Le circuit panoramique de la Corniche d'Or, long de 40 km et culminant par endroit à 60 mètres au dessus de la mer, nous mène à la découverte de l'Ile d'Or.  Elle fait partie des soixante plus beaux sites de France. La route serpente autour des collines boisées, parsemées de Chêne-liège, de pins d’Alep et d’Eucalyptus. Elle est considérée comme l’une des plus belles routes du littoral du monde. 

DSC_0087

Nous assistons, tout le long du parcours, à de magnifiques points de vue,  dont les couleurs et la lumière changent à chaque heure de la journée. C’est le paradis des peintres, dont les palettes de couleurs bleues, vertes, rouges, sont d’une beauté à couper le souffle ! 

18

C’est depuis le port du Poussaï, un des plus beaux petit port de la côte, que les sentiers commencent, pour finir dans la baie d’Agay, en contournant le Cap Dramont et le sémaphore.

DSC_0079

C'est avec plaisir que nous avons retrouvé ce petit port où nous sommes allés plusieurs fois nous promener. 

DSC_0080

Ce petit port de pêche,  pittoresque, est bien abrité par les falaises de roches rouges, du Cap Dramont. Il bénéficie d'un emplacement magnifique et la balade sur ses quais, avec le massif de l'Estérel, en arrière plan, est un moment inoubliable ! L’île d’Or, en fond de décor, veille sur son entrée. 

DSC_0081

Nous avions le choix, côté intérieur, dans la forêt, ou côté littoral en suivant le Sentier du Littoral. Nous avons choisi celui du littoral. En suivant le sentier côtier, la vue était, tout simplement, à couper le souffle ! Le Cap Dramont, c’est une balade en pleine nature. 

15

Entre forêt, pins et rochers, on y trouve une flore magnifique, des fleurs colorées, même en plein hiver. Des paysages qui nous invitent à la méditation, au rêve et à l'évasion ! 

DSC_0088

A environ 200 mètres de la côte, on aperçoit l’île d’Or. Une île aux allures dorées et rougeâtres, avec au beau milieu, une jolie tour de guet carrée et crénelée, de style médiéval. Ce jour-là les rayons du soleil filtraient à travers les nuages, baignant l'horizon d'une lumière insaisissable.

DSC_0083

Cette île privée, de 200 m de long environ, est située à l'est de Saint-Raphaël, à la pointe du cap Dramont. L'Ile d'Or est un îlot rocheux, volcanique, de couleur rouge (porphyre), caractéristique du massif de l'Estérel.

DSC_0076L'îlot rocheux

La mer, avec ses flux et reflux, les tempêtes, a façonné les galets gris, jusqu'à les rendre lisses, donnant un cachet spécial à cette plage bordée de pins.

DSC_0078La plage du Dramont et ses célèbres galets d'estérellite.

C'est en 1897 que l'État avait mis en vente aux enchères le rocher appelé l'île d'Or. Un particulier, Monsieur Sergent en avait fait l'acquisition pour 280 francs !

DSC_0074

Au cours d'une partie de cartes, le rocher revint au docteur Auguste Lutaud qui entreprit au début du XXe siècle d'y édifier une tour sarrazine. Il s'autoproclama en 1913 Auguste Ier, roi de l'île d'Or. Elle a été le théâtre de réceptions fastueuses auxquelles assistait l'aristocratie de l'époque.

DSC_0084

En 1961, l'île fut vendue à Monsieur François Bureau, ancien officier de marine qui rénova la tour et l'habita jusqu'à son décès en 1994. L'Île appartient toujours à sa  famille et elle est devenue un site apprécié dans le cadre de la pratique de la plongée sous-marine. Etant donné qu'elle est privée, on ne peut y aborder.

DSC_0085

L'île a été immortalisée, par Hergé, dans son album “L’Ile noire”.

Sans titre 1

Agay est une petite station balnéaire au coeur de l'Estérel, proche de Saint-Raphaël. Située dans l’une des plus belles rades de la côte, entre le Cap Dramont et la pointe de la Baumette, Agay est la porte d’entrée naturelle de l'Estérel. Elle offre trois plages de sable fin et une aire aménagée en terrasse avec accès à la mer par les rochers. Très abritée, elle était appréciée des navigateurs (Agay signifie “favorable” en grec).

DSC_0664

Avec l’arrivée du chemin de fer en 1860, de nombreux artistes font escale à Agay : le peintre Louis Valtat, le compositeur Vincent d’Indy, les écrivains Guy de Maupassant et Maurice Donnay y séjournèrent ainsi que Saint-Exupéry (ne pas manquer la Fontaine pour le Petit Prince, dressée en son hommage).

DSC_0663

 « Agay est un paradis où même la poussière est parfumée. » – Antoine de Saint-Exupéry

plage d'agay

Le phare d'Agay, bâti sur la pointe des Baumettes, est une tour carrée de 16,25 mètres de hauteur. Il est automatisé et télécontrôlé par la station de Porquerolles. Il n'est ni gardé ni visitable. Une stèle y a été apposée en souvenir de Saint-Exupéry. En effet, le 31 juillet 1944, rejoignant son unité en Corse, il aurait survolé la demeure de son frère, le Comte d'Agay, située à proximité. Le phare serait alors le dernier édifice que le pilote aurait vu avant de disparaître aux commandes de son avion.

phare d'agayPhare d'Agay.

Au sommet du cap Dramont, s'élève le sémaphore construit en 1860 sur les ruines d’une tour de guet, datant de 1562. Il est encore utilisé pour la surveillance de la mer : ses guetteurs veillent sur la sécurité des navigateurs et ont un rôle actif dans la lutte contre la pollution.

Cap_du_Dramont sémaphore

La plage du Dramont fut aussi l'un des principaux sites de débarquement de Provence. Elle a été choisie par les soldats de l'armée américaine, (batptisé opération Dragoon), parce qu'une plage de galets ne se mine pas et permet aux engins d'accoster plus facilement. Le 15 août 1944, sur la plage de galets, les soldats débarquèrent en moins de dix heures avec des chars et de l’artillerie lourde. Ils marchèrent, ensuite, vers Cannes et Nice qui venaient, quand à elles, de se libérer toutes seules, grâce à sa résistance.

 Dans cet endroit, déjà grandiose, vient s'ajouter le monument aux mortsdressé en hommage aux soldats qui ont combattu. Le recueillement est de rigueur pour honorer le souvenir de ceux qui ne sont jamais revenus... 

DSC_0073Barge de débarquement et au-dessus dans le lointain, le sémaphore.

En empruntant la Corniche d’Or,  nous avons découvert de nombreux autres petits paradis, dans lesquels s’adonner au farniente. Cette route, taillée dans la roche, et les superbes panoramas qui se succèdent, nous obligent à effectuer de nombreux arrêts sur le chemin. Cet endroit que j'ai beaucoup apprécié, fait partie de la liste de mes favoris, sur la Côte d'Azur. C'est inlassablement que l'on peut contempler ce littoral exceptionnel, sans jamais sans lasser ! 

DSC_0087
Sources : Wikipédia l'encyclopédie libre et le site Estérel Côte d'Azur.