DSC_4749

Posé dans ce beau paysage provençal, des Alpilles, et perché sur sa hauteur, le moulin de Daudet, à Fontvieille, lance fièrement ses bras squelettiques vers le ciel bleu azur. 

DSC_4738

Sa visite nous reporte dans nos souvenirs d'enfance, en nous berçant  par le doux chant des cigales. Elle se déroule dans un cadre agréable, en plein décor de garrigue. 

Alpilles

Construit en 1814, le moulin de Daudet  est le plus récent des quatre moulins de Fontvieille. Il a broyé du blé pendant un siècle, puis s'est définitivement arrêté en 1915.

DSC_4744

Son propriétaire, le père Ribet, fut contraint d’en stopper l’activité : les réquisitions de blé, dues à la guerre, et les difficultés que posait l’entretien du mécanisme, eurent raison de cette industrie.

DSC_4747

Le blé était autrefois lavé à la Fontvieille, avant d’être acheminé vers les moulins, étendu sur l’aire de battage, et enfin déversé dans la trémie.

DSC_4741

C'est en rendant visite à son cousin, au château de Montauban, à Fontvieille, et en y passant ses vacances, durant 30 ans,  qu'Alphonse Daudet tomba amoureux de ce petit village de Provence,  loin de l’agitation parisienne. Ce sont les hommes, la nature  et les paysages qui lui inspirèrent ces célèbres "Lettres de mon moulin". Contrairement à l’idée reçue il n’a jamais été propriétaire du moulin.

DSC_4740

Voici un extrait des lettres de mon Moulin, d’Alphonse Daudet :

 

"Je me réserve la pièce du bas, une petite pièce blanchie à la chaux, basse et voûtée comme un réfectoire de couvent. C’est de là que je vous écris, ma porte grande ouverte, au bon soleil. Un joli bois de pins tout étincelant de lumière dégringole devant moi jusqu’au bas de la côte. À l’horizon, les Alpilles découpent leurs crêtes fines… Pas de bruit… À peine, de loin en loin, un son de fifre, un courlis dans les lavandes, un grelot de mules sur la route… Tout ce beau paysage provençal ne vit que par la lumière. Et maintenant, comment voulez-vous que je le regrette, votre Paris bruyant et noir ? Je suis si bien dans mon moulin ! C’est si bien le coin que je cherchais, un petit coin parfumé et chaud, à mille lieues des journaux, des fiacres, du brouillard ! " 

DSC_4737

En 1935, la Société des Amis du Moulin de Daudet décida de créer, dans une partie du moulin, un musée dédié à Alphonse Daudet,  où seraient rassemblés les œuvres et souvenirs du poète, et l’autre partie quant à elle, pour découvrir son fonctionnement.

DSC_4742

Le mécanisme permettant d’actionner les ailes, la toiture pivotante permettant de les orienter, les meules et divers objets de meunerie ont été conservés intacts. Daudet séjourna de nombreuses fois à Fontvieille, un lieu auquel il fût attaché.

DSC_4703Village de Fontvieille.

« Les Lettres de mon Moulin » résonnent en vous comme un souvenir d'enfance ? Replongez dans l'univers d'Alphonse Daudet, à Fontvieille, et partez à la découverte des lieux qui l'ont tant inspiré. En hommage à l'écrivain, un parcours culturel est aménagé entre le moulin et le village ; on passera par d'autres moulins à vent (Tissot-Avon, Ramet, et Sourdon, le plus ancien)...

DSC_4753Moulin Sourdon, entièrement rénové.

...puis devant le château de Montauban (début XIXe). 

Chateau-de-Montauban séjours de Daudet

Désormais propriété municipale, le château de Montauban, devenu le musée Alphonse Daudet,  abrite quelques trésors comme des manuscrits très rares, ou des notes personnelles de l’auteur de "Tartarin de Tarascon" et de "La chèvre de Monsieur Seguin". Il accueille, aussi, des manifestations culturelles, cultivant le souvenir de Daudet, mais également une exposition sur l'histoire de Fontvieille.

Chateau-de-MontaubanReconstitution d'Alphonse Daudet et Julia en compagnie de la famille Ambroy.

Du château, le circuit se poursuit jusqu'aux quartiers anciens de Fontvieille, dont certains troglodytiques, bâtis à l’emplacement d’anciennes carrières. Ce village fut longtemps un village de carriers.

DSC_4704Eglise de Fontvieille.

Fontvieille, porte de la Vallée-des-Baux, est une des perles du Massif des Alpilles. 

DSC_4710Fontaine et puits dans Fontvieille.

DSC_4734

L’histoire de ce village provençal remonte aux temps préhistoriques et n’a cessé de s’enrichir au fil des siècles.

DSC_4726

La colonisation romaine a laissé des traces importantes, sur le territoire de Fontvieille, qui était  rattaché à Arles, comme : le site de Barbegal. Au sud de Fontvieille, il abrite les vestiges de deux ponts aqueducs romains et d’une meunerie antique, comportant 16 moulins. 

DSC_4757

Cet ensemble est partiellement classé Monument Historique en 1937, et inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco en 1981. C’est un des rares ensembles industriels, romain, qui nous soit parvenu. 

DSC_4767

C'était la plus importante usine hydraulique romaine construite au IIIe s. Elle fut détruite au Ve s., lors des grandes invasions et définitivement abandonnée. L’un des aqueducs alimentait en eau la cité arlésienne, à partir de la chaîne des Alpilles, le second alimentait la meunerie. 

DSC_4758

En arrivant en face d’une grande saignée dans la roche, on s’aperçoit que les 16 moulins de Barbegal constituaient un important complexe romain, (IIe s.), de meunerie hydraulique. 

DSC_4761

Ce formidable réseau hydraulique fut complété, au siècle suivant, par une meunerie, qui a fonctionné jusqu’au IIIe s. Elle produisait environ 5 tonnes de farine, par jour, pour nourrir en eau et aussi en farine, la population des 12 000 personnes, de la cité romaine d’Arles. 

meunerieReconstitution de la meunerie hydraulique, antique.

De chaque côté, à l’extérieur, une série de 8 biefs, était construite, en dégradé, qui entrainaient 16 roues, avec un escalier monumental au centre. Une goulotte en bois conduisait l'eau, en avant de chaque roue, qui en tombant dans des augets, faisait tourner celle-ci.

meunerie2Vestiges de la meunerie.

A noter que des maquettes représentant l'ensemble hydraulique sont visibles au musée de l'Arles antique.

meunerie3

Nous passons ensuite devant le beau château de Barbegal qui propose ses chambres d’hôtes. 

DSC_4787

 Avec sa splendide façade Renaissance, il dresse fièrement ses tours et domine un parc de 5 hectares.

DSC_4778

Y sont organisées des Réceptions privées ou professionnelles (pour des mariages, anniversaires, ou fêtes en famille).  Dans un lieu romantique  et un parc de 5 ha, planté d'essences rares, le château en impose !

chateau de Barbegal

Le ciel bleu et lumineux nous fera ressentir toute la beauté des couleurs, le charme de la Provence que Van Gogh a su immortaliser, pour toujours,  sur sa toile.

alpilles2

Le vieux village de Fontvieille, à cinq minutes d'Arles et des Baux-de-Provence, respire la sérénité et la douceur de vivre, si caractéristique du Sud de la France. A lui seul il résume tout le charme de la Provence, ses découvertes sont nombreuses !

alpilles3