Dans cet article je vais décrire, pour les amoureux de la nature, les multiples visages d'un site hors du commun, l’un des plus fascinants du sud de la France : le lac du Salagou.

DSC_0148

Je voudrais vous faire découvrir, aujourd'hui, ce lieu magnifique dans lequel j'ai pu prendre plein de photos.

DSC_0099

Nous partons, donc, à la découverte de ce lac artificiel, grand site de France, au cœur de l’Hérault. Il se situe à 50 km de Montpellier et à deux kilomètres  à vol d’oiseau du site de Mourèze, chaos dolomitique.

2

C'est dans cet endroit magnifique, dont nous sommes tombés amoureux, que nous revenons presque tous les ans.

DSC_0188

A n’importe quelle saison de l’année, ou moment de la journée, nous avons la surprise d’une nouvelle métamorphose.

DSC_0081

Quel changement, par rapport au cirque de Mourèze. Finis les énormes rochers gris aux formes fantastiques ! 

DSC_0089

Ici au Salagou, nous trouvons un sol rouge surprenant, rouge depuis la route où nous circulons jusqu’aux sommets environnants le lac.

DSC_0086

Depuis plus de 40 ans, grâce à la main de l’homme, le lac du Salagou mêle le bleu profond de ses eaux aux plis écarlates de la « ruffe », une roche vieille de 250 millions d’années. Cela a donné naissance à des paysages particulièrement étonnants.

pays_ruffes

Cette photo, toutes proportions gardées, nous montre bien le travail du vent formant des dunes semblables à celles du désert saharien. 

DSC_0159

C’est un lieu magique, issu d’évènements géologiques, modelé par le travail des agriculteurs pendant des siècles.

DSC_0148

Le site du Salagou comme celui du cirque de Mourèze nous offre un spectacle lunaire, avec des paysages arides. Ils contrastent avec l’étendue d’eau du lac et une végétation méditerranéenne remarquable.

DSC_0151

Le lac est devenu, au fil du temps, un paradis pour les baigneurs, randonneurs, les pêcheurs, les aventuriers du VTT et les fans de sports à voile. Les plages en font un lieu de détente particulièrement agréable.

DSC_0170

 Dans les années 1950, dans le but de créer une réserve d’eau qui favoriserait une diversité des cultures, notamment la production fruitière, les vignes étant en surproduction, un projet de barrage fut lancé.

Sans titre 15

En effet la crise viticole amène les pouvoirs publics à envisager une reconversion du vignoble en verger, ce qui nécessite la création d'un réservoir d'eau pour l'irrigation. 

0

Le barrage aurait pour but, aussi, de régulariser les crues de l’Hérault.

DSC_0156

Les travaux commencèrent en 1964 et durèrent jusqu’en 1969.

100_2248

En mars 1969, la cuvette de l’Escandorgue s’est pratiquement remplie en un seul gros orage.

DSC_0165

En quelques mois, d’autres précipitations ont fini de remplir complètement le barrage.

DSC_0167

L'emplacement du lac a été décidé en raison de l'imperméabilité du sous-sol, propice à maintenir le niveau d'eau.

DSC_0154

La singularité du site est la couleur rouge de la terre. Elle est due à la présence d’une roche volcanique, appelée la « Ruffe », formée par un mélange de sédiments argileux et d’oxydes de fer.

DSC_0162

Pour profiter de ces magnifiques paysages, nous décidons, avec notre fille, de faire une petite balade en VTT, au milieu des cheminées volcaniques et des arbustes, ou encore sur les rives dissimulées qui dévoilent le secret de jolies plages.

DSC_0177

Nous empruntons une piste,dans ce petit colorado.

DSC_0179

Elle nous offre une vue extraordinaire sur le  lac bleu scintillant, ceinturé par des collines vertes et rouges.

DSC_0145

Nous nous laissons aller dans nos rêveries et dans la magie des nombreux points de vue qui jalonnent cette piste panoramique.

x

 Petit instant de contenplation !

Plus loin, sur des débris d’érosions plus anciens, une végétation  bien implantée.

8

DSC_0236

 Par endroits, la végétation qui reconquiert ses droits, est très variée. 

DSC_0204

DSC_0142

DSC_0098

A chaque fois que nous venons dans ce petit paradis, nous ne manquons jamais de prendre la petite route qui fait le tour du lac, soit 45 km. Nous y découvrons des paysages fantastiques, on se croirait presque en Arizona.

Image026

 Traversée de la rivière du Salagou, au printemps.

DSC_0160

Il est difficile sur les photos de voir la taille de cet endroit, bien plus étendu qu’il n’y paraît.

Image028

Mais on devine bien le processus d’érosion. L’eau du lac est elle aussi rouge, de tous les limons et alluvions transportés.

100_2186

100_2177

Notre labrador faisant trempette en charmante compagnie. 

v

Repos bien mérité après une petite baignade.

 Ici ou là, nous trouverons des coulées et cheminées basaltiques, témoins d’activités volcaniques anciennes, mais intenses.

DSC_0191

Une cheminée volcanique (ou cylindre de basalte), émerge d'un monticule rouge.

DSC_0106

100_2236

 Petite escalade sur la cheminée de fée basaltique.

Le village de Celles compte vingt-huit habitants, qui ne rêvent que de reconquérir leur village.

Image030

4

L’endroit est déserté et les maisons de pierres en ruine y font régner une atmosphère mystérieuse. Il parait que ce petit village revient de loin. A la mise à l’eau du lac du Salagou en 1969, il a été vidé de ses habitants.

5

Le village de Celles, abandonné depuis la mise en eau, revit pendant l'été. 

6

En effet, il devait être submergé par la montée des eaux. Finalement, il a été épargné à la dernière minute.

6

Mais il était trop tard pour les habitants expropriés qui avaient déjà quitté leurs demeures le cœur gros. Depuis, il a été pillé par des voleurs de pierres, de portes et de volets et il gît là au bord de l’eau, abandonné de ses habitants.

1

Dès l’origine une partie des anciens habitants s’est battue pour maintenir le statut de commune à Celles et a régulièrement entretenu et rénové les bâtiments communaux, non expropriables.

7

Les habitants, cependant, ne baissent pas les bras et reviennent souvent voir leur village.

DSC_0168

Et les anciens se retrouvent, comme toujours, au pied de la croix, pour discuter et faire des projets. Ils rêvent que bientôt ce sera ouvert « chez Gigi » et que le propriétaire pourra tourner sa pancarte.

chez gigi

Qu’il s’agisse de ruffe, de basalte ou de dolomie, ces paysages géologiques variés construisent avec l’intimité des terres agricoles et la présence du lac du Salagou une biodiversité unique.

Image006

Ce n’est donc guère étonnant si la vallée détient l’un des plus riches sites géologiques d’Europe. Au site paléontologique de la Lieude, tout proche, ont été découvertes des empreintes fossilisées de pas de dinosaures mais aussi des mammifères, laissées il a près de 280 millions d’années sur les boues argileuses.

empreintes_lieude

Empreintes de reptiles.

 

Nous décidons d'aller voir ces empreintes sur le site, protégé par un hangar. Il est également entouré d’un grillage afin de préserver les empreintes.

site_de_la_lieude

Digne d’un décor d’Arizona, c’est un site magnifique pour de pures sensations, au cœur d’un cadre époustouflant ! Vous l’aurez compris, vous trouverez dans cet endroit privilégié, qu’est le lac du Salagou, tous les ingrédients pour  satisfaire toutes vos envies de détente, d’aventure ou de contemplation.

DSC_0161

Merci de votre visite et à bientôt pour de nouvelles aventures.

carte

"Vivre L’ I.N.S.TA.N.T  présent  ET PARTAGER LE  Regard  que nous portons sur le  MONDE."