DSC_3334

Qui pourrait mieux décrire cette montagne aride, que Franck Petit, dans son livre intitulé « Envoûtant Ventoux » :

DSC_3347

« Le Mont Ventoux : un colosse de 1912 m. Aux premiers contreforts verts, faits de vigne, puis de forêts, succède ce paysage lunaire, sur lequel, telle une bougie, est posée une tour avec son antenne blanche et rouge, qui abrite un réseau de télécommunications et une station météo. Un mont chauve domine la Provence, et depuis lequel, par beau temps, on aperçoit la Méditerranée au sud, les grands sommets des Alpes au nord. »

DSC_3228Village de Bédouin avec le Mont Ventoux en fond de décor.

Avant de monter au sommet du Mont Ventoux, nous découvrons, à ses pieds des paysages aux multiples couleurs : dégradés de verts, pour une végétation variée, couleur lavande, mêlée à celle de l'or, pour les champs de blé…

carte

Pour découvrir le sommet aride, de cette montagne, où seuls les cailloux se dessinent,  nous prenons la célèbre route qui part de Bedoin, avec ses 21 km d’ascension, un pente moyenne de 7.5 % (12 % maximum à certains endroits) et 1600 m de dénivelé. Retour, en boucle, par la route qui redescend sur Malaucène.

 

DSC_3229

 

Nous traversons une belle forêt touffue, de pins et cédres de l'Atlas.

DSC_3231

DSC_3234

Un peu plus haut nous nous arrêtons à la fontaine de La Grave, l’arrêt est tout trouvé pour prendre quelques photos du paysage qui se dévoile devant nous. Après la fontaine, la pente sur les six derniers kilomètres, est  bien plus raide.

DSC_3240

Nous trouvons, sur notre route, dans la montée, à 9 %, le chalet Reynard qui n'est qu'à 6 km du point culminant, les plus spectaculaires. C'est un ancien refuge reconverti en restaurant au pied d'une station de sports d'hiver, du mont Ventoux, à 1 417 mètres d'altitude.

DSC_3232

Bien connu des sportifs, en particulier des cyclistes, l’ascension du Mont Ventoux est un véritablement un challenge, et régulièrement une des étapes clefs du Tour de France.

20170618_151235

La face sud, depuis Bédoin, est quant à elle à réserver aux pros, tant l'ascension est rapide, étroite et peu ombragée. Une terrible montée, digne d'être comparée avec les plus beaux cols de France. 

DSC_3269

Dans la montée, nous croisons de nombreux cyclistes, silhouettes colorées, élancées sur des machines rutilantes. 

DSC_3318

DSC_3296

Ils avalent, avec ténacité, les derniers kilomètres qui mènent au sommet du Ventoux, ce Géant mythique, silencieux et imposant.

DSC_3302

L’ascension du Mont-Ventoux, est un parcours idéal pour les cyclistes, en quête de défis sportifs.

DSC_3317

Juste avant d’arriver au sommet, nous nous rendons devant la stèle à la mémoire de Tom Simpson, prise d’assaut par les photographes.  

DSC_3294

 

DSC_3309Tombe d'un inconnu, à flanc de falaise !

Nous passons par le col des Tempêtes, à 1841 m, qui  se situe sur les pentes du Géant de Provence, très exactement à environ 1 kilomètre du sommet du Mont Ventoux.

DSC_3304

DSC_3314

A l’approche du sommet, il faut redoubler de prudence car de nombreux piétons descendent, des cyclistes, perclus de crampes, poussent leur monture, d’autres descendent à vive allure. Donc, prudence, prudence.

DSC_3325La vue du haut du Mont Ventoux.

Par chance, nous trouvons à nous garer sur le bas-côté, à côté d'anciennes voitures décapotables.

DSC_3337

Après un grand virage à droite, nous voilà au pied de la grande antenne rouge et blanche, que tout le monde connaît pour l’avoir vue de près, ou de loin, et sur de nombreuses photos.

DSC_3320

Cette grande tour carrée est la station hertzienne, du Vaucluse. Elle est principalement utilisée pour la télévision, ainsi que pour les communications de l’armée de l’air. Née il y a 35 ans, la station a subi les dommages du temps et des conditions climatiques, notamment des vents extrêmes. Rénovée en 2006, durant 4 mois, elle a retrouvé, maintenant, toute sa superbe !

20170618_160411

Il est très souvent difficile de se frayer un chemin, tellement cette petite place est encombrée de cyclistes, de piétons, de marchands ambulants …

DSC_0122

DSC_3340

En cette belle journée de juin, il ne faisait même pas froid (20°), et il n’y avait pas de vent, c’est si rare, qu’il faut le souligner, quand même !

DSC_3336

Les nombreuses fois où nous y sommes allés, nous ne pouvions même pas descendre de la voiture, tellement le vent soufflait fort, avec des températures glaciales, même en plein été ! Faites attention à la météo et au vent, s'il souffle fort en bas, ce sera encore pire au sommet. Il peut atteindre des pointes de 250 km à l'heure.

DSC_3348

De nombreux cyclistes se fond prendre en photo sous le panneau, qui indique Ventoux 1912.

DSC_3339

Regardant vers les Alpes au nord et vers la Méditerranée au sud, le panorama qui s'offre à nous, en haut du Ventoux, est véritablement exceptionnel ! Par temps clair, on découvre un des plus vastes panoramas d'Europe. Sur le versant sud, derrière le plateau d'Albion et la montagne de Lure, le mont Viso balise la frontière italienne. Plus au sud, les gorges de la Nesques, le Luberon, la montagne Sainte-Victoire et l'étang de Berre jusqu'à la Méditerranée. 

20170618_160317

Le versant nord ouvre un panorama, qui part du sud pour aboutir aux grands sommets alpins, découvrant au passage : la vallée du Rhône, les massifs des Cévennes et le Mont Aigoual avant d'atteindre les grandes montagnes autour du Mont Blanc.

DSC_3298

La grosse boule, implantée en 1995, sur l'arête occidentale du Mont Ventoux, est le Radôme. Il est sous la responsabilité de la direction générale de l’aviation civile. 

DSC_3332

Il protège un radar, lequel assure, avec une vingtaine d’autres stations décimées sur le territoire français, la sécurité de notre espace aérien. 

DSC_3331

Au sommet du Ventoux, une petite chapelle, en contrebas, attire notre attention. Son vocable est dû à la relique de la Vraie Croix qu'elle abritait.

DSC_3369

Des pèlerinages y avaient lieu pour vénérer la Vraie Croix et se protéger de la peste tous les 14 septembre, jour de l’Exaltation de la Sainte Croix. 

DSC_3366

De nos jours, une messe est encore célébrée à cette date. D’architecture simple, telle une bergerie d’altitude, elle est en pierre, couverte de dalles. Le 23 juin, un grand feu est allumé, c'est le signal pour que tous les feux de la vallée soient allumés en même temps en signe de paix et d’amitié.

DSC_3376Offrandes à l'intérieur de la chapelle Sainte Croix. 

Son relief contrasté génère une mosaïque de microclimats et la faune et la flore sont d'une étonnante richesse, ce qui lui a valu d'être classé "Réserve de Biosphère" par l'U.N.E.S.C.O. 

plantes

 Les plantes suivantes sont celles que j'ai prises en photo dans les rocailles, au Mont Ventoux.

20170618_153241

Il existe 368 réserves dans le monde. Sur les dix réserves françaises, deux : le Mont Ventoux et le Lubéron, sont dans le Vaucluse. 

DSC_3247

DSC_3291

DSC_3310

DSC_3363

Côté faune : oiseaux, rapaces, cerfs, chevreuils, chamois, mouflons, sangliers et… loups peuvent être observés par les passionnés. Le tout à quelques kilomètres d'Avignon !

chamois

Nous reprenons, en descendant, la route de Malaucène. Nous faisons une courte halte devant la petite station du Mont Serein. 

DSC_3386Station du Mont Serein.

 Un peu plus bas, un merveilleux panorama s'offre à nous, sur les Baronnies et au fond les Alpes.

DSC_3397Beau belvédère dans la descente.

Pour conclure : La vue là-haut est magnifique et pouvoir y rester un peu, contempler le paysage ou prendre un verre à la terrasse du Vendrau, voilà une excursion réussie. Détaché de la chaîne alpine comme une sentinelle avancée, le Mont Ventoux est, dans son environnement, un élément incontournable, à voir absolument !