Hier, nous avons profité, de très belles éclaircies, pour nous rendre dans deux beaux villages du Luberon : Oppède le Vieux et Gordes. Une chance, pour nous, les météorologues s'étaient trompés dans leurs pronostics. Aucun de nous ne s'est fait prier pour refermer la porte derrière nous et passer encore de longues heures dehors. Jamais trop loin bien sûr, chez nous il n'est pas nécessaire de faire des kilomètres pour voir de beaux endroits.

DSC_6466

Le village n'est pas accessible en voiture, par contre, sur d'anciennes terrasses de cultures, un parking est aménagé ainsi qu'un beau jardin paysagé. 80 espèces rustiques, plantes herbacées, arbustes et arbres du Luberon y poussent. Il procure de belles vues sur les étranges bâtiments s'accrochant à la montagne, un peu dispersés, mais qui regardent tous vers le nord. 

DSC_6462Plateforme, en terrasse, en contrebas du village.

J'ai toujours eu le coup de foudre pour Oppède le Vieux, ce village authentique, qui se reconstruit petit à petit, au fil des années. 

DSC_6465

Nous nous arrêtons, en chemin devant une aire de battage, qui servait à la transformation des céréales.  C'est là que l'on dépiquait les céréales après les moissons. Les grains récupérés sur l'aire étaient ensuite ventilés, la paille brassée puis rassemblée en meules et stockée dans les greniers.

DSC_6464Aire de battage des céréales.

DSC_6473

Hors des sentiers battus, nous y avons passé une bonne partie de notre après-midi, à arpenter les ruelles médiévales.

DSC_6470

DSC_6540Arrivée dans le vieux village.

C'est un  magnifique petit village construit au sommet d'un éperon rocheux envahi par une superbe végétation, avec en toile de fond, un cadre sauvage de forêts, de combes et de rocs.

DSC_6465Vue sur le village de l'aire de battage.

 À mi-chemin entre Avignon et Apt, dans le Vaucluse, c'est un vrai vieux village, pas de boutiques de souvenirs à tous les coins de rues.  

DSC_6478

C'est l'exemple type du village martyr qui ne s'est jamais relevé. Raymond de Turenne le saccagea et l'incendia à la fin du 14ème siècle.

DSC_6485

Il répond à tous mes critères du village ou de la cité médiévale de charme. 

DSC_6486Ancienne tour, incorporée dans les remparts.

Chaque ruelle tortueuse, presque torturée, de ce village très "chargé", mène d'un lieu mystérieux, à un endroit étrange. 

DSC_6487

Le passage voûté, sous la tour de l'horloge, permet d'accéder dans les hauteurs du village.

DSC_6538

Un chemin caladé, en pente, aux pavés inégaux, nous mène, à la collégiale et aux ruines du château d'Oppède le Vieux.

DSC_6491Chemin montant dans les hauteurs, vers la collégiale.

DSC_6493Vue à mi-parcours, dans la montée.

DSC_6495Emplacement du vieux cimetière, se situant en contrebas de la collégiale.

Après avoir arpenté les ruelles du vieux village d'Oppède, qui semble endormi, en cette période d'hiver, mais où subsistent encore quelques habitants, on découvre, tout en haut, la belle collégiale, Notre-Dame d'Alidondu XIIème siècle.

DSC_6498

Juste derrière la collégiale,  nous découvrons les ruines de l'ancien château médiéval.

DSC_6512

La forteresse d'Oppède-le-Vieux, datant du 13e siècle, il n'en reste que quelques ruines de pierre blanche, en cours de restauration. Pour des raisons de sécurité, le site a été fermé, mais une association de bénévoles "Forteresse d'Oppède", créée en 2013, procède à la résurrection et la sauvegarde de ces ruines majestueuses, 

DSC_6508

La première étape du projet est la sécurisation du site, une étude archéologique et historique pourrait ensuite être réalisée pour déterminer les travaux à engager pour rendre sa splendeur à ce site exceptionnel. Murs, arcs, salles voûtées et fenêtres, nous permettent d'imaginer la grandeur passée de ce site.

DSC_6505

La collégiale et le château, sont un ensemble spectaculaire, niché dans un écrin de verdure.

DSC_6510

Michel Leeb, célèbre habitant du village, en plus d'être populaire,  remue ciel et terre,  pour sauvegarder le patrimoine local, dont la belle collégiale. 

DSC_6514

Chaque année, il crée un festival et mobilise des artistes, pour restaurer cette chapelle, perchée au sommet d’un village de vieilles pierres. 

DSC_6511

En 20 ans, l'église, petit joyau, niché sur un contrefort du Lubéron a déjà retrouvé de sa superbe. 

DSC_6502

Mais comme il y a toujours à faire, il faut à présent s'occuper des problèmes infiltrations, dont est victime la collégiale Notre-Dame d'Alidon.

DSC_6497

Pas de quoi, toutefois, décourager le comédien Michel Lebb : "C'est difficile à gérer, mais à partir du moment où on a la volonté de le faire, on prend le temps qu'il faut, on le fait et elle va être j'espère asséchée rapidement et à partir de là on pourra refaire les oeuvres, à l'intérieur".

DSC_6513

De plus, en grimpant jusqu'au sommet, nous avons été récompensés,  par un panorama à 360°.  

DSC_6499

DSC_6516

DSC_6521

De nombreux artistes, comme l'humoriste : Michel Leeb, écrivains et célébrités ont été séduits par la beauté du site et son caractère authentique.

DSC_6531

Ils ont acheté puis restauré de belles propriétés, dans le village...

DSC_6525

DSC_6533

Toutes ces maisons en pierres, médiévales et Renaissance, restées d'époque, créent une ambiance intemporelle.

DSC_6529

DSC_6527

Je ne me lasse pas de cet endroit et de la vue que nous offre le belvédère, en haut du village, c'est un dépaysement total à chaque visite.

DSC_6534

Vous aussi, sans doute, si vous aimez le charme des vieilles pierres, vous aurez un véritable coup de cœur pour  ce vieux village perché du Luberon. A Oppède, le dépaysement est total. Ce n'est plus la Provence riante mais une descente dans les profonds mystères du passé. C'est une véritable  remontée dans le temps qui vous attend ! 

DSC_6536

Merci de votre visite... A bientôt.

DSC_6539

Suite : Gordes : "classé dans les plus beaux villages de France".