DSC_0036

Dans ce petit reportage je vous emmène visiter une curiosité locale qui suscite bien des légendes : « le Rocher des Druides », ancienne fortification

DSC_0022

Nous avons commencé notre découverte de la région d'Apt, par une halte à Rocsalière, tout petit hameau, blotti sous un gros rocher.

DSC_0022

Le Hameau de Roscalière :

Là, au pied d’un promontoire rocheux de molasse, se dressent plusieurs maisons s’appuyant contre le rocher.

DSC_0027

DSC_0024

Au hameau, nous descendons le petit sentier caladé en direction du « Rocher des Druides ».

DSC_0020

 Après être passés sur une petite passerelle, nous arrivons au bord du le frais ruisseau de la Marguerite.

DSC_0030

Quelques passages délicats où l'eau avait envahi le sentier, il a fallu repierrer pour pouvoir passer.

DSC_0031

 Nous remontons, ensuite  la petite sente. Au bout de 400 à 500 m, nous passons près d’un vaste rocher qui émerge à peine des grands chênes : c’est le Rocher des Druides. Ce sont les ruines d’un ancien fortin semi-troglodytique, creusé à même la roche. Autrefois les garnisons chargées de surveiller la vallée y stationnaient.

DSC_0044Le Rocher des Druide, avec son fortin encastré dans la roche, émerge à peine des arbres.

Tout proche du plateau des Claparèdes, ce rocher est formé essentiellement de molasse, et long d’une cinquantaine de mètres. C’est ici que nous trouvons l’aménagement d’une fortification, ayant utilisé les possibilités défensives offertes par le rocher.

DSC_0045Le rocher a fourni des pierres à la construction de la forteresse.

Histoire :

DSC_0094

Le « Rocher des Druides »,  devrait son nom à un temple desservi par des druides, durant l’occupation celto-ligure de la région. La forêt de chênes où jaillit le rocher se prête à cette interprétation.

DSC_0067

Rocsalière, située sur l’importante voie de communication d’Apt à Buoux et Lourmarin, était une pièce importante du dispositif de défense de la région d’Apt.

DSC_0041

Durant les violentes années de 1390, où sévit le Comte de Turenne, le site est abandonné. Il sera à nouveau réutilisé et restauré, durant les conflits religieux du 16e siècle. Au 17e le site sera démantelé, comme toutes les places fortes, puis abandonné au 18e siècle.

DSC_0071

Aujourd’hui le site du « Rocher des Druides », entièrement boisé, a repris ses droits, le lieu est maintenant  le paradis des randonneurs. Les constructions fortifiées donnent sur la plaine d’Apt.

DSC_0098Vue du fort, (borie au loin)

On ne peut que s'extasier devant ce paysage que les rayons du soleil ne cessaient de sublimer, avec en fond de décor le Mont Ventoux !

DSC_0037Plaine d'Apt, vue du fortin.

Porte monumentale :

DSC_0046La porte d’entrée vue de l'extérieur, avec ses  voûtes du XIIIe siècle.

Le site défensif a été bâti sur un rocher. Une porte fortifiée, monumentale, avec un arc en plein-cintre, permet d’y accéder.

DSC_0052

Le logis :

Le toit du logis  est formé par la voûte rocheuse.

DSC_0060Mur du logis vu de l’extérieur. Sa base est à 10 m au dessus du sol.

Il ne manque qu’une petite partie du mur, quatre ouvertures subsistent encore. La voûte, haute de 8 m a permis la construction de 3 niveaux. 

DSC_0055Le logis,  dont le toit est formé par la voûte rocheuse. (il manque une partie du mur, côté droit)

On peut voir encore la trace d’une cheminée, sur le côté droit, qui montait  jusqu’à la voûte. Dans le niveau du bas, on peut voir qu’il y avait deux pièces, avec fenêtre et meurtrière, plus un couloir permettant d’accéder directement à la salle rupestre.

DSC_0062Le mur du logis vu de l’intérieur, avec le tracé de la cheminée, sur la droite.

Salle rupestre :

DSC_0064La salle rupestre avec un sol et plafond en pente.

DSC_0070

A gauche, le passage contre le rocher permettait d’accéder à la salle rupestre.

DSC_0068Strates du rocher aux couleurs variées.

La grande originalité du Rocher des Druides est cette salle, entièrement creusée dans le roc (L : 7 m x l 2.6 m).

DSC_006512 marches donnent accès à a face sud du rocher.

Un escalier, lui-même taillé dans la roche (côté nord), permet d'accéder à cette salle magnifique, et un autre, (côté sud), permet d'en ressortir de l'autre côté du rocher.

DSC_0099Porte de la salle rupestre, côté nord.

Clairière :

DSC_0083

En traversant cette pièce, nous arrivons à l’extérieur dans une magnifique clairière, avec une belle vue sur toute la vallée d’Apt.

DSC_0086

Les citernes :

DSC_0088Citerne, près de la porte, à moitié creusée dans le roc. 

Après la porte monumentale, trois citernes, creusées à des altitudes différentes, sont visibles sur la gauche. Les deux premières sont à moitié creusées dans la roche, la troisième est entièrement creusée dans le roc. On distingue encore des plaques d’enduit d’étanchéité.

DSC_0076Porte côté sud, taillée dans la roche.

Cette découverte du fortin du Rocher des Druides, fut un moment très émouvant de notre balade. Nous avons passé un bon moment, au milieu d'une nature préservée. 

DSC_0018Champs de cerisiers, avant d'arriver à Rocsalière.

L’important c’est la recherche de nouvelles découvertes afin de pouvoir se ressourcer et rompre la monotonie du quotidien. 

DSC_0017

Cette randonnée fut sans aucun doute l'un des moments marquants de notre joli week-end. Les paysages du Luberon, que j'aime tant, sont tellement variés que tout le monde y trouve son compte ! 

Suite : village du bout du monde : Silvergues.