Lavoirs

LES LAVOIRS
Longtemps la lessive s'est faite sur une pierre inclinée ou une simple planche et sans abri au bord de la rivière ou au bord de l’étang, ou même à la fontaine, quand elle existe. Les femmes vont laver leur linge à la rivière, à la fontaine ou à la mare communale. Les inconvénients sont évidents : les habitants qui viennent s’approvisionner en eau pour leurs tâches domestiques y trouvent une eau souillée par les savons et les saletés. Il apparaît nécessaire de supprimer au plus vite ces causes d’infection. L’édification de lavoirs s’impose. Par ailleurs, la propreté du corps devient un impératif et celle du vêtement aussi. Le linge peut véhiculer des germes malsains. L’eau devient l’objet d’une attention accrue. Sa pureté devient un impératif. La création des lavoirs résulte ainsi d’une prise de conscience collective de l’importance de la salubrité publique et des principes élémentaires d’hygiène. Un peu à l’écart de la fontaine, couvert ou bien abrité, alimenté par une source voisine, le lavoir

1 3 4 5 6 g h i j k l m n c o p q r s t

Les derniers commentaires

Autres albums photos