DSC_8775

Je vais vous parler aujourd’hui, de notre escapade du weekend, dans les Dentelles de Montmirail, à la découverte d’un oppidum, à Beaumes de venise, ainsi qu'une petite chapelle surprenante, (la chapelle St Hilaire), au milieu d'un champ de fleurs, perdue en pleine montagne.

DSC_8788

Accès possible depuis la chapelle Notre Dame d'Aubune, ou via le domaine de Durban. 

DSC_0005Chapelle Notre Dame d'Aubune à Beaumes de Venise, (vue du chemin).

DSC_0006

On  accède à l’oppidum gallo-romain, ainsi qu'à la chapelle St Hilaire, par un sentier de randonnée, très escarpé, en ligne de crête, sur le plateau des Courens, (pas de route d'accès, uniquement à pied !).

DSC_0007

DSC_8761

Une bonne paire de chaussures est indispensable, en raison de cailloux instables, et d'une forte pente, à flanc de colline. 

DSC_0017

 

DSC_8762

Nous serpentons dans des passages très étroits, au milieu de chaos de rochers, dont le surprenant rocher du Diable.

sentier en couloir sur le plateau des Courens

rocher du diableLe rocher du Diable (en équilibre). 

sentier en ligne de crête sur le plateau des Courens

Au pied de ce promontoire naturel, bercée par le parfum des ajoncs dans le vent, ce moment hors du temps nous appartenait totalement.

DSC_8775

Dans la montée, nous passons devant l'ancienne forge et la carrière, où les anciens ont extrait des pierres.

DSC_0012

DSC_8750Ancienne forge restaurée.

DSC_8757

carrièreLa carrière où l'on extrayait les pierres.

Isolée sur une colline, la chapelle est en cours de restauration. Des fleurs (iris, rosiers, etc...) ont été plantés, au pied de la chapelle, rendant le lieu plein de charme !

DSC_8787

DSC_0034

DSC_0037

Nous avons profité longuement de cet endroit fleuri, idyllique, pour faire une petite pause, avant d'entamer la descente vertigineuse.

DSC_8817

DSC_0039

DSC_0040

Du haut, la chapelle offre une vue magnifique sur la plaine du Comtat-Venaissin...

DSC_8786

DSC_0063

DSC_8752

DSC_8789

DSC_8810

...les dentelles de Montmirail...

DSC_8765

DSC_8766

DSC_8764

...et le Mont Ventoux.

DSC_8763

Grâce au courage de nombreux bénévoles la chapelle St Hilaire, perchée sur une colline, renaît petit à petit de ses cendres. J'admire le courage de ces gens, qui redonnent vie à cette chapelle, car pour y arriver c'est déjà un véritable parcours du combattant, un chemin, vertigineux, loin d'être à la portée de tout le monde. 

Chapelle-St-Hilaire-Avant la restauration.

DSC_88137En cours de restauration.  

Elle fut construite sur l'emplacement d'un temple romain, dont les 4 bas-reliefs, en réemploi, sont aujourd'hui exposés à l'espace archéologique de Beaumes de Venise.

DSC_8792

L’association « Sauvegarde de la chapelle Saint Hilaire » en assure actuellement la réhabilitation.

DSC_8780

 Ils sont en train de refaire une toiture.

DSC_88136

Cette chapelle, joyaux de l'art roman, offre un exemple particulièrement important de l’architecture paléochrétienne. C’est un lieu de mémoire de la première implantation chrétienne dans un village perché du Vaucluse.

DSC_8806

La découverte de la tombe d'Epyminia, dans les environs, certifie l’occupation de la colline par les chrétiens, dès le Ve siècle. Cet important édifice du VIe siècle, est un des premiers témoins de la Provence chrétienne.DSC_8818

Dévastée et incendiée par les Sarrasins, qui ravageaient la contrée, au début du VIIIème siècle, elle était occupée par quelques moines qui vivaient sous la protection des Seigneurs de Durban. 

DSC_8794

 

Le silence qui règne à cet endroit est ressourçant, il est tout juste interrompu par le bruissement des feuilles dans les arbres.

DSC_8824

A proximité de la chapelle St Hilaire, nous découvrons les traces de l’oppidum des Courens. La nécropole paléochrétienne des Courens  était une vaste nécropole, de 7 hectares, des premiers siècles du christianisme, qui s'étend sur la partie sud du plateau. Le sommet de l'oppidum se présente sous la forme d'une dorsale de 100 mètres de large  et constituée de terrasses, délimitées par des murs construits en pierres sèches.

Des fragments d'amphores attestent de la présence grecque dès le VIe siècle avant notre ère. Présence suivie de celle des tribus Celto Ligures puis des Romains au IIe et Ier siècle avant JC. Une cinquantaine de sépultures ont été mises au jour lors de fouilles archéologiques. On peut encore voir une ancienne cabane, et son rempart en gros appareil.

rempart en gros appareil et sa cabaneAncienne cabane et son rempart en gros appareil. 

Juste à côté un sarcophage en pierre a été disposé pour servir d'abreuvoir.

sarcophage de l'oppdidum

Ces sarcophages monolithiques qui couvrent une partie de l'oppidum des Courens, proviennent d'une carrière, située à flanc de colline, à l'ouest du rocher du diable. 

rocher du diable du plateau de CorensLe rocher du Diable.

Dans cette nécropole gallo-romaine les sépultures s'échelonnent du Ve au VIIIe siècle. L'aspect rustique des sarcophages indique qu'il y avait là une population autochtone pauvre. Ses cabanes étaient édifiées en pierres sèches, argile et branchages. Elle utilisait une poterie grise typiquement celte. Les fragments de poteries trouvés sur l'oppidum, vont de cette poterie grossière et indigène, à de la poterie grecque et gallo-romaine.

DSC_8825

Il est évident que pour cet oppidum le manque d'eau et de silos de réserve ne devait pas permettre une résistance efficace au siège d'une armée. De plus, l'importance de leur population est difficile à apprécier. Il  devait y avoir de trois à cinq cents habitants, sur l'oppidum des Courens.

DSC_8804

L’ensemble d’une surprenante beauté, offre un lieu unique de contemplation pour les générations futures qui emprunteront ce sentier et qui découvriront ce lieu étonnant ! Venez découvrir ce lieu insolite, qu'est la chapelle Saint Hilaire, située sur le plateau des Courens.  Cette randonnée est un must de toute découverte approfondie de Beaumes de Venise.

DSC_0054Notre Chihuahua parmi les fleurs de la chapelle St Hilaire.

Nous avons visité cet endroit qui était, depuis longtemps, sur ma liste, tout en profitant du mieux possible de ces moments que nous pouvions passer en famille.

DSC_0055

Si vous vous décidez à prendre la route du sud, vers les Dentelles de Montmirail, ou si vous avez déjà visité la région, n'hésitez pas nous mettre des commentaires et  à nous faire partager vos carnets de bord, photos ou anecdotes de voyages. Merci et à bientôt.

DSC_8793

Pour en savoir plus sur la restauration de la chapelle Saint Hilaire, à Beaumes de Venise :

SAUVONS LA CHAPELLE SAINT-HILAIRE (6ème siècle)

Eglise abandonnée depuis des siècles dans un lieu magnifique. En cette 5ème année de travaux, nous désirons restaurer entièrement le transept.

https://www.credofunding.fr

  Suite : la chapelle d'Aubune à Beaumes de Venise.