A l’occasion de notre passage à Lourdes, je vous emmène aujourd’hui visiter un autre lieu de pèlerinage.

100_3337

Ce site : un sanctuaire et un calvaire, unique au monde, est situé sur la commune de Lestelle-Bétharram.

100_3336

Il se trouve aux confins du Béarn et de la Bigorre, en bordure du Gave de Pau et à quelques kilomètres de Lourdes. 

DSC_1195

Si le petit village de Bétharram est aujourd'hui connu pour ses grottes, autrefois il était avant tout réputé pour être un lieu de pèlerinage, d'où la présence de ce sanctuaire et de ce calvaire. 

2

De la grandiose chapelle du XVIIe siècle, au chemin de Croix monumental, composé de 15 chapelles, c’est à un fabuleux voyage que nous sommes conviés. 

Chapelle Notre Dame de Bétharram

L’ambiance reposante dans ce site et le cadre grandiose favorisent la méditation et la contemplation. Depuis sept ou huit siècles, la Vierge est vénérée au sanctuaire deBétharram. 

8

Ce somptueux sanctuaire baroque est à la fois un bijou de l’art pyrénéen et une perle du patrimoine, dès la fin du XV’ siècle. Il est à l'origine du beau chemin de croix dont les bas-reliefs d'Alexandre Renoir sont de véritables chefs-d'œuvre. 

100_3335

L’église Notre-Dame, construite entre 1647 et 1653, avec sa belle façade classique en calcaire gris attire l’œil de tous ceux qui traversent ce petit bourg, d’à peine 1 000 habitants.

église surplombant le chemin de croix

9

Après avoir admiré, à l’extérieur, les quatre évangélistes en marbre blanc, le clocheton à bulbe et la toiture en écailles de bois, dès que nous entrons, à l’intérieur, nous ne savons plus où donner de la tête :

intérieur notre dame

Retables de bois doré,

statue_de_la_Vierge

DSC_1182

Plafond peint constellé d’étoiles,

DSC_1191

Fresques de personnages sur les plafonds,

DSC_1190

Tableaux du XVIIsiècle retraçant l’enfance du Christ,

DSC_1185

Statut de la Vierge et l'enfant Jésus.

Vierge

Christ en bois sculpté. 

DSC_1189

 Christ supportant sa croix. 

DSC_1187

Belle chair et buffet d’orgue (au fond), offert par Napoléon III… 

DSC_1184

 Cercueil en verre de Saint Michel Garicoïts...

DSC_1186

Autant de richesses qui prouvent que ce sanctuaire marial était, comme l’écrivait saint Vincent de Paul en 1659, « le deuxième ou le troisième du royaume de France », après Chartres et Le Puy-en-Velay. 

intérieur notre dame2

 

Bétharram a connu plusieurs miracles, à l'origine de la dévotion à Notre-Dame :

- 1er miracle : Notre Dame de l’étoile

Au Moyen Âge, au bord du torrent qui s'appellera un jour le gave de Pau, de petits bergers virent une lueur dans les buissons provenant d’une statue de la Vierge. Avertis de la découverte les habitants décidèrent de construire une petite niche sur le rivage opposé du Gave. La Madonne ne semblant pas être d’accord sur leur choix, la statue revenait miraculeusement, sur l'autre rivage. Les habitants décident alors de l’enfermer dans dans leurs église. En vain. Ils décident alors de constuire une chapelle sur le lieu même de la découverte.

En 1569, le sanctuaire est ravagé par les huguenots de Montgomery. Mais un nouvel événement important (miracle), intervient un peu plus tard.

7

 2 ème miracle : Notre Dame du Calvaire : 

En juillet 1616, peu de temps après l'inauguration des nouveaux bâtiments et l'installation d'une grande croix sur le roc le plus élevé, un miracle saisissant arriva. Cinq ouvriers étaient assis sur un tertre, en face de Bétharram, et prenaient leur repos de midi. Tout à coup, un grand bruit se fait entendre et dans un tourbillon violent la grande croix se penche jusqu'à terre. La croix se relève aussitôt dans une lumière éblouissante.

1

  

 - 3ème miracle : Notre Dame de Bétharram :

Entre 1620 et 1642  plus de 82 guérisons miraculeuses y avaient déjà été recensées : aveugles, paralytiques, cancéreux délivrés de leurs maux, noyés sauvés des flots, etc...

100_3339

6

Ces sauvetages donnent naissance à une gracieuse légende qui a son importance puisque qu'elle a donné le nom à Bétharram (Beau-Rameau, en béarnais Béth- Arram). Au XVe siècle, (il y a plus de 500 ans), d’après une tradition, une jeune fille étant tombée dans la Gave, invoqua la Vierge au moment où le torrent allait l’engloutir. Soudain la Madone lui tend un rameau qui lui permit, ainsi, de regagner la rive, saine et sauve. En reconnaissance, la jeune fille plaça une branche d’arbre en or sur l’autel de la protectrice. 

5

Statue représentant la jeune fille, sauvée de la noyage par la Vierge.

Plus tard, pendant la révolution, en 1793,  tout fut détruit, malgré les supplications de M. Lescun, Maire de Lestelle qui voulait empêcher cette destruction.1

En 1845,  le père supérieur, Michel Garicoits, redonne vie et prospérité au sanctuaire. Considéré comme un saint, il sera canonisé le 6 juillet 1947. Plusieurs miracles auront lieux après sa mort. 

Michel Garicoits

 Le père supérieur Michel Garicoïts

Aujourd’hui les pèlerins viennent nombreux (60 000 environ) :

100_3334

ils viennent par dévotion à Marie, ils viennent sur les pas de Bernadette, pour la découverte de Saint Michel Garicoïts et du Père Etchécopar dont le procès de béatification est en cours à Rome. 

100_3345

Si vous visitez les grottes de Bétharram, n’oubliez pas de passer voir ce sanctuaire qui abrite de nombreuses richesses, notamment dans le musée (collections allant jusqu'à la préhistoire).

DSC_1192

Nous repartirons avec une grande émotion et des étoiles plein les yeux ! Merci de votre visite et à bientôt pour de nouvelles aventures.

3

"Vivre L’ I.N.S.TA.N.T  présent  ET PARTAGER LE  Regard  que nous portons sur le  MONDE." 

Mon autre blog qui pourrait vous intéresser aussi, sur nos différents voyages à travers le monde (lien à copier) : 

topdemesvoyages.canalblog.com