Je vais vous emmener, aujourd’hui, visiter l’un des édifices touristiques les plus fréquentés, de Nice : la cathédrale orthodoxe, russe, Saint Nicolas. Elle est classée, monument historique,depuis le 11 août 1987.

Saint-Nicolas4

Se situant au milieu d'un ravissant parc, c'est l'un des édifices orthodoxes russes les plus importants, hors de Russie, que nous avons eu la chance de découvrir. Nous avons dû traverser, à pied, une grande partie de Nice, pour nous y rendre, mais cela vallait vraiment le déplacement !

st nicolas5

On pourrait s'étonner de voir une église orthodoxe à Nice, en pleine Provence... Et bien c'est le moment de faire un petit pas en arrière dans l'Histoire, d'y découvrir l'arrivée des Russes, fuyant la révolution russe, qui engloutissait le Tsar et sa famille. 

st Nicolas6

La communauté russe ne cessant de s'aggrandir, sur Nice, le besoin d'un nouveau lieu de culte se fit sentir. La précédente église russe étant trop petite, débuta la construction d'une cathédrale, en 1903, dans le parc Bermond. Après dix années, pour l’édifier, elle sera inaugurée, le 17 décembre 1912, sous l'impulsion de l’impératrice Maria Fédorovna et de son fils Nicolas II.

Saint-Nicolas2

C'est à cet endroit, qu'en 1865, le tsarévitch Nicolas, fils d'Alexandre II, s'éteignit à l'âge de vingt ans, des suites d'une méningite, alors qu'il séjournait à la villa Bermond, que son père, Alexandre II, avait louée. Par la suite, le père racheta le parc, rasa la villa et édifia, en 1867, une chapelle commémorative, en hommage à son fils. On trouve près de cette chapelle, le buste en bronze du tsarévitch Nicolas.

buste de Nicolas

Une chapelle commémorative  dédiée à la mémoire du grand-duc Nicolas

Saint-Nicolas2

 

Coiffée de ses cinq bulbes aux tuiles vernissées caractéristiques et ornée de majoliques bleu-vert, rehaussant la pierre blanche et la brique des murs, elle est considérée comme l'un des plus beaux monuments russes, en dehors de la Russie.

cathédrale st nicolas2

Inspirée du style des églises de Moscou, l'intérieur possède une décoration très riche, ornée de multiples icônes en bois, recouvert de bronze et de cuivre ciselé, de fresques, de boiseries sculptées et d'une 

iconostaseIconostase en métal repoussé et ciselé.

st Nicolas7

La cathédrale russe, n’est ré-ouverte, que depuis 19 janvier 2016,  après deux ans de travaux de rénovation (coût : 20 millions d’euros).

Saint Nicolas

Un travail astronomique : il a fallu retrouver les couleurs originales, refaire les toitures, rénover les céramiques, les icônes, les vitrages...

st Nicolas8

Plus de cent personnes ont travaillé, sur la cathédrale, pendant ces deux années. Aujourd’hui, on peut la voir telle qu’elle était en 1912, lors de sa construction.

st Nicolas3

Mais la restauration de cette cathédrale,  n’a pas été la seule cause de ses portes closes. L’Etat de la fédération de Russie et l’association cultuelle orthodoxe, qui occupait les lieux depuis 90 ans, se disputaient la propriété de l’édifice. Après une longue bataille judiciaire, la justice française classe l’affaire fin 2013 : la Russie est bel et bien propriétaire, de la cathédrale, le bail de l'association orthodoxe, étant arrivé à son terme. 

st Nicolas5

La cathédrale, Saint Nicolas, peut accueillir jusqu'à un millier de fidèles. Le dimanche matin, il est possible de suivre la messe et écouter les magnifiques chants liturgiques russes.

st Nicolas9

Pour info : Le sacristain de la cathédrale orthodoxe, Saint Nicolas, de Nice, a été tué dans l’attentat du 14 juillet, ainsi qu’un couple ami du recteur de la cathédrale. L'évêque du diocèse orthodoxe, du Patriarcat de Moscou, en France, a célébré, le dimanche  17 juillet, une divine liturgie à la cathédrale Saint-Nicolas, de Nice, suivie d’un office des morts, à la mémoire des victimes de l’acte terroriste barbare.

cathédrale st Nicolas1

Ce plus grand édifice orthodoxe, en dehors de la Russie, est à ne pas manquer, sous aucun prétexte, d'autant plus que qu'il sort de rénovation.