2Le_bonheur_est_le_chemin_MJO_001

C'était le premier dimanche de mai et le beau temps était avec nous. Le bord du Rhône avait eu nos faveurs la veille et il nous fallait notre dose de nature avant d'attaquer une nouvelle semaine...Nous avons donc profité de cette belle journée pour aller voir, le village d’Aramon. Situé sur la rive droite du Rhône, à mi-distance d’Avignon et de Beaucaire, le village d’Aramon s’étale en amphithéâtre au pied de son château construit sur un éperon rocheux. Son origine est fort ancienne et remonterait à la période celtique.

3

Le centre ancien va nous réserver de nombreuses surprises : son église primitive de style roman provençal  St Pancrace (XIIe s.), ses hôtels particuliers du XVe, son château ayant appartenu à Diane de Poitiers (qui fut seigneur d'Aramon entre 1547 et 1566). Aramon a su embellir son patrimoine bâti, dont témoignent les nombreuses demeures du XVème au XVIIIème siècle. Offrant de tout temps un abri sûr aux navigateurs, l’activité portuaire d’Aramon, dès l’époque romaine, atteint son apogée au XVIIème siècle. Huile, vins, sel, céréales partaient d’Aramon vers la France entière. Ce village a su conserver sa vocation agricole : arboriculture fruitière, culture de la vigne et de l’olivier. 

1

Nous terminerons notre visite par une belle balade au milieu des capitelles, perchées sur la colline, toute proche. Un sentier permet de découvrir plus d'une quinzaine de ces abris créés par les bergers et les paysans. Un petit retour dans le passé du monde paysan des 18 et 19èmes siècles. A cette époque la garrigue  était prospère, grâce aux oliviers, aux amandiers, aux moutons et aux chèvres. Pour s'abriter, pour ranger les outils,  on a érigé ces capitelles en pierres sèches. Cette belle balade, avec la vue extraordinaire sur le Rhône nous a laissé de très beaux souvenirs !

Merci de votre visite...