DSC_3702

Je vous emmène, dans ce petit billet, à Sault, dans un coin de notre belle Provence, pleine de senteurs, au milieu d’un véritable patchwork multicolore. 

DSC_3713

DSC_3715b

Le village de Sault, se trouve à l'est du Mont Ventoux et au nord-est des Monts de Vaucluse, proche du Luberon. 

DSC_3771

DSC_3758Village de Sault. 

Il est posé sur un plateau calcaire, entre pierres, forêts et champs de lavande.

DSC_3703Le village de Sault, en arrière-plan.

Nous voici donc, le temps d’un weekend,  au pays de l'or bleu, en plein coeur de la plus importante zone de production de lavande vraie, en Europe.

DSC_3846

Mondialement connue pour ses paysages uniques, la lavande, cette plante au parfum incomparable et aux vertus extraordinaires, est cultivée par des hommes et des femmes passionnés, prêts à vous faire partager leur histoire et leurs savoir-faire.

DSC_3701

Au fil du parcours du « chemin des lavandes »,  des panneaux d’interprétation nous font connaître tous les secrets de la lavande, au cœur d’un territoire au patrimoine naturel et culturel exceptionnel ! 

DSC_3763

Ces panneaux nous donnent des informations sur : la lavande, sa culture, sa récolte, la distillation…

chemin des lavandes1

Description de la randonnée Depuis Sault, capitale de la lavande, le  sentier du "Chemin des Lavandes", de 5 km, à 900 m d’altitude, se fait à pied ou à vélo, (durée : 1h40).

DSC_3745Vieux vélos, abandonnés, semblant venir d'être autre temps.

 

Il nous permet de découvrir, au moment de la floraison, (juillet et août), ce symbole provençal, et reste agréable en toute saison !

DSC_3860En fond de décor le Mont Ventoux.

Pour se rendre au « Chemin des Lavandes», c’est facile : En arrivant par les Gorges de la Nesque ou par la route du Col des Abeilles, il faut traverser le village de Sault, puis à la sortie du village, prendre la direction du Mont Ventoux, par la D164.

chemin des lavandes

A 700 mètres dans le premier virage en épingle sur la gauche, prendre direction les Michouilles.  Nous suivons le panneau "Parking chemin des Lavandes" à 1,3 km.

DSC_3718

Une fois notre voiture au parking,  nous trouvons un petit panneau "botanique". Nous prenons ensuite  la route qui descend à gauche, et franchissons le  ruisseau de la Nesque en direction du croisement du Vallon à 700m.

DSC_3720

Nous allons, ensuite, suivre la route qui traverse les champs de lavande jusqu'au hameau des Michouilles.

DSC_3699

Quelques champs de sauges sclarées, jolies fleurs roses pâles, rencontrés en chemin, à l'odeur loin d'être aussi agréable que la lavande ! 

sauge

Plante imposante, la sauge peut atteindre plus de 1,70 m dans certaines conditions de culture et de terroir.  Les fleurs, de couleur blanche à violette, sont réparties en verticilles sur la tige principale et les rameaux secondaires.

DSC_3812

Cultivée depuis des siècles, elle est utilisée comme aromate dans les préparations culinaires ou des boissons alcoolisée. Elle a surtout des propriétés médicinales, remarquables, qui lui ont valu son appellation de sauge « toute bonne ».  

DSC_3809

Nous trouvons, un peu plus loin, un panneau  "culture", nous donnant des explications sur la culture de la lavande. 

chemin des lavandes2

Les paysages sont fabuleux et l’on passe de champ en champ avec des nuances de couleur hallucinantes ! Malgré un mistral soutenu, et froid, le soleil était le bienvenu ce jour-là  !

DSC_3815

Après  le bois de Pins, nous découvrons un autre panneau "récolte" en bordure d’un champ, expliquant le déroulement de la récolte de la lavande.

DSC_3792

chemin des lavandes3

Nous ne pouvons nous empêcher de faire des photos dans les champs de lavande, comme nos amis les touristes Chinois, que l’on rencontre un peu partout.

DSC_3793Touristes chinois, en admiration devant les champs de lavande. 

DSC_3791

Après le carrefour de St Pierre, nous prenons la route qui descend doucement et prenons, sur notre  droite la route en direction d'une distillerie. (voir plan en haut de l'article).

DSC_3774

DSC_3696Une distillerie , rencontrée sur le "Chemin des Lavandes".

Nous y rencontrons le panneau : " distillation".

chemin des lavandes4

 

Distillerie-Vallon des lavandes

Nous prenons en face  un chemin herbeux, qui jouxte un ruisseau, à l'ombre des saules, et retrouvons la route au croisement du vallon.

DSC_3796

En prenant sur la gauche, nous regagnons, ensuite, notre parking et notre point de départ.

DSC_3715

Ce sentier, est un incontournable pour celui qui veut approfondir ses connaissances sur la lavande, ainsi qu’une belle promenade familiale, sans aucune difficulté particulière.

DSC_3855

 Juste à côté,  le charmant petit village d'Aurel, très photogénique,  que nous traversons, pour nous rendre ensuite à Ferrassières, à la fête de la lavande. 

DSC_3799

Aurel est un très beau village paisiblement situé dans le pays de Sault (5 km), à la frontière du Vaucluse, de la Drôme et des Alpes de Haute ProvenceEn arrivant par  la route de Sault, nous sommes saisi par la beauté du village, qui se tient ramassé sur lui-même, au milieu de ces paysages montagneux, sauvages.

DSC_3801Le village d'Aurel, avec un champ de lavande en 1er plan.

En se promenant dans le village, on ne peut que succomber au charme qui se dégage de ses petites rues, ses maisons anciennes aux pierres apparentes. Elles sont blotties les unes contre les autres, regroupées autour de l'église massive et la tour de son château du XII° siècle, comme si elles cherchaient à se tenir chaud !

DSC_3806

Voilà pour cette 1ère partie, consacrée entièrement à la lavande. La 2ème partie sera consacrée à la fête de la lavande à Ferrassières.

Nous consacrons une partie de notre temps libre à parcourir le département du Vaucluse, ainsi que ceux limitrophes. Nous sommes toujours partants pour découvrir de nouveaux lieux et dénicher de bonnes adresses. Merci à vous, aussi, de passer régulièrement sur mon blog, pour suivre nos aventures ;)

Pour en savoir plus sur la lavande, n'hésitez pas à regarder la vidéo :

Provence de la lavande : (copier le lien)

http://luberon.fr/luberon/parc-naturel-regional/actu+champs-de-lavande-dans-le-luberon+296.html