Parc boisé et clos de 7 hectares au coeur même de la citée Villeneuve les Avignon, la Colline des Mourgues nous offre une grande bouffée d’air frais, avec de nombreux sentiers, bien aménagés…

DSC_7483

 Nous sommes entrés dans le parc, de la Colline des Mourgues, du côté du chemin de la Montée de la Tour. 

DSC_7551Entrée du Parc des Mourgues.

Ce beau parc, entouré de hauts murs était, au XIVème siècle, une forêt qui bordait la livrée du Cardinal de Canillac.

DSC_7525

A l’emplacement de la livrée de Canilhac, le marquis de Montanègues fit construire un hôtel, ainsi qu'un magnifique jardin d'agrément (à l'italienne), dont il subsiste, encore, une fontaine monumentale.

DSC_7495

L’hôtel et le parc des Mourgues, est acheté en 1694 par les religieuses de Sainte-Elisabeth qui le transforment en école et hospice. Le parc était un lieu de recueillement et de production vivrière. Géré par des ordres religieux successifs, l'hospice s'est maintenu jusqu'à nos jours et est l'actuel centre de longs séjours Docteur Paul Gache.

DSC_7525Le nom "mourgues" provient du mot occitan « moine»,  les lieux ayant été une ancienne propriété religieuse. Le parc a abrité, aussi le père chartreux, Crouzet-Lacombe, qui venant de la Chartreuse, pendant la Révolution, y trouva refuge et y vécut en ermite.

DSC_7503

Il y a bâtit  un petit sanctuaire, ainsi que son propre tombeau, creusé dans la roche. 

DSC_7502

Malgré son dernier souhait, le père sera enterré au cimetière, comme tout le monde. 

DSC_7505

Il reste encore quelques vestiges dont un oratoire…

DSC_7492

Après avoir grimpé sur le promontoire central, nous sommes arrivés au sommet d'un monticule où se trouve la modeste petite chapelle Notre-Dame de Consolation (XIXe s.).  

DSC_7513

Elle a été restaurée au début des années 2000.

DSC_7514

Nous sommes restés longtemps pour observer, à l'intérieur les fresques peintes par un artiste nîmois, évoquant le rituel du vin : la Cène, les Noces de Canna, même un Noé ivre sur son arche et des farandoleurs.

DSC_7508

DSC_7507

Aujourd'hui, hormis la portion occupée par des installations sportives, cette colline escarpée est devenue un superbe parc public planté de pins couchés par le Mistral, chênes et autres espèces des garrigues méditerranéennes, ainsi que d’un Erable de Montpellier arbre remarquable classé. 

DSC_7530

Quel bonheur de découvrir un espace aussi paisible en plein cœur de la ville !

DSC_7548

Nous avons même eu la chance de croiser un petit écureuil, qui s'est amusé à me regarder, le temps que je le prenais en photo !

DSC_7515Petit écureuil jouant à cache cache derrière les branches d'un arbre. 

Sillonnée de sentiers et chemins, protégée du ruissellement par des terrasses en murs pierres sèches, elle offre au promeneur des  panoramas, exceptionnels, sur :

- la vieille ville :

DSC_7490

DSC_7540

- le Fort Saint André :

DSC_7487

DSC_7489

- la Tour Philippe le Bel :

DSC_7532

- le Palais des Papes, ainsi qu'Avignon et ses abords :

DSC_7534

DSC_7536

Cette vue  qui s'étendait devant nous imposait le silence et la contemplation !

DSC_7491Ancien oratoire.

Et pour évoquer la Grèce ancienne, plus bas sur la colline, un Théâtre de Verdure a été aménagé, avec des gradins en pierre. Il accueille des spectacles en plein air en été.

DSC_7522

DSC_7523

DSC_7481

Des panneaux signalétiques nous permettent de découvrir toutes les particularités du parc, avec possibilité de pique-nique et jeux d’enfants. 

DSC_7496

Ici et là, des gens lisaient sur les bancs, d'autres écoutaient de la musique et moi j'étais, au ras du sol, à m'extasier devant les premières manifestations de ce Printemps qui arrive.

DSC_7544

Nous terminons la visite du parc des Mourgues, en repassant par la ruelle de la "Montée de la Tour", avec ses belles livrées, ses demeures en pierres, son viel Hôtel des Monnaies, avec vue sur la Tour Philippe Le Bel.

DSC_7482

DSC_7554Hôtel des Monnaies

DSC_7556

DSC_7558

Etant garés au pied de la Tour Philippe Le Bel, un petit arrêt s'impose aussi, pour visiter le beau jardin fleuri, "Pompidou", à proximité.

DSC_7582

 Ce jardin a été créé en 1998 sur le site d’anciennes carrières qui a successivement servi : de décharge publique, d’entrepôts à munitions durant la guerre (au fond, on peut apercevoir deux entrées grillagées qui constituaient les galeries) et de lieu d’entreposage du sel. 

DSC_7579

Aujourd’hui, il est devenu un jardin public où il fait bon de s'y reposer. Cette réalisation symbolise parfaitement la volonté de privilégier la qualité de vie à Villeneuve. 

DSC_7480Un beau chat siamois, sauvage, vaguabondant dans le parc. 

Partout le Printemps annonce son arrivée imminente.

DSC_7575Parterre fleuri.

Les bourgeons se dressent fièrement sur les branches, les premières fleurs s'ouvrent, pour illuminer le parc endormi et laisser l'hiver discrètement s'effacer… 

DSC_7571

Avec l'arrivée du printemps, les parterres de fleurs étaient pleins de couleurs.

DSC_7572

DSC_7562Hôtel des insectes.

La beauté et la simplicité des fleurs, qui s'ouvrent en ce début de saison, est la récompense de la Nature à tous ceux qui ont trouvé l'Hiver un peu trop long. (même les insectes ont droit à un logis, pour passer l'hiver, voir photo ci-dessus)

DSC_7581

C'est sa façon de leur prouver que cela valait la peine d'attendre, que les beaux jours sont bientôt de retour. Jonquilles, Narcisses, Pensées, Primevères, Magnolias, Cerisiers...

DSC_7569

C'est un plaisir absolu que de contempler toutes ces fleurs, en ce début de saison.

DSC_0012

DSC_0014

DSC_7322

Il règne, dans ce jardin, une ambiance bucolique ! 

DSC_0091

L’important dans la recherche de nouvelles découvertes, c'est de pouvoir se ressourcer et rompre la monotonie du quotidien. Savoir savourer les minuscules détails de la vie, c'est le fondement du bonheur !!!