artuby. 

trigance9Le village de Trigance.

Le Buis remplace les prairies pâturées sur les versants chauds exposés plein sud.

trigance7Le village de Trigance.

- Dans le virage, au poteau-flèche " Combaou de Breïs", nous descendons en direction du pont de Sautet, par le petit sentier qui rejoint une large piste. 

100_1786Pont du Sautet.

La pinède à pins sylvestres est l’étape suivante de la recolonisation de la forêt. De par son hétérogénéité, elle abrite de nombreuses espèces d’oiseaux telles que le Geai des chênes, ou encore les mésanges noires et huppées, ainsi que des plantes comme l’Hépatique noble, l’Aubépine épineuse ou l’Églantier épineux, dont les baies sont très recherchées par les oiseaux.

100_1777

- Au croisement des deux pistes, nous prenons celle qui descend à droite, en direction du pont de Carajuan. Le milieu est très sec et seuls quelques pins sylvestres rabougris, touffes de buis et de Sarriette des montagnes, se sont adaptés à ces conditions de vie où l’eau et les éléments nutritifs sont rares. Cependant, c’est un milieu qui convient à l’Alouette lulu, espèce protégée en France, reconnaissable par son chant caractéristique « lu-lu-lu-lu » ou encore à la Couleuvre verte et jaune, serpent vif mais totalement inoffensif.

100_1771

- Au poteau-flèche "Les Merlatières", nous faisons un petit détour de 20 mn aller/retour pour aller admirer le pont du Sautet.

100_1805

Le pont de Sautet est un magnifique ouvrage roman qui enjambe les gorges du Jabron. C'est un affluent du Verdon, et son point de confluence, avec la rivière émeraude, se trouve à côté du Pont de Carajuan.

100_1806

Le Pont de Sautet, construit en pierres, traverse le Jabron d’une seule arche, avec une architecture romane. Ce pont en dos d’âne a était édifié en 1787. Cependant, il fut souvent l’objet de réparations, du fait des crues. 

100_1791

En nous rendant sur le pont, nous admirons le travail d’érosion du Jabron, et  en profitons pour nous rafraîchir au moins les pieds, dans ses eaux fraîches. 

100_1799Gorges du Jabron, passage difficile.

Avant de se jeter dans le Verdon, le Jabron a creusé durant des millions d’années des Gorges, plus modestes que les Gorges du Verdon, mais effectuant tout de même une étroite entaille, dans la roche calcaire, atteignant près de 20 mètres de profondeur par endroit, pour une largeur s’étirant de quelques centimètres à quelques mètres. 

100_1801Baignade dans les gorges du Jabron.

L’importance des ponts est grande, à Trigance, car une partie non négligeable du territoire communal est située de l’autre côté du Jabron et notamment le moulin à blé. L’homme utilise depuis longtemps ces terres ; en témoignent les fours à chaux disséminés ici et là. Ces constructions massives en pierres permettaient de transformer les pierres calcaires en chaux grâce à l’action du feu. Cette activité a été exercée par les chaufourniers jusqu’au début du XXe siècle. 

- Nous reprenons, ensuite notre chemin en direction du pont de Carajuan.

100_1765Pont de Carajuan

- Au pont de Carajuan, nous faisons une halte sur l'Espace Naturel Sensible, aménagé pour les visiteurs, par le Conseil Départemental du Var et revenons par le même chemin.

100_1927

100_1816

Ce pont qui traverse le Verdon permet de regagner les Alpes-de-Haute-Provence. Les gorges qui délimitent les deux départements forment un milieu naturel riche.

100_1758Pont de Carajuan

Il est l’objet de multiples pressions du fait des nombreuses activités économiques et sportives qui s’y pratiquent : production d’électricité, escalade, canyoning, rafting, etc.

100_1756Petite plage au pont de Carajuan.

100_1759

Vous avez la possibilité de monter, ensuite, au Belvédère des vautours par un sentier balisé, en jaune, étroit et vertigineux. 

100_1753

101_1164

Suite : Gorges du Verdon (sentier Martel)