Ajourd'hui je vous emmène à Carcassonne, dans le département de l'Aude. Durant nos vacances de l'été 2010, nous avons choisi comme destination, les Pyrénées.

DSC05422 (3400x1913) (3000x1688)

Nous décidons, entre deux étapes, de faire une escale d'une journée dans la Cité de Carcassonne, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. La présence humaine sur le site remonte au VIème siècle av. J-C. avec l’implantation d’un habitat gaulois puis un centre urbain, à l’époque romaine. 

5

* Vues de la "Ville Basse" : Située sur la rive droite de l’Aude, la Cité médiévale encore habitée, compte 52 tours et deux enceintes concentriques qui totalisent 3 km de remparts.  

DSC05423 (3400x1913) (3000x1688)

Le premier aperçu de la cité médiévale, dans son ensemble, est très surprenant, presque irréel ! C’est sans doute en venant de la Ville Basse, la Bastide, que l’on apprécie le plus la vue sur Carcassonne.

DSC05419 (3400x1913) (3000x1688)

*Pont Vieux : Nous commencerons par une balade à travers la cité. Pour y accéder, nous empruntons, à pied, le Pont Vieux, pour découvrir la ville au-dessus de l’Aude et de ses berges verdoyantes, parées de sentiers et d’arbres centenaires.

DSC05424 (3400x1913) (3000x1688)

* La Porte Narbonnaise : C'est l'entrée principale, elle est composée de deux énormes tours en éperon. C'est par là que nous rentrerons dans la forteresse pour visiter son petit village blotti à l'intérieur.  Splendide porte, elle fut construite, vers 1280, durant le règne de Philippe III le Hardi .porte narbonnaise

Une chaîne en gênait l’entrée. Assommoirs et herses se succédaient en un double dispositif de fermeture. Après le faux pont-levis de la fin du XIXème siècle qui enjambe des douves sèches, la porte  est défendue par une Barbacane. Reliées à l’étage par une grande salle de garde, les tours conservent, dans leurs salles basses, des meurtrières. 

7

La Porte Narbonnaise doit son nom à son orientation vers Narbonne. Au XIXe siècle Viollet-le-Duc  reconstitue le crénelage et le toit en ardoise et la dote d'un pseudo pont-levis qui n'existait pas à l'origine. 

10

* Les lices : Cet espace, entre les deux remparts, d’un peu plus d’1 km de circonférence fut aplani au Xllle siècle, au moment où on élevait la 2e muraille.

8

Au XVIIIème siècle, les Carcassonnais les plus nécessiteux y construisent leurs maisons qui furent détruites lors de la restauration de la Cité médiévale par Viollet le Duc, au XIXème siècle.

8

Aujourd’hui, les lices permettent de découvrir les différents caractères de l'architecture militaire et offrent de beaux points de vue sur la Bastide Saint Louis, les Pyrénées et la Montagne Noire. Une promenade dans les lices est l'indispensable complément de la visite de l'enceinte intérieure. 

DSC05434 (3400x1913) (3000x1688)

 Les lices et le pont d'accès à la cité, par la porte Narbonnaise.

tour du chateau comtal

Une autre porte de la forteresse médiévale.

Pasé la porte Narbonnaise,  là, c’est un autre monde qui nous attend, une ville à part entière, qui s’ouvre devant nous. Elle est faite de ruelles piétonnes, de jardins, de puits, de placettes pavées, d'échoppes et de terrasses. 

DSC05437 (3400x1913) (3000x1688)Le musée de l'inquisition.

Il est à peine 10 h du matin, que déjà les petites ruelles, sont bondées de touristes. La plus grande forteresse médiévale d’Europe, nous ouvre ses imposantes murailles pour nous dévoiler le charme de ses ruelles pavées. Avec ses vieilles bâtisses, sa basilique et ses chemins pavés, la cité médiévale possède un charme indéniable. L'on peut encore facilement imaginer des chevaliers, parcourant à cheval, les ruelles.

DSC05436 (3400x1913) (3000x1688)

*Basilique St Nazaire : Nos pas nous mèneront, ensuite, à la basilique, bâtiment impressionnant que l'on aperçoit de loin. Le premier acte authentique mentionnant cette église date de 925. En 1096 le pape Urbain II vient à Carcassonne et bénit les pierres de la Cathédrale Saint-Nazaire et Saint Celse. 

DSC05442 (3400x1913) (3000x1688)Construite au XIIe siècle et remaniée plusieurs fois, la Basilique perd son statut de cathédrale en 1801 au profit de l’église Saint-Michel situé dans la Bastide. Elle reçoit en 1898 le titre de Basilique, accordé par le pape Léon XIII. 

11

Autrefois la cité comptait 4 églises, il ne reste que la Basilique St Nazaire.

basilique St Nazaire2

 Basilique St Nazaire.

Quel plaisir de flâner, dans les ruelles médiévales, parmi les nombreuses boutiques, nous incitant au shopping.

DSC05470 (3400x1913) (3000x1688)

DSC05476 (3400x1913) (3000x1688)

* Le musée de la torture : Le musée présente l'Inquisition, son histoire et les instruments de torture utilisés jusqu'à la Révolution française. Il met ces instruments en situation réaliste, avec des mannequins, et propose un parcours émouvant au visiteur.

DSC05439 (3400x1913) (3000x1688)

Le musée de la torture.

DSC05478 (3400x1913) (3000x1688)

* Le château comtal : Ultime défense, il fut construit au XIIe siècle par les Vicomtes de Carcassonne, et fut sans cesse modifié au cours des siècles suivants. Pour fortifier le château, on construit, au XIIIème siècle une enceinte.

9

Elle est constituée : d'un fossé, d’une courtine, du châtelet d’entrée, de la barbacane ainsi que de tours rondes. On trouve une collection de sculptures provenant des édifices de la cité et de ses environs dans les salles du Château.

1

0

Toute l’histoire de cette cité médiévale y est retracée.

DSC05440 (3400x1913) (3000x1688)

 Petite place regroupant de nombreux restaurants.

*Restaurants : Plus d’une centaine de restaurants vous accueillent pour savourer de nombreux produits du terroir et spécialités de la région. D’un délicieux cassoulet au croustillant sandwich, vous trouverez  forcément votre bonheur  !

DSC05428 (3400x1913) (3000x1688)

Une vue parmi tant d'autres, des remparts.

* L'habitat : Les maisons où tous les styles d'ouvertures se côtoient, sont les témoignages des différents aménagements au cours des siècles.

DSC05466 (3400x1913) (3000x1688)

Nous sommes en admiration devant les murs, les façades avec les encadrements de portes et fenêtres ouvragés.

6

DSC05463 (3400x1913) (3000x1688)

* La porte d'Aude : fait face au fleuve du même nom. Elle est située près du château comtal. Cette porte se prolonge par la barbacane de l'Aude détruite en partie en 1816 pour construire l'église Saint-Gimer. Seule la rampe entourée de murs crénelés subsiste. Cette porte, à l'aspect typiquement médiéval, a servi de décor pour de nombreux tournages de films comme Les Visiteurs, Robin des Bois : Prince des voleurs ou Le Corniaud.

3Porte de l'Aude.

 Les remparts : La Cité médiévale possède 52 tours réparties sur une double enceinte mesurant 3 km de long. La muraille intérieure comprend des parties de remparts gallo-romains (III-IVème siècle). Durant le XIIIe siècle, les rois de France ordonnèrent la construction d'une seconde enceinte extérieure autour de la Cité, complétée par un fossé. Les remparts intérieurs sont reconstruits fin du XIIIème siècle. 

DSC05429 (3400x1913) (3000x1688)

Ils font partie des plus anciennes fortifications de la ville, puisque il s'agit d'ouvrages gallo-romain, reconnaissables à la forme des ouvertures, et à la présence de briques dans la construction.

DSC05451 (3400x1913) (3000x1688)

A travers ses épaisses murailles la cité n’en finit pas de nous dévoiler tous ses  trésors. 

DSC05479 (3400x1913) (3000x1688)

* Le grand puits : Sur les 22 puits qui alimentaient la Cité, il est réputé comme le plus ancien. Ses bordures sont du XIVème siècle et ses colonnes et ferrures datent de l’époque Renaissance. Sa profondeur est de près de 40m, son diamètre de 3,70m. Il a donné naissance à de nombreuses légendes et histoires fabuleuses. Une légende rapporte que les Wisigoths, effrayés par l’arrivée d’Atilla, y auraient caché le trésor du Temple de Salomon. Il a été maintes fois fouillé, rien n'a été retrouvé !

4

Chaque année, environ 4 millions de visiteurs se rendent à la Cité.  Des touristes du monde entier viennenti flâner ici, dans ce décor moyenâgeux. 

DSC05447 (3400x1913) (3000x1688)

*Artistes de rue :  Une affluence qui profite aux commerçants mais qui attire un tout autre genre de personnes. Chanteurs, musiciens, peintre, qu’ils soient mandatés par la ville ou non, ils sont nombreux à animer la cité médiévale, pour le plaisir des touristes. 

2

La ville s'anime, aussi, avec des spectacles de saltimbanques et de troubadours, à tous les coins des rues. De nombreux spectacles nous sont proposés.

1

Des jongleurs, des acrobates, des échassiers, des escrimeurs, des cascadeurs et des cavaliers nous font revivre la vie, au temps du Moyen-âge, pour notre plus grand plaisir !

DSC05433 (3400x1913) (3000x1688)

A chaque fois que l’on y vient, à Carcassonne, nous découvrons de nouveaux endroits que l’on ne soupçonnait pas la fois d’avant.

DSC05426 (3400x1913) (3000x1688)

Nous allons de surprises en surprise à chaque fois !

DSC05441 (3400x1913) (3000x1688)

Voilà notre journée, dans la cité millénaire, touche à sa fin... C’est peut-être un peu court, mais cela valait vraiment le détour ! Nous espérons y revenir une autre fois, pour faire de nouvelles découvertes.

DSC05480 (3400x1913) (3000x1688)

 *Plan de la cité :

plan2

blason

 Voilà pour aujourd'hui, je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures. La suite dans un prochain article.  

"Vivre L’ I.N.S.TA.N.T  présent  ET PARTAGER LE  Regard  que nous portons sur le  MONDE."