Istres :

DSC_5418

DSC_5421Belvédère à l'entrée d'Istres, sur l'étang de Berre.

Encadrée par les étangs de Berre et de l'Olivier, en bordure de plaine de Crau, à proximité des plages, des Alpilles et de la Camargue, Istres jouit d'un cadre de vie exceptionnel.

DSC_5394

église nte dame de beauvoir

Son centre ancien  avec, à proximité,  l'Etang de l'Olivier, invitent à la flânerie et aux loisirs culturels et sportifs.

étang olivier

Son vaste plan d'eau, aux abords agréables, avec son jet d'eau le plus haut de France,

DSC_5414

...ainsi que le vieil Istres, nous ont séduits par leur charme typiquement provençal.

DSC_5402

DSC_5401

C'est autour de ce noyau, jadis encerclé par des remparts, que la ville s'est peu à peu construite.  Nous y découvrons quelques belles maisons bourgeoises et de jolies places ombragées. 

DSC_5407

DSC_5399

Porte_d'Arles_(Istres)

En grimpant au belvédère de l'église Notre Dame de Beauvoir, nous avons une superbe vue sur la ville et l’étang de l’Olivier.

église nte dame de beauvoir4

église

DSC_5409

DSC_5410

L’église Sainte Famille, dans le vieux Istres, surprend par son architecture contemporaine, qui se réfère au roman pour ses formes simples et dénudées, et au baroque pour l’ovale de sa coupole. 

Eglise_Sainte-Famille_Istres

DSC_5396

A quelques pas du centre-ville, nous poussons la porte de la jolie chapelle Saint-Sulpice qui surplombe l'étang de l'Olivier et offre un panorama exceptionnel. Cette chapelle religieuse est d'un style roman très pur.

DSC_3517

C'est une des plus anciennes de la région. Aujourd'hui, ce lieu propose tout au long de l'année un programme d'expositions, sur l'art contemporain.

DSC_3512

Il est agréable de flâner dans le jardin méditerranéen qui l'entoure.

 

Saint Mitre les Remparts :

 

DSC_5426

Perché en hauteur au-dessus de l'étang de Berre, St Mitre les remparts a beaucoup de charme avec ses vieilles maisons de pierre et ses remparts, du XIVe siècle, percés de deux portes, que nous ne pouvons pas manquer.

DSC_5431

2 meurtrières permettent d’apprécier l’épaisseur des remparts (1,5m)

DSC_5425

Le centre ancien de Saint Mitre les Remparts abrite un réseau de rues tortueuses et étroites.

DSC_5435

L'architecture de certaines maisons témoigne de l'époque où la culture de l'olivier apportait la richesse à ses habitants. Elles sont construites dans le prolongement des remparts.

hôtel de villeEn nous promenant dans le centre de Saint Mitre, nous découvrons un charmant lacis de petites rues, qui mène à l'église, d'où nous avons une belle vue sur l'étang d'Engrenier. Saint Mitre a conservé quelques beaux vestiges historiques. 

DSC_5433

L’actuelle petite place de la fontaine des 3 canons (1654), sous l’église, était occupée jusqu’au début du XIXème siècle par une grosse tour ronde qui emprisonnait la source et le lavoir à l’intérieur des remparts.

DSC_5429Fontaine des 3 canons.

fontaine 3 canons

 

C’était le lieu privilégié d’information locale, de rencontre et de travail.

DSC_5428

Le moulin à vent des Aires, construit en 1626, est le dernier vestige de la meunerie du village.

DSC_5424

Nous complètons la découverte de Saint Mitre les Remparts, par le site archéologique de Saint Blaise, classé monument historique, à 4 km du village.

DSC_3521

Il a été occupé dès la fin de la période paléolitique et jusqu'au XV° siècle. (malheureusement fermé lorsque nous y sommes allés : ferme à 17 h).

saint-blaise

Le connaissant déjà pour l'avoir visité, il y a quelques années, nous nous contenterons du pourtour du site archéologique, fort intéressant aussi !

DSC_3542

DSC_3565

Saint-Blaise est le nom de la chapelle située sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts, à l’extrémité nord de la forêt de Castillon, sur un plateau rocheux, entre les étangs de Citis et de Lavalduc.

DSC_3577

DSC_3583

Vue sur les étangs du site de Ste Blaise.


Habitats, disparus, répartis sur 5,5 ha :

- un vaste oppidum gaulois protégé par une enceinte, de type grec (VIe - IIe s. av. J.-C.),

- la ville paléochrétienne d'Ugium (IVe - IXe s. ap. J.-C.)

- et le castrum de Castelveyre (XIIe - XIVe s.).

DSC_3544

 

Autant d’agglomérations, tour à tour florissantes, détruites et oubliées, dont les vestiges racontent l’histoire de la Provence.

DSC_3564
C'est le commerce méditerranéen qui a favorisé l'implantation du premier noyau urbain. On peut y voir trois types de remparts : hellénistique (IIe s. avant J.C.), primitif et paléochrétien. 

DSC_3545

Il est possible de visiter la ville Basse, la ville Haute et les ruines de l'Eglise St Vincent. 

DSC_3549

 

DSC_3558Nécropole paléochrétienne de Ste Blaise

La Chapelle de St Blaise est le dernier vestige de l'époque où le lieu s'appelait Castelveyre. 

DSC_3522

DSC_3575

C'est une construction romane du XIIe siècle, restaurée au XIIIe siècle et dont la façade a été refaite en 1608. Environnée de tombes médiévales, elle occupe l'emplacement de la cité de Castelveyre. Le long mur, construit en 1231 pour la protéger, clôture aujourd'hui le champ de fouilles où les ruines d'Ugium recouvrent celles de la ville antique.

Suite : Martigues