DSC_2014

En cette belle journée de juin 2014, nous décidons de retourner faire une balade magnifique, dans ce petit Paradis qu'est la Bambouseraie d’Anduze (Gard au sud d'Alès). 

DSC_1969

 

La ville d’Anduze, où se mêlent les parfums du Midi et l’air des Cévennes, abrite le parc de 34 hectares de la Bambouseraie d’Anduze, une véritable invitation au voyage. 

DSC_2041

Ce site étonnant, unique en Europe est né du rêve d’un Cévenol passionné de botanique : Eugène Mazel.

DSC_2019b

Pour nous, qui ne connaissons du bambou, que les tiges séchées dont on fait des  cannes à pêche, visiter la Bambouseraie d’Anduze est une visite passionnante.

100_6114

Histoire : Mazel achète en 1855 le domaine pour acclimater les plantes que ses voyages en Orient lui ont permis de découvrir. Il fait creuser plus de 5 kilomètres de canaux, pour capter l’eau du Gardon d’Anduze et l’apporter à ses chers bambous.

DSC_1977

Il plante de nombreuses espèces de bambous et d’autres plantes exotiques. Ruiné, il est obligé de vendre son domaine en 1890.

DSC_1999

Gaston Nègre le rachète en 1902 et entreprend le sauvetage des collections, tâche poursuivie par son fils, Maurice Nègre à partir de 1948.

DSC_2035

Depuis 1977, c’est Muriel Nègre, fille de Maurice, et son mari Yves Crouzet, ingénieur horticole, qui gèrent et développent le parc et les pépinières, toujours avec passion.

DSC_2027

Dès que nous franchissons l’entrée, nous avons l’impression d’être dans un autre monde. La visite permet de plonger au coeur de l'Histoire. Un petit livret remis à l'entrée nous guide pour une balade à travers les cinq sens: admirer les bambous, les toucher, écouter le murmure des fontaines, sentir les fleurs, goutter les jeunes pousses de bambous. Une manière de savourer et de comprendre les multiples facettes et recoins de la Bambouseraie d'Anduze.

DSC_2032

Un autre monde :  En avançant dans l’allée centrale, au milieu d’une forêt de bambous, dont les hautes branches montent avec grâce à plus de 15 mètres de haut, nous avons l’impression d’être transportés dans une contrée lointaine d’Asie où le bambou est un arbre sacré.

DSC_1984b

Un pas après l'autre, nous découvrons une forêt gigantesque de bambous et de plantes exotiques enchevêtrés.

DSC_2052b

Eparpillés dans des bosquets, on trouve ici toutes sortes de bambous : à tiges jaunes striées de vert, à tiges noires comme laquées….

DSC_1984c

Je suis restée, quelque temps, à contempler un peu partout les tiges nouvelles des bambous qui sortent de terre (des turions) et dont certaines poussent d’un mètre par jour !

DSC_1989c

Petit rappel : le bambou n’est pas un arbre mais une herbe géante, une graminée, dont plus de 200 espèces sont rassemblées ici, de la plus petite à la plus grande. Les racines que l'on voit sur la photo, ci-dessous, s'appellent des rhizomes.

DSC_1994

rhizome de bambou.

Au passage, j'admire l’élégance des immenses Séquoias, dont les troncs imposants se dressent le long de l’allée centrale.

séquoia

Ceux plantés par Mazel, vers 1860 sont les plus anciens de France. Certains peuvent avoir plus de 2000 ans ! Ceux que l'on voit ici n'ont que 150 ans et sont déjà impressionnants !

DSC_2081

Dans cet endroit serein, on se sent apaisé, dépaysé, en découvrant ces plantes inconnues d’un autre monde. Le chant des oiseaux, le bruissement de l’eau dévalant les canaux, les bambous s’entrechoquant dans le vent, nous vident l’esprit, l’instant d’un voyage.

100_6134

Dans ce petit paradis, la magie du lieu opère, une sensation de «Zen Attitude» où tous les tracas de la vie semblent disparaître tout à coup ! 

DSC_2052a

En poursuivant notre petite balade, un magnifique magnolia attire notre attention, c’est le plus grand d’Europe.

magnolia

Quelques mètres plus loin nous admirons l’arbre sacré en Orient : un ginkgo biloba, (l’arbre aux 40 écus). 

gingko

Nous découvrons, le long du parcours, d’immenses bananiers mêlés aux bambous.

DSC_2022

Nous pourrons admirer, de très près, une belle fleur de bananier. 

DSC_2023b

D’un seul coup, sans que l’on s’y attende, surgit devant nous un village asiatique, laotien.

DSC_2016

100_6102

En levant les yeux, des palmiers se dressent, comme des sentinelles, près des maisons de bambous.

100_6093

Ce village a été reconstitué soigneusement selon l'architecture et la décoration des habitats laotiens traditionnels.

DSC_2002

DSC_2003

DSC_2023

Quelle ne fut pas notre surprise de trouver dans un petit enclos de l’une d’elle, des petits cochons nains d’Asie, entièrement noirs.

DSC_2011

DSC_2008

Un peu plus loin, nous contemplons un petit jardin potager, du Laos, le dépaysement est total !

DSC_2018

100_6097

Une forêt de bambous géants, dans une autre clairière, attirent notre attention. Certains spécimens, ici à la Bambouseraie, peuvent même dépasser les 25 m de haut. Depuis plus de 700 millions d’années, ils ont résisté à l’épreuve du temps. Ils étaient même présents, déjà, à l’époque des dinosaures.

DSC_1985

Nous empruntons, ensuite, une allée bordée de palmiers de Chine, pour nous rendre à la ferme.

ferme

Les bambous sont capables de résister au grands froids, comme à Anduze,  où le thermomètre peut descendre jusqu’à - 18 °C.

DSC_2031

Le bruit de l’eau guide nos pas vers le beau et surprenant jardin aquatique.

DSC_2069

On y trouve de nombreuses plantes aquatiques qui s’épanouissent à la surface de l’eau :

100_6141

... lotus, nénuphars, jacinthes d’eau...

100_6165

 Nous sommes surpris d’y trouver de magnifiques carpes Koï aux couleurs éclatantes.

eau

eau

Comme dans les jardins japonais ou chinois, l'arrivée de l’eau, dans ce lieu magique, a crée un jardin surprenant, aux couleurs chatoyantes.

100_6172

Nous prenons, ensuite la direction des serres en verre : splendides avec une petite cascade intérieure !

serres

DSC_2084

DSC_2113

Un peu plus loin, nous nous perdons, avec délice, dans le labyrinthe en bambous bien sûr !

labyrinthe

Nous prendrons tout le temps de flâner, dans cet immense parc, pour notre plus grand plaisir !

DSC_2116

 

Entre Anduze et Saint Jean du Gard, le train à vapeur des Cévennes, qui fait une escale à la Bambouseraie, vous fera découvrir la vallée des Gardons et ses admirables panoramas.

100_6174

Dans ce lieu unique en Europe, nous avons pu flâner à loisir, même si cela fait la 3ème fois que nous nous y rendons, c’est à chaque fois un véritable dépaysement devant  de nouvelles découvertes.

DSC_2059

Au gré de notre promenade, cette flore abondante met tous nos sens en émoi. Entre les parfums de la végétation luxurante et l'éblouissement lié à la beauté du site, la sensation de plénitude est totale !

DSC_2012

 

A voir absolument ! 

DSC_1988b

La Bambouseraie d’anduze - 30140 Générargues

Tél. : 04 66 61 70 47 - Ouvert tous les jours à partir de 9h30 en journée continue. du 1er mars au 15 novembre.

Pour en savoir plus : www.bambouseraie.fr