DSC_2581

Lodève, petite ville dans le département de l'Hérault, est située dans une vallée attrayante, formée par la rencontre des deux rivières : la Lergue et la Soulondre. Entre Larzac et Salagou, elle allie les témoignages architecturaux d’une ancienne cité épiscopale influente, qui fut aussi un important centre de textile. 

usinesAnciennes usines de textile.

Petite présentation, en photos, de cette belle ville, dans un environnement magnifique, mais où les inondations sont malheureusement, fréquentes  ! 

DSC_2579

- Capitale du textile : Les vestiges des fortifications témoignent des temps troublés de la fin du Moyen-Âge et des guerres de religion. La ville se relève au lendemain de ces conflits grâce à l'industrie textile. En 1726, le Cardinal de Fleury, originaire de Lodève, alors Premier Ministre de Louis XV, assure à la cité le monopole de la fourniture en draps pour l'habillement des troupes royales d'infanterie.

usine3

Anciennes usines de textile, le long de la rivière de la Lergue.

Les hôtels particuliers attestent encore de la prospérité de la ville. Capitale textile pendant deux cents ans, l'activité atteint son apogée au milieu du XIXe siècle avant de traverser plusieurs crises jusqu'à la fermeture de la dernière usine en 1960. L'installation de l'usine COGEMA sur une commune voisine entre 1975 et 1997 constituera le dernier sursaut industriel pour Lodève au XXe siècle.  

cogemaLe site de Cogema et le lac du Salagou en arrière-plan.

C'est impressionnant de se retrouver devant ses  bâtiments imposants, où l’on entrait pour gagner sa vie, et de voir encore, les engrenages des énormes roues dentées.

DSC_2674Anciennes usines de textile, le long de la Lergue.

DSC_2673

 

On ne peut s'empêcher de penser à tous ces hommes, courageux, qui ont travaillé dur, dans le bruit et la poussière, pour un salaire dérisoire. 

DSC_2579

Une journée de labeur commençait à cinq heures du matin et ne se terminait, souvent, qu’à huit heures du soir. On y utilisait, souvent, une main d’œuvre juvénile.

usines2Portail d'entrée de l'immense usine de textile.

Si cette période est révolue, maintenant, on ne peut qu'être nostalgique devant les vestiges qui ont marqué la vie de ces milliers de personnes, pendant plus de 2 siècles. La rivière qui traverse l’usine, apportait l’énergie essentielle au fonctionnement des machines... depuis le temps s’écoule avec l’eau, le silence a remplacé le bruit des machines. 

usines

- L’atelier de Lodève (annexe de la manufacture nationale de tapis), est un lieu où se tissent, encore, des tapis d'exception, destinés aux ambassades, aux monuments nationaux, à l'Élysée…, perpétuant ainsi une technique de tissage vieille de près de quatre siècles. 

Manufacture de la savonnerie Lodève

L'atelier de la Savonnerie travaille en particulier sur les tapis de style et la reproduction d'œuvres d'artistes contemporains. Douze mois à sept ans sont nécessaires à la fabrication d'un tapis. 

Manufacture de la savonnerie Lodève2

- Les ponts :
La ville étant enserrée entre deux cours d'eau, sept ouvrages d'art ont été construits afin d'en permettre le franchissement. Quatre ponts sur la Soulondres et trois ponts sur la Lergue.

DSC_2675

DSC_2661Petite baignade improvisée, pas très appréciée !

Ces ponts sont particulièrement représentatifs des époques diverses de leur construction : Moyen-Âge, XVIIe, XVIIIe, XIXe s.

pont de montifortPont de Montifort et la rivière de la Lergue. 

Lodève_pont_de_Montifort

- La cathédrale Saint-Fulcran :  L'édifice le plus important, du centre historique de Lodève, est la cathédrale Saint-Fulcran, qui domine le centre de la ville et date du 13e siècle. La cathédrale de style gothique, fortifiée, a été construite sur le site de deux édifices religieux, datant du 5ème siècle.

DSC_2599

Le premier vers les Ve-VIe s., (crypte en sous sol), le second, bâti par l'évêque Fulcran fut consacré en 975 à Saint-Génies. L'actuelle cathédrale Saint-Fulcran, de type gothique languedocien, a été édifiée aux XIIe et XIVe s. D'abord dédiée à Saint Génies, elle est associée au nom de Saint-Fulcran depuis le XVe siècle. 

DSC_2593

Le cloître fut quant à lui édifié au XVe siècle.

DSC_2619

La cathédrale actuelle offre une remarquable abside polygonale.

DSC_2604

On pourra également s'attarder sur la rosace et les vitraux de Mauvernay, les grandes orgues...

DSC_2603

...la Chapelle Saint-Fulcran...

DSC_2611

DSC_2626

et la Chapelle Saint-michel, les tableaux du chœur, la maître autel, la triple allégorie de la chaire en bois, le grand lustre en cristal qui appartint à la reine Victoria.

DSC_2608

- Le Palais Épiscopal :  À côté de la cathédrale, nous trouvons le palais épiscopal, avec sa grande cour caladée. Il a été construit, entre 1667 et 1779, par les derniers évêques de Lodève. Depuis 1809, l'édifice est le siège de l'Hôtel de Ville.

DSC_2600

Depuis la cour d'honneur caladée, on remarque l'harmonie de l'ensemble, notamment des fenêtres et des balcons, la riche toiture en tuiles polychrome vernissées (à l'origine fabriquée à Saint Jean de Fos) et les gargouilles qui sont un réemploi.

DSC_2597

À l'intérieur, on peut signaler le grand escalier Louis XV ainsi que les salons de réception.

DSC_2595

- Le Monument aux Morts & la Halle Dardé : Dans le parc municipal, le Monument aux Morts, sculpté par le lodévois Paul Dardé (1888-1963) et inauguré en 1930, compte parmi les plus originaux de cette nature. 

DSC_2589

Rompant avec les canons traditionnels du soldat vainqueur, il représente un poilu, non pas victorieux mais étendu, mort, tandis qu'un groupe de femmes et d'enfants habillés en costume des années vingt, représentant les différentes couches sociales, assistent debout, les visages graves, à la douleur de la veuve.

DSC_2590

 

Il faut prendre le temps de déambuler à travers l'agréable centre piétonnier de la ville, pour voir les maisons de ville, impressionnantes, du 18e siècle, et marcher  le long du fleuve Lergue, avec en arrière-plan les collines boisées. On peut voir aussi, à Lodève, une tour de 15 mètres de haut qui faisait partie des remparts fortifiés d'origine de Lodève. 

DSC_2584

 

En cette belle journée du mois de mai, nous avons eu la chance de tomber sur le beau marché de Lodève, haut en couleurs et senteurs, un vrai régal !             

DSC_2637

DSC_2645

DSC_2646

 

Inondations : Un déluge, amené par l'épisode Cévenol, s'est abattu le 14 septembre 2015, sur l'Hérault. Il a causé d'immenses dégâts dans la région de Lodève. La  rivière de la Lergue, petite rivière tranquille, en temps normal,  peut devenir en un rien de temps un torrent furieux, comme ce jour-là !

DSC_2585Rivière de la Lergue.

L'autoroute A75 a été coupée pendant 15 jours et la ville de Lodève dévastée. Le déluge qui a gonflé le débit de la Lergue qui traverse la ville, a noyé la route, dévasté les maisons, la chaussée, emporté des voitures, des imprudents sauvés de justesse, et submergé l'illustre manufacture. 

DSC_2651

En 2006, Lodève a rejoint le réseau national des Villes et Pays d'art et d'histoire. Les secrets de cette ville, comme ses anciennes usines, se découvrent par hasard et méritent que l'on s'y attarde. . Encore de jolis souvenirs à épingler dans nos mémoires !