Nous décidons, par une belle journée, de décembre, de nous rendre au Palais des Papes. 

C’est en 1309 que la cour pontificale s’installa au Palais des Papes.  Avignon devient donc la « Cité des papes », jusqu’en 1423 date à partir de laquelle la papauté décidera de retourner, définitivement, dans la leur ville d’origine : Rome.

DSC_4167

Le monumental édifice a hébergé neuf papes de 1334 à 1423 : Urbain V, Innocent VI, Grégoire XI, Clément VII, Benoit XVIII, Clément VI, Benoit XII, Clément V et Jean XII.

DSC_4164

Ils ont laissé, pendant cette période, un souvenir impérissable de leur passage à Avignon : le monumental palais des Papes.

DSC_4166

Nous commençons notre visite vers 14 h pour en sortir à 17 h.  

accueil

DSC_4724

Après avoir franchi le passage du contrôle des sacs, nous voilà partis pour une visite de 3 h, dans la plus grande forteresse d'Europe. 

plan ville

Deux périodes de construction du Palais des Papes :

-      Le Vieux Palais : érigé, de 1334 à 1342 sous le règne de Benoît II.

-      Le Palais Neuf : érigé, de 1342 à 1352, sous le règne de Clément VI.

Avignon Palais Plan

Les années de la Révolution française ont causé de nombreux dégâts au palais. En 1810, le palais sera transformé en caserne, avec tous les outrages que cela implique. Nous amorçons notre visite par la cour d’honneur, qui sépare les deux Palais :

Cour_d'honneur

Le Palais Vieux :

En empruntant l’escalier intérieur de la « Grande Trésorerie », on arrive dans « la salle de Jésus », une salle servant d’antichambre. Elle tient son nom des monogrammes du Christ  qui la décoraient.

salle de jésus2

C’est ici qu’attendaient les cardinaux avant de voir le pape. Cette salle était située à proximité des appartements privés du pape. Le camérier, l’homme de confiance du pape, logeait dans cette salle.

salle de jésus

DSC_4750

Nous passons dans le « Revestiaire pontifical », l’endroit où le pape revêtait ses ornements, avant de se rendre aux réunions du consistoire, c’est-à-dire la grande assemblée des cardinaux.

revestaire pontifical2

revestiaire pontifical

La « salle du Consistoire », qui se situe au rez-de-chaussée, a subi un important incendie en 1413. Le feu a entièrement détruit les peintures et le plafond. Cette salle a servi de dortoir aux militaires au 19e siècle.

DSC_4767

Moment clé du jour : la visite de la  « chapelle Saint-Jean », décorée des principaux épisodes de la vie de Saint Jean Baptiste (évangéliste). Elle était réservée aux hauts dignitaires de l’église. C’est une belle chapelle où les murs et le plafond sont décorés de fresques de Matteo Giovannetti (1346).

chapelle st Jean

Nous avons pu admirer, entre autres,  "la salle du Trésor Bas",  lieu où l'on gardait les sacs d'or, les objets précieux et les archives. Il reste, encore de nos jours, la trace des 4 grands cavaux, creusés à même le sol, le long des murs et qui servaient de coffre-fort. Les touristes viennent y mettre leurs offrandes. (pièces, billets...)

le trésor baSalle du trésor 

le trésor bas2

Nous arrivons dans la cour principale du Palais Vieux. Il s’agit du « cloître de Benoît XII », avec ses piliers dénudés de toute décoration et sculptures. Il y a du gazon au centre, mais aucun arbre. Les murs sont toutefois bien préservés.

cloître Benoît II Le cloître de Benoît XII

Au-dessus de la salle du Consistoire, au deuxième étage du cloître, se trouve la « salle du Grand Tinel ». Cette salle mesure 48 m de long, c’est une des plus grandes du palais.

le grand Tinel

Le Grand Tinel servait de réfectoire. Une énorme cheminée servait à garder les plats au chaud lorsque des banquets y étaient servis.

le grand tinel (2)

A côté se trouve la « Grande Cuisine », dans une tour. Elle est toujours dotée de sa remarquable hotte pyramidale de 20 m de hauteur, pour l’évacuation des fumées.

DSC_4785

cuisine

Nous passons devant la « chapelle Saint-Martial » (ou du Tinel).  Elle a été décorée par Matteo Giovannetti en 1344 avec des épisodes de la vie de Saint Martial, 1'apôtre du Limousin. C’est un ensemble exceptionnel de la peinture italienne.

chapelle st Martial

Nous arrivons dans la « chambre de Parement », l’antichambre de la chambre à coucher du pape. C’est ici qu’attendaient les personnes ayant obtenu des audiences particulières avec le Saint-Père. Dans cette salle se trouvent une cheminée, un autel, des sièges et des lustres... Autrefois, on pouvait y voir un riche décor mural.

chambre de parement

 Nous arrivons dans la « chambre du Pape », qui se situe dans la tour des Anges. C’est le seul espace du palais ayant conservé son sol du XIVe siècle. La salle est décorée, sous Clément VI, de peintures à la détrempe, comportant des feuillages de vigne et de chêne sur fond bleu, animés d’oiseaux et de petits animaux.

carrelageriche carrelage

À l’extérieur, on peut voir les jardins pontificaux : le jardin de Benoît XII et le verger d’Urbain V, avec sa grande fontaine griffon. À l’époque, se trouvait une ménagerie où vivaient de nombreux animaux, dont certains sauvages.

Nous quittons le Palais-Vieux de Benoit XII pour entrer dans le Palais-Neuf de Clément VI.

DSC_4730

Suite : Palais des Papes (Palais-Neuf)