sound00

DSC_2607

Longtemps la lessive s'est faite sur une pierre inclinée ou une simple planche et sans abri au bord de la rivière ou au bord de l’étang, ou même à la fontaine, quand elle existe. La création des lavoirs résulte ainsi d’une prise de conscience collective de l’importance de la salubrité publique et des principes élémentaires d’hygiène.Un peu à l’écart de la fontaine, couvert ou bien abrité, alimenté par une source voisine, le lavoir a perdu son rôle social. Les lavandières ont disparu et, avec elles, des scènes animées ou les commérages allaient bon train. Le lavoir était un lieu éminemment social dans chaque village. C'était l'endroit où les femmes se retrouvaient une fois par semaine ou plus et où l'on échangeait les nouvelles du village, voire de la région. On y chantait. Fort heureusement, les  lavoirs, modestes ou parés de sculptures et de bas-reliefs, sont restés au cœur de la vie et du village.

Pour en savoir plus sur nos beaux lavoirs de Provence, aller dans la petite vignette, colonne de gauche "Lavoirs".

5

Laissez-moi un petit commentaire, ça serait tellement sympa !