tour de l'horloge et vue panoramique

Accroché  à la roche calcaire, le village intemporel d’Eygalières, que je vous présente aujourd’hui, domine les vallées environnantes, avec en toile de fond, les champs d’oliviers, bordés par le Massif des Alpilles.

DSC_4795

On le voit de loin, perché au sommet d’une petite colline. En se rapprochant, on distingue les maisons qui s'étalent sur la colline face au panorama...Comment ne pas faire un petit arrêt pour revoir, avec plaisir, ce beau village ! Moins connu, et plus petit que Saint Rémy de Provence, Eygalière est un petit village paisible, typiquement provençal, niché au pied de sa petite colline.

DSC_4793

On peut laisser son véhicule en bas du village, à côté de l'église neuve Saint Laurent, construite en 1905, dans un style néoroman. 

église st laurent

De là, on suit la rue qui longe de belles demeures aux vieilles portes sculptées. 

vieille porte

Nous avons été séduits par ces anciennes maisons de pierres, fleuries, qui se tiennent en enfilade le long des petites rues tortueuses. 

vieille bâtisse

Ici, pas de tons pastels, les maisons sont à l'image même de la roche calcaire des Alpilles. 

DSC_4802

le vieux village d’Eygalières, avec les ruines de son château, ses ruelles tortueuses, bordées de maisons en pierres blanches, ses ceps de vignes et ses micocouliers, donnent une touche de perfection à ce décor provençal.

DSC_4792

 

On peut passer la journée à s'y promener, à admirer ses oratoires, fontaines et lavoirs ou se restaurer dans un des restaurants ou cafés.

DSC_4798

 Les vendredi matins, le village s'anime, encore plus, avec son grand marché provençal.

DSC_4800

En prenant la grand'rue du village, qui monte jusqu'en haut du vieux village,  nous arrivons aux ruines du château, et à l'esplanade du vieux donjon.

DSC_4807

DSC_4791

Emergeant des ruines du château et du vieux village, se trouve la Chapelle des Pénitents de 1581 dont le clocher-mur est dépourvu de clocheElle servit de charnier lors de la grande peste de 1720. 

chapelle des pénitentsLa chapelle des Pénitents et son musée.

Aujourd'hui elle abrite le Musée d'Histoire Locale Maurice Pezet.

DSC_4827

DSC_4823

Il présente quelques témoignages préhistoriques ainsi qu'une collection d'outils anciens qui servaient jadis aux paysans. Son clocheton est daté de 1743.

DSC_4816

DSC_4836Ossements de personnes, mortes durant la grande peste de 1720.

 

Un peu plus bas, l'ancienne église Saint-Laurent, en pierres appareillées avec un toit de lauzes, date du XIIe siècle. Remaniée au XVIIe, elle n'a rien perdu de son style roman. 

chapelle st laurent2

Son clocher fut détruit pendant la Révolution ; reconstruit, plus tard, il n'a jamais retrouvé sa cloche.

DSC_4801La chapelle St Laurent.

Au-dessus des ruines du château, nous pouvoir voir une statue de la Vierge Marie, qui a été placée là en 1893, en commémoration d'un miracle qui aurait eu lieu la même année. Elle semble toujours veiller sur le village.

DSC_4813

En haut du village, sur le sentier de la Calade, qui longe la chapelle,  nous admirons le superbe panorama sur la montagne de la Caume, les Alpilles, la Durance ...

DSC_4813

...et les toits du village.

chapelle st laurent3

Nous  découvrons les vestiges d'une ancienne église...

le clocheton de la chapelle des pénitents

...et une tour de l'horloge. 

tour de l'horloge et vue panoramique

Élevée en 1672, cette tour commémore le rachat par les Eygaliérois des droits seigneuriaux de leur territoire au duc de Guise. En 1660, le duc se trouvant pris en otage, somme les habitants d’Eygalières de l’aider à rassembler le montant de la rançon. 

tour de l'horloge1

Ces derniers lui demandèrent, en récompense, le rachat de ses droits. La tour est donc le symbole de l’indépendance du village vis-à-vis du seigneur.

DSC_4780

 

On peut voir aussi un moulin à vent, de 1711, en ruine.

DSC_4788

Le paysage des Alpilles, qui s’offre à nous est superbe !

DSC_4810

Le village fait face à de vastes champs d'oliviers, de vallons verdoyants et de vignes.

DSC_4814

Çà et là, nous pouvons voir, dans ce décor, digne des plus belles cartes postales de Provence, de superbes mas restaurés avec goût, (comme le mas de la Brune, voir photo ci-dessous). 

DSC_4787

Le mas de la Brune une demeure historique, construite en 1572, de style Renaissance, avec fenêtres à pilastres, tourelle en encorbellement, escalier à vis. Le parc a été labellisé jardin remarquable, avec son Jardin de l'Alchimiste, qui se décline en labyrinthe, jardin magique et jardin alchimique. Chaque mois de juillet se déroule ici le Festival de Musique d'Eygalières.

mas de la Brune

Plein de charme, Eygalières a su conserver son authenticité, sa notoriété n’est plus à faire !