Martine Passion Photos

Découvrez en photos, pour le plaisir des yeux, le charme, la magie et l'authenticité de la Provence et bien d'autres régions. Chaque lieu a son secret, chaque village son identité, chaque vieille pierre sa légende. C’est à la découverte de la nature et de notre patrimoine exceptionnel, que je vous invite à découvrir des paysages et villages inoubliables, au gré de mes rencontres. Découvrez ces beautés, créées par les mains de l’homme et par la nature, que j’ai photographiées en souvenirs, lors de nos balades. La randonnée et la photo, sont devenues, pour moi, loisirs, plaisirs, et passions, que je suis contente de partager avec vous. Je m’efforce au cours de mes balades de vous emmener dans des lieux connus, d’autres un peu moins ou même parfois insolites. En partageant avec vous mes émotions, j’espère vous donner un jour l’envie d’aller les visiter à votre tour. La vie n’est-elle pas le plus beau des voyages ?  Liens sur mes 2 autres blogs, qui pourraient vous intéresser :

Posté par Martine84000 à 14:11 - Commentaires [35] - Permalien [#]


16 mai 2021

Cavalaire-sur-Mer

 

DSC_9734

Aujourd’hui, je vous emmène faire une petite ballade dans le Sud de la France et plus particulièrement dans le Var, à Cavalaire sur Mer.

DSC_9952

Je garde de très bons souvenirs de cette belle ville, car tous les ans lorsque j'étais petite, et même adolescente, j'allais passer mes grandes vacances chez mes grands parents. 

DSC_9940

Petite commune de plus de 10000 habitants, située entre la ville de Hyères et Saint Tropez, c’est un endroit que je vous conseille, si vous voulez partir en vacances dans le Var. 

DSC_9735

Elle offre une ambiance et une atmosphère digne des caraïbes. Un endroit zen où l’on vient pour se reposer sur la plage, et se baigner.

DSC_9951

Seulement trois petites routes principales : la route des plages, la route des boutiques, la route du port. Ces trois rues convergent au centre de la commune.

DSC_9956

L’été c'est un véritable petit coin de paradis, pour le farniente. La ville y organise diverses animations hebdomadaires. Sur la place centrale, on retrouve un marché artisanale, tous les dimanches, ainsi que le grand marché du mercredi. 

DSC_9942

Dans le passé, Cavalaire a même accueilli les championnats du monde de Jet Ski. Si vous prenez la voiture vous pouvez assister parfois à des spectacles de cirque et de Monster Trucks sur la plage de Pardigon à 5 min du centre-ville. 

DSC_9945

La journée vous avez une farandole d’activité à votre disposition :  ballade en bateau, pêche en haute mer, plongé, jet ski, jet pack, paddle board, tour en hydravion et bien plus encore.

Du côté du Port, c’est le rendez-vous de toute la population en soirée. 

DSC_9957

Les meilleurs restaurants, glaciers et activités sont ici. L’ambiance est superbe et ce lieu accueille autant les familles, que les jeunes fêtards.

DSC_9959

L’été le long du port, on trouve divers artisans, dont certains vous épateront par leurs talents de magie, de peinture ou de dessin.

DSC_9958

Une soirée type se situe en général au port de la ville, en vous arrêtant sur la place centrale du port, où vous pourrez acheter des objets artisanaux.

DSC_9946

DSC_9950

C’est aussi le moment de vous faire refaire le portrait en mode caricature, par un artiste présent depuis plus de 15 ans.

DSC_9949Le port attire de nombreux plongeurs.

Ensuite, vous pouvez vous arrêter pour manger une glace au Blue Marine, le meilleur glacier du coin. Parti de là vous faites une pause au milieu de la ballade et vous vous faites prendre en photo par les nombreux photographes du port (séance photo gratuite, mais les photos sont assez chères).

DSC_9948

Dans cette  étape vous pouvez admirer le peintre du port, qui réalise des tableaux superbes sous vos yeux, pour un magnifique souvenir ! 

DSC_9960

Les deux principaux endroits où il y a de l’ambiance au port sont : L'Ancre Bleue (musique lounge tranquille) et la Rhumerie (ambiance des Caraïbes assurée).

DSC_9947

Dans ces deux endroits vous pourrez boire de super cocktail, à la Rhumerie vous pourrez même repartir avec un super objet décoratif qui accompagnera votre cocktail.

DSC_9943

La fin de soirée se termine par une ballade du côté de la capitainerie du Port. Pour les fêtards, rendez-vous au Casino de Cavalaire, ou au Cacabaria, la meilleure boîte de nuit de la ville.

casino-cavalaire

 

 

Palmiers, soleil, sable, le coin attire de nombreux vacanciers, raison pour laquelle nous préférons y aller hors saison. 

DSC_9737

Aux alentours de Cavalaire :

  • Les calanques de Cavalaire : (mon lieu de prédilection lors de mon adolescence). Dans  ce lieu sublime, situé à l’Ouest de la ville, je reconnais qu' il faut être un peu aventurier pour aller se baigner de se côté là. Un peu d’escalade et vous pourrez sauter depuis des rochers et admirer les fonds marins. (le Top !).  Attention par contre aux piqûres d'oursins, cachés dans les rochers. 

DSC_9937

DSC_9939

 

DSC_9936

  • Les îles : Cavalaire est un des trois ports qui vous permettra de vous rendre aux îles d'Or : l'île du Levant, l'île de Porc-Cros, et l'île de Porquerolles. DSC_9881Appelées aussi îles d’Hyères, ces trois îles sont en face de la ville du Lavandou.  Pour une trentaine d’euros vous pourrez prendre une vedette qui vous emmène sur l’île de Porc-Cros, ou Porquerolles. Le mieux à faire est de vous rendre sur celle de Porc-Cros et de louer des vélos pour faire le tour de l’île. 
  • 113480528_o

  • Le Lavandou : ville voisine de Cavalaire, c’est l’endroit idéal pour une petite ballade, la ville est très jolie et moins fréquentée.

Le-Lavandou

  • Gassin : village perché au milieu de la presqu'île de Saint-Tropez, élu dans les « Plus Beaux Villages de France », il offre une vue imprenable et un panorama éblouissant.

DSC_9771

  • Port Grimaud : c’est une ville sur l’eau similaire à Venise. Un lieu très romantique avec beaucoup de restaurants au bord de petit fleuve artificiel. Vous pouvez louer de petits bateaux pour faire une ballade, On en prend plein la vue.

2481269

  • Saint Tropez : à 15-20 min de Cavalaire, vous pouvez passer une journée ou une soirée à Saint Tropez. Facile d’accès vous pourrez voir la célèbre ville du gendarme de Saint Tropez.

113853927_o

  • Ramatuelle : Situé à 20-30 min de Cavalaire, la ville de Ramatuelle vous offre la douceur de la vie à la provençale et ses plages paradisiaques. La ville est typique du Var avec ses nombreux oliviers et vignes.  La plage de l’Escalet, une des plages les plus agréable des environs.

18423164

  • Cogolin : Plages également magnifiques, elles le sont toutes dans le Var mais Cogolin est surtout connu pour sa fabrication de Pipes et de tapis. Je me souviens que certaines plages sont difficiles d’accès en voiture et qu’il faut un peu marcher pour y arriver.

pipes cogolin

Voilà j'espère que cette escapade virtuelle, varoise, vous aura plu, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

Bon dimanche @ tous !

 

Posté par Martine84000 à 12:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mai 2021

Le Domaine du Rayol : le Jardin des Méditerranées

 

DSC_9865

Je vous emmène aujourd'hui dans le Var, visiter le surprenant Domaine du Rayol, parc botanique d'exception, appelé aussi "Jardin des Méditerranées". Ce fut un vrai coup de ❤️ pour nous !

DSC_9828

Propriété atypique du Conservatoire du littoral, le Domaine du Rayol est avant tout un jardin à visiter, un endroit très singulier.

DSC_9829

Ce joyaux botanique, et son écrin, font sans conteste partie des grands jardins contemporains.

DSC_9832La Maison de la Mer

DSC_9926

C'est un jardin paysager, situé sur la corniche des Maures, face aux îles d’Hyères, sur la commune du Rayol-Canadel-sur-mer.

DSC_9881L'île du LevantDSC_9852;

Il constitue un espace naturel protégé, de 20 ha, propriété du Conservatoire du littoral, au pied du Massif des Maures entre Le Lavandou et Saint-Tropez.

DSC_9917La pergola

Nous parcourerons 7 ha, avec un peu plus de 5 km de sentiers balisés.

DSC_9880

DSC_9913;

Les jardins du Rayol sont un vrai « répertoire planétaire » de régions du monde biologiquement semblables, et pourtant si éloignées géographiquement.

DSC_9838

Cet ancien jardin du domaine se métamorphose en plusieurs jardins qui reproduisent les ambiances végétales des contrées méditerranéennes lointaines.

DSC_9844

DSC_9920

Le Jardin des Méditerranées est cultivé selon les concepts chers à Gilles Clément, son illustre concepteur.

DSC_9887;

DSC_9849;

Installée depuis un siècle, la bambouseraie est au centre de ce paysage. Elle apporte une ambiance sereine et paisible.

DSC_9867

La zone du puits apporte une ambiance fraîche, avec des lianes, des glycines, et figuier de Chine, qui escaladent la canopée de chênes-verts. 

DSC_9869

Le jardin d’Amérique aride représente un paysage proche de celui de Californie. C’est un paysage composé de plantes grasses et cactées. 

DSC_9897

Les cactus sont particulièrement bien adaptés à la sécheresse, stockant l’eau dans leurs tissus et réduisant au minimum les surfaces d’évaporation.

DSC_9902;

 Un domaine chargé d'histoire :

Faute d’entretien à la fin des années 60, le jardin botanique est à l’abandon. Il échappera à de nombreux projets immobiliers, grâce à la mobilisation des défenseurs de l’environnement.

DSC_9888

DSC_9889;

La propriété sera acquise en 1989 par le Conservatoire du littoral qui charge le paysagiste Gilles Clément, l’un des paysagistes modernes les plus inspirés, et des équipes d’artisans jardiniers, de redessiner les jardins.

DSC_9864Chêne liège remarquable.

Les paysages, la faune, et la flore des derniers rivages sauvages de la corniche des Maures seront ainsi préservés.

DSC_9858;Secteur néo-Zélandais, avec sa jungle humide, et ses fougères géantes.

DSC_9847

Le paysagiste Gilles Clément propose d’évoquer sur le site les flores et les paysages associés aux régions mondiales de climat méditerranéen, à savoir : bassin méditerranéen, sud-est californien, Chili central, région du Cap en Afrique du Sud et Australie méridionale. 

DSC_9871

Le Domaine du Rayol vient de rouvrir ses portes, après de longs mois de fermeture.

J'espère que cette balade dépaysante vous aura plu, et que cela vous donnera envie d'aller le visiter un jour. 

Tarif : 12 € (adultes)

 

 

Posté par Martine84000 à 21:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 mai 2021

Fontaine de Vaucluse et sa source mystérieuse

DSC_0022

Fontaine de Vaucluse, avec sa source mystérieuse qui naît au fond de la vallée, est un lieu étonnant, et plein de légendes.

DSC_0019

Elle se situe au pied des monts du Vaucluse, entre Saumane-de-Vaucluse, et Lagnes, tout près de L'Isle-sur-la Sorgue... 

DSC_0017

Ce lieu spectaculaire est presque un lieu de pèlerinage, pour quiconque gravi le sentier, qui mène au gouffre, et a attiré depuis l'antiquité, jusqu'à nos jours, de nombreux voyageurs. 

DSC_0010

 

En ce début mai, les premières nuances du printemps se mariaient à la perfection avec les reflets couleur émeraude de l'eau, qui bordaient le sentier.

DSC_0038

Ce lundi 3 mai, la source de la Sorgue, est montée de 18m, en 4 jours, alors qu’elle était à un niveau très bas, il y a encore une semaine ! Elle est aujourd'hui à +22,55m, et monte encore, son débit, est de 34.500 litres par seconde, très impressionnant à voir ! 

DSC_0041

La hauteur des falaises de calcaire,  qui surplombent le site, peut atteindre  240 m, offrant un cadre impressionnant. Quand on se dirige vers la source de Fontaine, nos regards sont attirés par ces hauts rochers, percés de grottes, aux formes étranges, et ces énormes blocs de pierres, au milieu de l'eau.  

DSC_0040

Considérée comme une des plus importantes sources d'Europe, et parmi les plus importantes au monde, la Sorgue  se divise en plusieurs bras dans la plaine et s'écoule, ensuite,  en direction de Saumane et de l'Isle-sur-la-Sorgue. Sa résurgence est une caverne profonde, mystérieuse, aux teintes de bruns et d'ocres.

DSC_0026

Le gouffre est un siphon qui descend loin, très loin dans les entrailles de la Terre. Il a été exploré pour la première fois en 1878, par un scaphandrier marseillais, Mr Ottonello, qui atteint –23m de profondeur dans son scaphandre lourd.

DSC_0044Photo du gouffre, sous les eaux, prise le 3 mai 2021.

L'équipe du commandant Cousteau aussi se mesurera au gouffre en 1946 : première plongée en scaphandre autonome, il atteint –46m de profondeur. 

DSC_0046En cette période de printemps, la cavité du gouffre est sous les eaux.

L'exploration la plus profonde à ce jour est celle de 1985 : –308 m de profondeur grâce à un sous-marin téléguidé. Ainsi, on ignore ce qu'il y a au delà de cette profondeur, peut-être que la cavité descend encore plus loin... Dans le tréfonds de la caverne, l'été on peut voir une eau stagnante, ou souvent même pas du tout, en période de sécheresse.   

DSC_0027Ruines du château en haut du rocher.

Dans cet endroit escarpé, aux falaises escarpées,  en surplomb, un vieux château en ruines, fut autrefois le maître des lieux.  

DSC_0049

Dans ce lieu où la fraicheur est au rendez-vous, nous sommes fascinés par ce spectacle de l'eau. Tous nos sens sont en éveil, devant cette véritable harmonie de couleurs, de sons et d'odeurs. 

DSC_0061

Avec La couleur ocre des falaises calcaires, le vert des arbres et des algues, le bleu émeraude de l'eau, et le blanc de l'écume, le paysage qui nous est offert ressemble fortement à celui d'une carte postale.

124824327_o

Les longues algues, agitées d'une perpétuelle ondoyance, s'animent, sous l'action des courants, dans une eau transparente et limpide, composent un tableau fabuleux. Les joyeux canards y naviguent avec beaucoup de nonchalance. 

124825578_o

DSC_0005

Les eaux qui surgissent depuis la source, nous offre, ce jour-là, un véritable spectacle fascinant : fracas, écumes, remous, vagues, ondoiements, dans un bruit assourdissant !

DSC_0039

La Sorgue semble déchaînée, comme régie par quelques puissances divines... Impressionnant à voir ! Les falaises grandioses, permettent d'admirer l'érosion produite par les eaux virevoltantes, au plus fort de la crue, comme en ce début de mois de mai.

DSC_0047

Le mystère de cette eau, qui surgit des entrailles de la terre, a inspiré de nombreux romantiques et poètes, comme :  Frédéric Mistral, Pétraque, Chateaubriand, et notamment, René Char, dont l'oeuvre est imprégnée de ces lieux, où il a vu le jour... 

DSC_0020

Dans ses poèmes, René Char évoque, le cours aventureux de la Sorgue, qui éveille en lui de nombreuses émotions. Il personnifie la rivière, il lui parle, c'est pour lui une source d'inspiration et un  symbole de vie jaillissante... C'est pour lui un lieu exceptionnel à bien des égards.

DSC_0023

Les premiers vers de son poème : La Sorgue

" Rivière trop tôt partie, d'une traite, sans compagnon,

Donne aux enfants de mon pays le visage de ta passion.

Rivière où l'éclair finit et où commence ma maison,

Qui roule aux marches d'oubli la rocaille de ma raison...

Rivière, en toi terre est frisson, soleil anxiété.

Que chaque pauvre dans sa nuit fasse son pain de ta moisson. " 

DSC_0036

Pétrarque : Marqué par le village, l'éternel amoureux de Laure, le marquera à son tour : « La très illustre source de la Sorgue, fameuse par elle-même, depuis longtemps, est devenue plus célèbre encore par mon long séjour, et mes chants. » 

DSC_0018

« Ici, j'ai fait ma Rome, mon Athènes, ma patrie. »  Le poète humaniste, italien, vient régulièrement à Fontaine de Vaucluse, à partir de 1339, et tombe amoureux de ce lieu enchanté, où il peut composer en paix ses poèmes.  

DSC_0021

Berceau de sa poésie, Fontaine de Vaucluse habite l'oeuvre de Pétrarque, et ne l'oubliera pas quand il quitta Fontaine de Vaucluse pour l'Italie. 

124824326_o

Sa maison, brûlée par des pilleurs, sera reconstruite et transformée en musée, petit lieu charmant sur le bord de la Sorgue. 

DSC_0006Maison de Pétrarque.

Posté par Martine84000 à 21:25 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 mai 2021

Balade le long de la Sorgue ♥

 

116453348_o

En cette journée du 1er mai, je vous propose une balade, fraîcheur, pleine de petits bonheurs, près de chez moi, le long de la Sorgue. Un endroit calme et paisible, propice à la détente, un véritable havre de paix, un lieu à l’écart du monde, où le temps semble être suspendu ! 

DSC_3451

Cet article " Balade le long de la Sorgue" est une participation du mois au RDV #EnFranceAussi, organisé par Sylvie, du blog Le Coin des Voyageurs - Il a pour thème "Se la couler douce", proposé par Virginie, du blog :  https://www.lesaventuresdarthuretthibaut.com

DSC_3500

Dans un véritable écrin de nature, composé : d’arbres touffus, d’ombre fraîche, de chants d’oiseaux, serpente une rivière, paisible : la Sorgue. Un véritable plaisir pour les yeux !

DSC_3524

En effet, quoi de  plus agréable que cette rivière, claire et fraîche, qui coule tous les jours, sans relâche, pour notre plus grand plaisir ! DSC_3496

DSC_3507

Elle a été si souvent célébrée, au fil des âges, et notamment par le poète René Char, et Pétrarque.

DSC_3511

La rivière, ne dépassant jamais les 13°, tout au long de l’année, nous sentions une différence de température, incroyable, entre le bord de la rivière et la campagne environnante.

DSC_3503

Par ces fortes chaleurs, nous avons apprécié la beauté des lieux et sa fraîcheur. Le site, peu connu, est idéal pour se détendre, en pleine nature et apprécier la quiétude des bords de la Sorgue. 

DSC_3509

Le temps d’un instant, on en oublie même ses soucis, à l'abri du tumulte du centre-ville. 

DSC_3499

Se retrouver, au bord du cours d'eau, au frais, où le seul son qui arrive à nos oreilles, est celui de l’eau qui coule sur les pierres, est un véritable plaisir ! 

DSC_3452

Notre seul regret est de ne pas avoir prévu nos maillots de bain pour nous joindre aux quelques rares courageux, qui trempaient leurs pieds dans cette eau revigorante.

DSC_3446

Pour se baigner il faut, quand même, être téméraire, l'eau est un peu froide pour nous, (13°), même l'été. Gare aux hydrocutions, si on veut se tremper plus que le bout de l'orteil.

DSC_3518

Dans ce jardin secret, et touffu, composé d'arbres séculaires (aulne, frêne, saule blanc & pleureur, et platanes), ressemblant à la jungle tropicale, l’eau est peu profonde, et d’une transparence incroyable. 

DSC_3545

DSC_3535

Les racines immergées dans l’eau sont des lieux de vie et de refuges pour une faune très diversifiée. Un filet d’eau verte, grâce aux algues qui tapissent le fond, coule paisiblement, sous nos yeux éblouis ! 

DSC_3539Algues et rochers,  au fond de l'eau transparente.

Nous avons même aperçu, une espèce de ragondin, nageant sur les bords de la Sorgue, gros rongeur qui ressemble au castor. Il possède une queue cylindrique et allongée, une grosse tête et des pattes palmées. 

DSC_3536

De discrets couples de colverts, qui apeurés lors de notre passage, se laissent entrainer par le courant qui anime la rivière.

DSC_3552

Les canards sont de charmants compagnons de route !

DSC_3520

Ils viennent souvent nous voir, pour nous mendier quelques miettes de pain ou autres gourmandises.

DSC_3513

DSC_3522

Je n'ai pu m'empêcher de prendre en photo quelques libellules (ou plutôt demoiselles), voleter dans un ballet de couleurs. Nous pouvons y observer, aussi, beaucoup d'oiseaux. 

DSC_3455

DSC_3527

Sur notre chemin, nous rencontrons de minuscules petites fleurs roses,  de muriers. Je n’ai pu résister de les prendre en photo, pour les immortaliser.

DSC_3463

DSC_3465

DSC_3467Autre fleur trouvée sur notre chemin.

A notre retour, nous traversons une petite forêt de bambous qui nous transporte à mille lieux de chez nous, dans une contrée lointaine. Encore une découverte étonnante, due au hasard de nos chemins !

DSC_3468

DSC_3461

L’espace d’un après midi, cette balade fraîcheur,  que nous avions prévue pour une durée d'une heure, nous en aura pris trois,  tellement on s'est laissés happer par ce lieu magique et encore préservé ! A proximité, il est possible de descendre la Sorgue en canoë.

DSC_3454

Un autre endroit où nous aimons souvent aller, est le Partage des Eaux, à  L'Isle-sur-la-Sorgue, c'est toujours pour nous un vrai bonheur...

DSC_3453

C'est dans cet endroit, que la Sorgue, qui prend naissance et surgie de l’excavation de Fontaine-de-Vaucluse, se sépare en deux bras majeurs, avant d'irriguer la ville de l'Isle-sur-la-Sorgue. 

DSC_3448Belle roue à aube au Partage des Eaux.

Ce lieu de promenade, qui évoque la sérénité, est surtout connu pour sa tranquillité, hors saison, et sa fraicheur pendant la saison touristique. Pendant les chaleurs estivales, le plus agréable est d'y venir le matin tôt, ou le soir en promenade, après souper.

DSC_3450

Quelques restaurants, de bonne réputation, se situent en bord de la Sorgue dont une Guinguette. Des tables de pique-nique sont, aussi, mises à notre disposition, au bord de l'eau. L'on peut venir se restaurer, avec un repas sorti directement du sac. Sur place, un parcours ludique, (avec des panneaux), nous fait découvrir le lieu, la faune et la flore.

DSC_3449

Si la Sorgue aujourd’hui ne fait plus tourner les roues, pour les besoins de l’industrie, elle le fait encore pour notre plaisir et celui des nombreux promeneurs qui viennent en admirer la beauté !

DSC_3448Roue à aube, au Partage des Eaux.

Ce petit coin de Provence, enchanteur,  est l'idéal pour décompresser et se la couler douce !

DSC_3505Ancienne roue à aube, trouvée sur notre chemin.

Merci de me suivre au fil des jours, et pour vos petits mots que je découvre toujours avec bonheur infini ♥ Je vous souhaite une belle journée de 1er mai, pleines de surprises, et de petits bonheurs  ♥

1er-mai

Posté par Martine84000 à 14:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


28 avril 2021

Vannes : une des plus belles villes du Morbihan

113547807_o

A Vannes, où nous nous arrêterons, l’instant d’une escale, pendant de précédentes vacances, est nichée au cœur du golfe du Morbihan, en Bretagne Sud.

vannes3

Je vous invite à venir me suivre dans cette ville d'arts et d'histoire, à l'atmosphère moyenâgeuse, hors du commun !

DSC_1741

Capitale du Morbihan, port de plaisance, place fortifiée, cité médiévale, la visiter est passionnant !

DSC_1726

Son port de plaisance, avec divers bateaux amarrés, est l’un des plus actifs, parmi ceux du littoral du Sud de la Bretagne. Le bassin à flots voit défiler chaque jour de nombreux plaisanciers, de toutes les nationalités, qui viennent naviguer sur le golfe.

DSC_1725

A l'abri des tempêtes, il présente un avantage considérable : il est situé en plein coeur de la ville, à deux pas du centre historique. Sur les différentes rives, se trouvent de nombreux bars, restaurants, mais également une promenade ombragée le long de la Marle. Une situation idéale pour les navigateurs qui peuvent ainsi concilier aisément tourisme nautique et tourisme urbain.

DSC_1729

Son centre-ville plein de charme arbore fièrement quelques bâtiments de tailles, aux détails exceptionnels. Flâner dans Vannes c’est découvrir des maisons en colombages et un patrimoine qui a su subsister au fil des siècles.

Vannes

Les façades colorées des maisons à pans de bois, du 15e siècle, se mélangent, avec beaucoup de charme, à des bâtiments en pierres. Au détour d’une rue, on peut admirer de vieilles  enseignes des magasins en fer forgé, ainsi que des petits escaliers en pierres. 

2

La place Henri IV ne vous laissera pas de marbre, amateur d’architecture et d’histoire vous serez comblé. C’est d’authentiques habitations à colombage qui vont s’offrir sous vos yeux. Leur particularité ne peut pas vous échapper, selon l’angle de vue, on a l’impression qu’elles se touchent.Vous pourrez en découvrir environ 220. Ne manquez pas la sculpture de Vannes et sa femme à l’angle de deux maisons, dans la vieille ville.

DSC_2451Vannes et sa femme

Les noms de places, comme :  Henri IV, Valencia, des Lices... , sont le souvenir de l'époque moyenâgeuse où des tournois s'y déroulaient. 

1

De la porte Prison, on accède à la promenade de la Garenne qui longe les remparts, élevés au 13e siècle. Tours et portes se succèdent dans une remarquable harmonie au-dessus de jardins à la française.

vannes2

Marcher le long des remparts, c’est admirer la beauté de ses jardins, de 15 ha, et les couleurs de ses fleurs. Il est très agréable de se promener dans ce parc, avec en toile de fond le château de l’hermine, qui domine ce paysage par son imposante stature.

DSC_1761

Au XIXe siècle, la modernisation des villes exige la destruction de ces vieux murs. Essentiellement par manque de volonté politique, les remparts de Vannes ne sont que peu détruits à cette époque. Puis, vers la fin du siècle, leur intérêt scientifique et historique amène les érudits locaux à s'efforcer de les protéger en les faisant classer Monuments Historiques.

DSC_1745

La consécration du patrimoine,  semble traduire, à Vannes, un désir de la population de renouer avec son passé et son histoire.

DSC_1747
Accrochés aux fortifications, des lavoirs de la Garenne, typiques, couverts par une longue toiture d'ardoises, se reflètent dans les eaux du Marle.

DSC_1757

vannes lavoirs

C'est sous sa longue galerie que les laveuses ou lavandières de Vannes venaient s'installer pour laver leur linge mais aussi pour discuter.

vannes lavoirs

DSC_1760

Acheté par la ville, les lavoirs de Vannes accueillent aujourd'hui le service animation du patrimoine.

DSC_1743

Que ce soit pour une journée ou un week-end prolongé, flâner à Vannes c’est  profiter d’une destination emblématique de la Bretagne Sud. Nous sommes tombés sous le charme de son architecture, de son patrimoine et son emplacement privilégiée dans le golfe du Morbihan, entre la mer, et le chant des mouettes.

Citations et Illustrations - Inspirations TriniYoga - Trini Touch'

 

 

Posté par Martine84000 à 11:32 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 avril 2021

Mes galets peints : Love ❤️ on the Rocks ⛰️

DSC_0005

En rentrant de vacances, vous avez peut-être ramené quelques galets à personnaliser… Aujourd’hui je vous propose quelques une de mes créations, faites récemment, pour ceux ou celles que cela inspirerait ! 

DSC_0001

Voici quelques idées de customisation à base de peinture, feutres, collage, pour petits et grands. On peut  même se découvrir un véritable talent artistique, que l'on ne soupçonnait pas !

DSC_0006

Dans un esprit très décoratif ou plutôt rigolo, on peut en faire des objets du quotidien : presse-papiers, suspensions, dessous de plat mais également en petites touches déco ou jeux d’extérieur pour enfants, à disposer ensuite, au choix, dans la salle de jeux, au fond du potager ou pour décorer le buffet de mamie :)

DSC_0009

Vous connaissez ma passion que les cactus, voici ceux que j'ai peint, et je trouve que l'effet est assez réussi.

DSC_0015

Pas besoin de s’en occuper, peu importe s’ils reçoivent ou non de la lumière : des cactus qui ne vous causeront aucun tracas !

DSC_00011

J'ai une préférence pour les décorations minimalistes, et tendance Black & White (n & b).  Le choix est vaste : art figuratif, géométrique ou abstrait... Arabesques, fleurs, feuilles, pois, rayures… Il faut laisser parler son imagination ! 

DSC_0003

Les galets Mandala :  Le Mandala 💮, cet art qui consiste à créer des formes simples, pour donner la vie et de la couleur.

DSC_0014

J’ai longtemps pensé que les galets peints étaient passés de mode, ou réservé aux enfants. Je me trompais, de nombreux amateurs de DIY (do it yourself), et de décos ont trouvé des idées originales pour utiliser des galets et leur donner un côté tendance.

DSC_0002

 

Renseignez-vous sur les marqueurs qui tiendront sur des galets dans votre magasin de loisirs créatifs. Attention, il  faut des feutres acryliques, ou de la peinture acrylique, et ensuite vernir l’ensemble pour une protection contre les intempéries. Voici ceux que j'utilise : (29.99 € à Amazon, les 30 feutres).

Artistro marqueur Acrylique stylos acryliques - 30 Couleurs Marqueurs Peinture Acrylique - Feutre Acrylique Pointe Fine 0.7mm - Stylos de Peinture pour Roche, Bois, métal, Plastique, Verre, Toile.: Amazon.fr: Cuisine & Maison

Les feutres que j'utilise.

Vous connaissez la nouvelle tendance : Love❤️ on the Rocks ⛰️: Un peu de poésie sur des galets !

Je vous explique tout : "Love on the rocks" est très répandu au Royaume Uni et c'est une super façon de répandre un peu de bonne humeur, gratuitement, et facilement réalisable par les adultes ET les enfants :) Importons la pratique en France !

DSC_0004

Le principe est simple : peignez des galets, allez les cacher dans la nature et laisser aux inconnus le plaisir de les trouver par hasard ! Ecrire le nom du groupe au dos du galet, pour inciter la personne qui l'a trouvé à poster une photo, avant de recacher la pierre pour que quelqu'un d'autre la trouve à son tour.

DSC_00010

 

Bien entendu, plus il y a de personnes qui participent, plus vous avez de chance de tomber sur un galet peint ❤️ Alors proposez à vos amis de participer ! Invitez vos enfants à peindre des galets, lors du confinement, un jour de pluie, cachez les lors d'une promenade, organisez des ateliers...
DSC_0004
Vous pouvez aussi poster sur le groupe Facebook, de votre région, lorsque vous avez caché un ou plusieurs galets (ou pierres), en indiquant l'endroit (Ville + Département), pour que ceux qui habitent à proximité puissent aller à la chasse aux galets ! :)
La tendance « Love on the rocks » gagne aussi la PACA. Voici le lien pour participer et rejoindre le groupe :
Facebook Groups

Love on the rocks France région PACA (04, 05, 06, 13, 83, 84) has 8,967 members. "Love on the rocks" est très répandu au Royaume Uni et c'est une super façon de répandre un peu de bonne humeur,...

https://www.facebook.com

J'espère que cet article créatif vous aura plu, l'occasion de se découvrir de nouveaux talents cachés. Bon début de semaine @tous ! 

Épinglé sur Artisanat

 

Posté par Martine84000 à 16:08 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2021

La Presqu'île de Quiberon

113349391_o

Nous poursuivons notre escapade dans le Morbihan, une région pleine de charme !  Je vous emmène aujourd'hui dans un endroit époustouflant : la presqu’île de Quiberon. Terre de contrastes, elle offre une trentaine de kilomètres de paysages variés qui nous ont complètement séduits : plages de sable fin, mer émeraude, falaises déchiquetées, arches, vagues s’écrasant sur le rochers…

DSC_1416

Cette côte sauvage, que nous n’avons pas manqué de faire, offre des vues dignes de cartes postales.

DSC_1472

Par  temps splendide, elle s’étend de la pointe du Percho, jusqu’au  château Turpault.

DSC_1439

Nous sommes restés en contemplation devant cette force de la nature où chaque vague fait jaillir des bouquets d’écume. Face à la puissance des lieux, nous nous sentons bien petits.

DSC_1489

Le spectacle des vagues, s'écrasant sur les rochers, est saisissant !

DSC_1490

Par temps de tempête, et devant l’assaut de l’océan, mieux vaut garder ses distances, car la mer peut se révéler fort dangereuse. 

Quiberon côte sauvage

De nombreux drames ont causé la mort de personnes inconscientes du danger.

DSC_1521

Comme de nombreux artises, peintres ou poètes, inspirés par la beauté des lieux, la côte sauvage nous a permis de faire de belles photos, qui resteront gravées dans notre mémoire.

DSC_1462

quiberon côte2

Ce jour là, nous décidons de faire une petite promenade le long du sentier côtier.

DSC_1469

Nous nous arrêtons devant une petite plage.

quiberon côte

La presqu’île est l’un des plus beaux spots de surf de Bretagne.

DSC_1523

Nous en prenons plein la vue, tous nos sens sont en éveil. Les surfeurs paraissant bien minuscules dans cette étendue d’eau tumultueuse et vivifiante.

DSC_1480

quiberon côte4

Cette plage, où nous nous sommes rendus, est le point de rencontre de nombreux surfeurs venus chercher de grosses vagues, la qualité de l’eau, ainsi que des vents dominants.

DSC_1476

quiberon côte sauvage2

Sur la côte est de la presqu’île, en direction de la station balnéaire de Quiberon, la mer est bien plus calme, propice à un moment de détente.

quiberon côte7

Nous prenons le temps de découvrir ses nombreuses facettes.

DSC_1509

Nous trouverons, sur la route de la côte sauvage, de nombreux sites mégalithiques.

DSC_1562

A l’ extrémité  de la Côte Sauvage, à côté de Quiberon, nous contemplons sur un promontoire rocheux,  le château Turpault. Notre regard est attiré par la fière silhouette fantomatique et énigmatique de ce manoir qui se dresse dans le ciel.  

DSC_1558

Austère, de style anglo médiéval, il surplombe la mer. Véritable port sur l'océan et construit, en 1904, à l’emplacement d’une ancienne batterie, cette demeure emblématique, digne des manoirs d’Ecosse, possède toutes les caractéristiques d'une maison hantée.

quiberon côte6

La bâtisse a été édifiée non loin de l'endroit réputé pour ses naufrages et où de nombreux bateaux se sont échoués. Elle aurait été érigée à l’emplacement d’une île disparue : Aïse, non loin d’une cité engloutie.

DSC_1572

Au fil des ans il devient l'emblème de la presqu’île de Quiberon. On le retrouve sur toutes les cartes postales. Il servira de décor dans le film : "Chapeau Melon et Bottes de cuir". Ancré dans un tel décor, ce manoir est une propriété privée, où les jours de tempête, les vagues viennent s’écraser sur les fenêtres du troisième étage.

DSC_1495

 

Ici, au bout du monde, le temps semble s’être arrêté : ruelles étroites bordées de maisons blanches, aux volets bleus, hortensias en pleines fleurs. 

DSC_1570

En prenant une grande inspiration de cet air salin, nos tensions semblent complètement disparaître. Le parfum iodé de la mer nous titille les narines et les papilles. 

DSC_1580

Cela tombe bien, nous arrivons justement à Quiberon, pour nous restaurer. Nous cherchons, dans la foulée, un petit restaurant, pour manger, dans cette belle ville de pêcheurs.

DSC_1595

Nous nous plongeons dans le charme de cette cité bretonne. Station balnéaire, parmi les plus courues, elle est aussi le point de départ vers Belle-île. Les activités marines sont nombreuses : kayak, kite-surf,  sorties pêche en mer, voile, char à voile …

DSC_1550

Si vous aimez l’air vivifiant de la mer et les embruns, la côte sauvage de Quiberon est faite pour vous ! Un endroit sauvage à faire absolument, si vous passez dans la région ! 

DSC_1438

Bon dimanche @tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir ! 

 

Posté par Martine84000 à 09:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 avril 2021

Le port de Saint Goustan à Auray

113365167

Aujourd'hui, je vous propose une balade pittoresque, que nous avons eu l'occasion de faire, dans le port de Saint Goustan, à Auray, dans le Morbihan, (Bretagne), un endroit aux couleurs idylliques ! 

DSC_1657

Niché au creux de la rivière d’Auray, ce petit port a su conserver ses airs d’antan.  Cité d'art et d'histoire, elle comprend une ville haute et une ville basse, sur les bords du Loch.

DSC_1655

Nous rejoignons la rive la plus pittoresque, en franchissant le pont de pierre, à quatre arches, du 13e siècle.

Pont d'auray

Nous grimpons les ruelles pavées, pentues, entrecoupées de marches, qui partent à l'assaut de la ville haute.

DSC_1668

DSC_1667Elles sont bordées de belles demeures du 15e et 16e siècles, à pans de bois et à encorbellements.

DSC_1666

DSC_1664

Lové dans le fond d’une ria, Saint-Goustan traverse les siècles en conservant un patrimoine intacte.

DSC_1669Des terrasses ombragées, la vue plonge sur les quais animés le la petite cité médiévale. On y entend, encore, des histoires de marins et de trésors. 

DSC_1671

DSC_1660On s’attendrait presque à voir, au détour d’une ruelle, quelque capitaine ou pirate, des temps passés.

DSC_1662

DSC_1663

Nombreuses sont les boutiques d’artistes, (peintres, sculpteurs, galeristes…) dans la rue du château, difficile d’y résister.

DSC_1672

Notre jolie balade, dans une ambiance médiévale, a duré une bonne partie de la matinée, ponctuée par quelques arrêts indispensables pour ramener de beaux souvenirs, à la famille, comme de belles maquettes de bâteaux de pêcheurs.

port d'auray3

Historique : Le port, avec sa position stratégique, s'enrichit au Moyen-Age grâce aux droits de passage perçus sur les bateaux de commerce.

DSC_1674

C’est un port de cabotage : céréales, poissons, cuirs, vin, fer et acier… assurèrent sa prospérité jusqu’à la création du port de Lorient (1665 – 1670).

DSC_1676

A l’écart des grandes voies de circulation vers l’arrière pays, Saint Goustan subit aussi la concurrence d’Hennebont, et de Vannes. A partir du XVIIe siècle, le port s’équipe de quais et cales en pierre. Jusqu’alors, les navires accostaient le long de pontons en bois, ou se laissaient échouer sur les rives vaseuses de la rivière, pour décharger leurs marchandises.

port d'Auray

L'Américain Benjamin Franklin a accosté ici en 1776 pour rencontrer Louis XVI. L’arrivée du chemin de fer à Auray en 1862 contribue au déclin de ce port de ria. Seul le transport de poteaux de bois, pour étayer les mines de charbon du Pays de Galles, sera encore assuré au XXe siècle.

DSC_1673

Aujourd’hui, la place Saint Sauveur et le quai Franklin demeurent très animés tout au long de l’année, avec des festivités et spectacles de rue.

DSC_1677

En longeant la rivière d’Auray, soumise à la marée, s’abritent, dans le creux de charmantes ances, de nombreux châteaux et manoirs, visibles souvent que de la rivière.  

DSC_1085

Partir à la découverte de ces petits villages typique est toujours une expérience extraordinaire. Ce petit port pittoresque, fascinant, est une véritable  invitation  au voyage, un retour dans le temps, en quelque sorte !

Bonne journée @ tous et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

 

Posté par Martine84000 à 10:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 avril 2021

Créer une animation avec : UnFREEz

DSC_0022

Suite aux conseils d'un ami, bloggeur, Marc, que je remercie au passage, voici comment créer une petite animation sympa, avec le logiciel UnFREEz !

Je l'ai testé pour vous aujourd'hui, c'est très simple, et cela fonctionne très bien. 

Voici les explications pour la réaliser :

1)  Modifier la taille des photos, en 600 x 400, ou plus, puis enregistrer les photos au format " .gif ", dans un dossier que vous aurez choisi ( perso je crée un dossier " animation " dans chaque dossier concerné )

2 ) Télécharger petit logiciel : Unfreez gratuit et facilement téléchargeable

UnFREEz

UnFREEz est un utilitaire gratuit et léger pour créer des petites animations à partir d'images au format GIF. Même le logiciel est en anglais, son utilisation ne pose pas de problème. Il suffit de faire glisser les fichiers image dans sa fenêtre, de choisir un délai entre deux images puis de cliquer sur "Make Animated GIF".

https://unfreez.fr.softonic.com

 Ce logiciel ne tient compte que des extensions " .gif "

Ensuite, il suffit de faire glisser les photos, avec la souris, vers Unfreez, puis créer l'animation.

Il faut ensuite ajouter un délai, pour une vingtaine de photos, j'ai mis 220 secondes (ni trop rapide, ni trop lent).

Vous postez le diaporama comme une photo, c'est tout bête !

Si vous rencontrez un problème, n'hésitez pas si je peux vous dépanner, ce sera avec plaisir !

Les photos ont été prises le weekend dernier au Beaucet, près de l'Isle sur la Sorgue.

Bonne soirée et bon Week-end @tous !

Animation

Posté par Martine84000 à 18:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Port Louis, et sa citadelle

113156319_o

A l’occasion de notre séjour en Bretagne, dans le Morbihan, et en tant qu’amoureux de vieilles pierres, nous découvrons la petite ville de Port Louis.

DSC_1254

DSC_1264

Construite sur une presqu’île, à un point stratégique, à l’entrée de la rade de Lorient, elle est connue principalement pour sa citadelle.

DSC_1255

DSC_1261

Servant de sentinelle à la rade de Lorient elle offre un beau panorama sur l’île de Groix. 

DSC_1273

Les derniers occupants de la forteresse, de 1590 à 1598, furent des espagnoles.

DSC_1257

Ils construisirent, en 1591, un petit fort sur un promontoire rocheux. Par la suite le roi Louis XIII décide d’en faire un symbole royal, en raison des qualités défensives du lieu.

port louis2

Le petit fort deviendra, à partir de 1666,  une véritable citadelle, chargée de protéger l’arsenal de Lorient.

DSC_1265

L’on peut aisément comprendre pourquoi la rade de Lorient ait été choisie pour installer le siège et les chantiers navals de la première Compagnie Française des Indes.

DSC_1262

Durant la seconde guerre mondiale, sera installé la plus grande base sous-marine, jamais construite.

DSC_1275

Les rives de la rade de Lorient,  rive gauche (Locmiquélic et Port Louis) sont encore remplies de la mémoire de vieux navires qui sont morts là, dans la vase et qui disparaissent peu à peu.

port louisCarcasses de vieux bateaux  finissant leur vie, dans les algues vertes. 

port louis1

DSC_1248

Derrière les remparts de la citadelle, une petite plage, recouverte de cailloux, bien agréable pour passer un moment de détente.

DSC_1269

Il faisait un temps magnifique, ce jour là, nous en avons profité pour ramasser sur les rochers, quelques précieux coquillages, tout en admirant le beau paysage qui se dévoilait devant nous. 

DSC_1271

Voilà pour aujourd'hui, la balade se termine sous un beau ciel bleu. Nous n’avons pas cessé de nous enthousiasmer face aux couleurs changeantes, et extraordinaires, de cette mer, qui inonde la rade de Lorient. 

Bon week-end @ tous, et merci pour vos commentaires qui me font toujours plaisir !

 

Posté par Martine84000 à 16:05 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 avril 2021

Le Bono, et son vieux pont suspendu

 

113373376_o

Je vous emmène aujourd'hui visiter le petit village de Bono, situé dans le Golf du Morbihan, à environ 4 Km d’Auray et 20 Km de Vannes.

DSC_1683

C'est un petit village paisible d'environ 2300 habitants qui a su préserver son authenticité. 

DSC_1686

Un bel endroit que je vous laisse juger à travers les photos que j'ai prises en haut du nouveau pont et du petit port.

DSC_1681

Ce petit bourg a su conserver un cadre authentique, un environnement naturel exceptionnel, ainsi qu'un patrimoine historique et maritime riche.

DSC_1703

Bono se cache dans une anse du Sal, petite rivière rejoignant les eaux de la rivière d'Auray, avant d’aller grossir celles du Golfe du Morbihan.

DSC_1706

Les vestiges archéologiques présents sur le territoire de la commune attestent de plus de 5 000 ans d’occupation humaine, du néolithique à nos jours. La découverte d'un ensemble funéraire daté du bronze ancien (autour de 2.000 avant notre ère) est l'élément majeur de la fouille conduite au Bono. Une dizaine de tombes sont regroupées sur une surface d'environ 300 m2. Cinq sépultures sont parfaitement alignées. La découverte au fond de l'une d'elles d'un petit vase, déposé en offrande, a permis de dater la nécropole : la forme de la poterie et les décors incisés sur cette céramique étant attribuables au début de l'âge du bronze.

vase bronze

Le bac : Avant la construction du vieux pont suspendu, les communications entre les communes de Baden, et de Plougoumelen, avec Auray, et Lorient, ne se faisaient que par le passage du Bono, sur un bac manœuvré par un passeur, moyennant péage.

DSC_1713

Le vieux pont suspendu : construit il y a plus de 150 ans, en 1840,  il s’avère peu rentable faute de chemins valables.

pont

Il n’existe pas de route permettant aux chariots, charrettes, voitures d’emprunter le pont pour se rendre à Auray. Le classement du chemin qui y conduit ne sera fait qu’en 1849.

pont2

L’état du pont ne tarde pas à se dégrader.

le bono3

Le vieux pont du Bono n’était plus adapté à l’évolution rapide du trafic routier entre Auray et les communes du Bono, Plougoumelen et Baden notamment.

DSC_1720

Nouveau pont :  

pont nouveau

La largeur, la faiblesse des charges que peut supporter l'ancien pont suspendu, amène le département à étudier, dès 1965, la construction d’un nouvel ouvrage. 

pont nouveau

A partir du nouveau pont de Bono, nous avons un superbe point de vue sur village, le port et les anciens chantiers ostréicoles. 

DSC_1685

Le port : Le Bono a connu autrefois une activité importante avec environ quatre cents marins et plus de cent bateaux. 

DSC_1722

Au départ simple havre naturel bordant l’une des rives du Sal, l’endroit sert très tôt d’abri aux bateaux des pêcheurs, mais son entrée est gênée par la présence de rochers.

DSC_1716

DSC_1717

Il abritait de nombreux bateaux, appelés Forbans. Une association, fondée en 1989, reconstruisit une réplique du fameux "Forban" du Bono, chaloupe typique de pêche au chalut, emblématique du port du Bono. 

le forban3Notre Dame de Bequerel.

On en comptait presque une centaine dans l’entre-deux guerre. L’association Le Forban continue à entretenir et faire naviguer cette réplique, mise à l’eau en 1991.

le forbanRéplique du Forban du Bono.

En fermant les yeux, on peut encore imaginer les chaloupes faisant du commerce, qui ont transité ici durant des siècles. Nous avons longé les quais et admiré cet endroit rempli d'histoire.

le forban2

La pêche : A partir de la seconde moitié du XIXème siècle, le développement de la pêche sur les fameux Forbans, chaloupes spécifiques aux marins du Bono, va permettre à ce qui n’est alors qu’un petit hameau, de se transformer en une véritable communauté maritime.

DSC_1707

DSC_1709

Le Tumulus de Kernours : appelé aussi Tumulus du Rocher, est un témoin vieux de plus de 5 000 ans d’histoire. Le Tumulus de Kernours (ou Kernourz) est un monument funéraire composé d’une longue chambre coudée de 18 mètres.

DSC_1688Tumulus du Rocher.

36 piliers supportant 14 tables de granit, sont recouverts d'un imposant tertre tumulaire, constitué de pierres et de terre.  Il s’agit d’une tombe à inhumations collectives, probablement réservée à une élite de la société.

tumulus de kernours

Objets trouvés : Silex taillés, un petit gobelet de cuivre, cerclé de fer, vieux de 2700 ans, des armes  et bijoux (bracelets de bronze).

1

Se situant près d'Auray, ce port est un vrai plaisir pour ceux qui, comme nous, aiment le pittoresque.

le bono

Nous y découvrirons des paysages sauvages, d'une rare beauté, en empruntant les sentiers côtiers de plus de 8 km.

DSC_1704

En partant à la découverte de ce petit port, bien caché dans l'anse de la rivière, nous avons découvert un endroit vraiment authentique, comme on les aime en Bretagne ! 

DSC_1708

Je vous souhaite une belle journée @ tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

 

Posté par Martine84000 à 11:04 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2021

l'île Saint Cado : et ses légendes

113211883_o

Nous avons fait une étape obligée au ravissant village de Saint Cado, bâti sur une île, au cœur de la rivière d’Etel. 

rivière Etel st cadoPanorama de la Ria d'Etel avec le village de Saint Cado et son pont. 

Une partie du bassin de la rivière d'Etel est envahi par la mer, ce qui forme la Ria d'Etel. La baie intérieure est parsemée d'îlots.

ria d'Etel

Saint Cado possède un patrimoine historique et culturel riche : chapelles, maisons en pierre, menhirs, dolmens, fontaines...

DSC_1318

Le village est relié à la terre ferme et au village de Belz, par un pont en pierre. 

DSC_1317

De l’autre côté du pont légendaire, nous nous sommes laissés séduire par les belles maisons de pêcheurs.

DSC_1286

Sur un petit îlot, une petite maison de pêcheur, datant de 1894,  photographiée à de nombreuses reprises, a fait le tour du monde. 

Maison de pêcheur à st cado sur l'Etel

De forme rectangulaire, en pierre, au toit pentu en ardoises recouvertes de lichens et à la porte et aux volets peints en bleu clair. 

maison_de_gardien

Cette maison a été construite pour le gardien du parc ostréicole.

DSC_1320Panorama de la Ria d'Etel et maison de pêcheur sur son île.

La ria d’Etel, alimentée par plusieurs cours d’eau,  forme avec le pittoresque îlot Saint-Cado un des plus beaux coins de la région. Vallée fluviale envahie par la mer, c’est une une baie abritée, parsemée d’îlots.

DSC_1323

Tout proche de Lorient, parcs ostréicoles, presqu’îles, plages sauvages, dunes et marais offrent, dans cette mer intérieure, un paysage insolite de toute  d’une beauté.

2

Arrêtez-vous dans la région, vous serez enchantés par la variété de ces paysages pleins de charme où mouillent de nombreux bateaux colorés...

DSC_1280

DSC_1279

Nous pouvons découvrir, dans la Ria, une faune et flore de la Ria incroyables : hérons, cormorans, bécasseaux, sternes…

ria_etel

La fierté de la région d’Etel est surtout l’huitre.

1

On peut y trouver également des moules, palourdes, coques ou bigorneaux.

Belz parc huites

Saint Cado est un moine venu du Pays-de-Galle, au VIe siècle. 

DSC_1289

Il vécu en Armorique entre le 5ème et le 7ème siécle.

DSC_1295

Il venait retrouver ses compatriotes chassés par l'invasion saxonne et résida dans l'île de la rivière d'Etel qui porte aujourd'hui son nom.

DSC_1315

Il y construit un oratoire, fonda un monastère et se consacra à l'évangélisation du pays.

île st cado2Panorama de la place du calvaire dans le village de Saint Cado.

 Il fût aussi à l'origine de la construction de la chaussée de 100 m qui relie l'île à la terre, ce qui lui value une légende populaire.

4

Légende du pont diabolique :  Le pont ayant été à plusieurs reprises démoli par la mer et découragé Saint-Cado décide de faire appel au Diable pour l’aider. Désirant un pont, mais manquant de moyens pour le réaliser, il fait appel au Diable pour l'aider. Celui ci lui proposa d'en faire lui-même la construction.

3

En guide de récompense le diable aurait le 1er être vivant qui traverserait ce pont. Saint Cado accepta et le Démon créa l'oeuvre en une nuit. Au matin suivant, Saint Cado, plus rusé, lachat un chat, qui passa sur le pont.

DSC_1357

 Satan ne s'y attendait pas. D’après cette légende le fameux pont vit enfin le jour. Bénit par le Saint et assez fort il résista aux caprices de la nature. 

DSC_1333

 Sur l’île nous découvrons une adorable église, 

DSC_1336

à côté un beau calvaire autel datant de 1832, témoigne de l’activité spirituelle du lieu. 

DSC_1326

DSC_1327

C'est l'une des églises, de style roman, les plus curieuses du département du Morbihan.

DSC_1328

Construite par les moines du prieuré au XIe ou XIIe siècle, il ne reste, aujourd’hui, que sa nef et son chœur en abside. Une grande chapelle est ajoutée à cette église, en 1842, avec un petit porche et une sacristie. 

église2

église

A l'intérieur, nous trouvons le lit de Saint Cado, qui en fait est un petit autel toujours baigné de légendes, puisque en se penchant on entendrait le bruit de la mer et cela permettrait de guérir les sourds. Depuis, la chapelle devient, en effet, le centre de pèlerinage pour les malentendants qui viennent y chercher la guérison. 

DSC_1366Le lit de Saint Cado.

DSC_1346

 En contrebas, une petite fontaine de dévotion (XVIIIe),  régulièrement submergée par la marée. 

fontaineFontaine de Saint Cado avec croix celtique .

Elle est située au bord de l'estran sur la ria d'Étel.

DSC_1337

Construite sur un plan rectangulaire, elle est faite d'un toit en pierre en forme de nef inversée, surmonté d'une croix celtique.  

DSC_1341

C'est l'endroit idéal pour la pêche à pied . De nombreuses personnes grattent le sable pour y ramasser quelques palourdes ou fouiller dans les rocher pour y débusquer quelques bigorneaux. Comme une pendule, le rythme des marées est toujours aussi régulier. (toutes les 6 heures exactement, dans le Finistère).

DSC_1278

Alors que nous sommes arrivés à marée basse, en partant, l'eau arrivait à la hauteur du quai.  Ici, le panorama change constamment en fonction de la marée et de la lumière. On ne peut qu'y succomber !

DSC_1283

Le Pont Lorois traverse la rivière d'Etel et relie Belz à Plouhinec. Achevé en 1841, il fut détruit deux fois (en 1894 et 1944). Le pont actuel est inauguré le 13 septembre 1956 et doit son nom à Edouard Lorois, préfet du Morbihan de 1838 à 1848. Sa longueur totale est de 237 m.

DSC_1287

Le lieu est recherché par certains peintres, qui souhaitent immortaliser le paysage, et l’histoire légendaire d’un site rempli de mystères.

DSC_1311

Entre les parfums de la végétation et l'émerveillement lié à la beauté de l'endroit, la sensation de plénitude que nous ressentions était à son comble... La côte découpée offre des paysages sublimes, qui inspirent la tranquilité, et le recueillement. Un vrai bonheur !!!

Bon weekend @ tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir ! 

 

Posté par Martine84000 à 14:21 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 avril 2021

Concarneau : et sa ville close

113117710_o

Suite de notre petit périple dans le Finistère Sud, avec la célèbre ville close de Concarneau. En triant mes photos que j’avais prises, il y a quelques temps,  pendant une belle journée, j’ai eu envie de me remémorer les bons moments que nous avions passés, dans cette cité historique. 

DSC_0995

Cette île fortifiée, dans le Finistère, est véritablement un joyau de la Bretagne, que j’ai plaisir de vous faire partager aujourd’hui. 

concarneau2

Nous voici donc partis à la découverte de Concarneau, surnommée la Ville Bleue. Ici, la mer  fait partie du patrimoine, et des traditions. Au cœur même de la ville, la citadelle maritime se découvre depuis la mer.

concarneau13

La ville s’est construite autour de la Ville close. Ce petit îlot qui était habité, autrefois, par des pêcheurs a été fortifié à partir du XVème siècle.  Il fut l’assaut de nombreuses attaques lors des guerres de religions. Depuis de nombreuses années, Concarneau ne craint plus ses assaillants et c’est la pêche au thon, et à la sardine, qui fait vivre ce joli port.

concarneau

Ced poissond sont devenus, au fil des siècles, la source de richesse de la région.  Des usines et  conserveries s’édifièrent sur l’ensemble de la ville.

pêche

Au début du XIXème siècle, environ 300 chaloupes, à voiles, traquaient, dans la baie, le précieux poisson argent.

chalouppe

Séchées et salées, les sardines sont expédiées par charrettes jusque dans le sud de la France. Mais, malheureusement, le poisson devient rare, et la famine finit par s’installer. En 1905, la Fête des Filets Bleus fut crée pour aider les familles en difficultés.

concarneau20

Aujourd’hui, Concarneau est le 3ème port de pêche français. En face des remparts, des chalutiers se reposent. Une pause bien méritée, qu’ils pratiquent la pêche hauturière ou côtière. En flânant sur les quais, vous aurez peut-être la chance d’assister à la débarque des poissons après 22h. A moins d’être matinal et d’assister au tonique réveil de la criée dès 6h30.

concarneau10

Prolongeant le travail des pêcheurs, quelques conserveries perpétuent un savoureux savoir-faire. Concarneau, est aussi un port très réputé pour sa construction navale. De nombreux chalutiers, thoniers, et navire de toutes sortes sont construits à Concarneau.

concarneau3

Ce doit être amusant d’assister au défilé des bateaux dans ce haut lieu de la pêche à la sardine, ainsi qu’au débarquement du poisson.

concarneau17

Arrivés dans cet ilot, entouré de mer, nous sommes directement plongés au cœur du centre historique. Après avoir franchi le pont et que l’on se rend dans la rue Vauban, tout nous ramène au temps du passé.

Pont

Ici tout semble figé, comme si on était encore au Moyen Age.

concarneau14

Quel plaisir de flâner en haut des remparts de la ville close. 

concarneau15

DSC_1003

 

Du haut une vue sublime, à 360°, nous est offerte, sur toute la ville, ainsi que le port.

concarneau4

concarneau6

Cet îlot, qui mesure 100 sur 350 m, se visite en flânant dans ses jolies ruelles pavées, ou encore sur les remparts, et comme toujours il faut ouvrir l’œil pour dénicher de jolis trésors, notamment les belles échoppes aux linteaux sculptés, les vieilles maisons de granit et en pan de bois, et les enseignes toujours plus belles… 

concarneau18

Durant la moitié du XIX° jusqu’à la moitié du XX° siècle, Concarneau attira de très nombreux peintres français et étrangers, séduits par la beauté de la ville close. Ce passé aux multiples facettes vaut à la ville le label "Ville d'Art et d'Histoire".   

concarneau7

concarneau12

Ce que l’on peut reprocher à cette charmante cité, malgré son charme indéniable, c’est le côté touristique omniprésent, avec de nombreuses boutiques de souvenirs…

concarneau16

concarneau8

Il est possible de rejoindre la rive opposée en empruntant, au niveau de l’embarcadère, le Bac du Gouverneur. 

concarneau9

Difficile de résister à ce joyau qu’est la ville-close, enchâssée dans ses fortifications au cœur de Concarneau, et d’une des plus belles baies de Bretagne. 

concarneau2

Vous voici prévenu ; la ville-close est l’un des sites les plus visités de Bretagne. En été, mieux vaut choisir le matin pour l’aborder et en semaine de préférence. Hors saison c'est encore mieux, si l'on veut vraiment profiter pleinement de tous ses charmes ! 

concarneau

Bonne journée @ tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

Posté par Martine84000 à 19:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 avril 2021

Les ocres de Mormoiron #EnFranceAussi

119176922_o

Voici une randonnée, haute en couleurs, à la découverte des anciennes exploitations d'ocres de Mormoiron, dans le Vaucluse, et visite des vestiges des anciennes installations de traitement des ocres. Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Le Coin des Voyageurs. C’est Malicia, du blog unpieddanslesnuages qui a proposé le thème #feu, pour ce mois d'avril. 

DSC_8426

Habitant le Luberon, je ne pouvais pas manquer de vous parler des carrières d'ocre, qui ont fait les beaux jours de la région. Ici vous pourrez contempler un véritable spectacle de la Nature, de magnifiques panoramas, et surtout… le calme ! Comme au Sahara, l’ocre, véritable oeuvre d'art, donne le ton. Départ, pour cette balade champêtre, depuis le parking du Plan d'eau des Salettes, à environ 1 km du village de Mormoiron. 

DSC_0191

De belles éclaircies ensoleillées, dans la journée, avec un petit avant goût de printemps. Nous longeons le rivage, en prenant la direction Est. Après être passés près d'une zone amenagée en parcours acrobranches, nous remontons le Vallat de Marquetton, boisé de pins maritimes, de chênes blancs et de marronniers. Une fois la crête franchie, nous redescendons sur un sentier sablonneux, orangé. Nous rencontrons les premières carrières d'ocre, dont les couleurs nous rappellent celles du Colorado Provençal.

DSC_8370

Moins vaste que le site de Rustrel, les ocres de Mormoiron sont aussi moins connues. Elles ont l'avantage de se trouver hors des sentiers battus, au coeur de beaux sous-bois, et avec de magnifiques vues sur le mont Ventoux.

DSC_0193

DSC_0323

Le site, laissé à l'abandon, a fait l'objet d'une réhabilitation, par la création d'un sentier de découverte, réalisé par le village de Mormoiron.

DSC_0217

Lors de cette balade magnifique, nous avons pu errer le long des parois rocheuses d'ocre, où des cavités, peu profondes, ont été creusées. 

DSC_8383Photo prise dans une cavité.

Nous sommes passés près de grandes falaises, aux couleurs incroyables, dont les formes deviennent au fil du temps, de véritables oeuvres d'art. 

DSC_0213

Comment ne pas être émerveillés devant toutes ces nuances d'ocre, parmi le vert de la végétation.  Les sentiers tracés dans des sols sableux  nous font découvrir une flore habituellement peu présente en Provence, comme les pins maritimes, les châtaigniers, la bruyère...

DSC_0234

L’ocre est un des plus vieux pigments naturels et est utilisé depuis la nuit des temps, comme à Lascaux par exemple. La coloration, du jaune au violacé, provient de l’oxyde de fer. Ce qui donne ces différences de nuances de couleurs des ocres : c'est une combinaison d'argiles, résultant de la destruction par les eaux, il y a plus de 70 millions d'années, de glauconite, de silicate d'alumine, associée à des oxydes de fer. 

DSC_0237

Nous suivons des défilés étroits, et nous arrêtons devant pas mal de galeries d’exploitation, dont certaines maçonnées. 

DSC_0226

Mieux vaut ne pas mettre des habits clair car, ici, une palette de 25 nuances d’ocre, de l’ivoire au rouge brique, pastélisent le paysage fait de collines, de falaises, de monticules, et de canyons.

Nombreux sont les ocriers, qui ont creusé, au risque de leur vie, des galeries gigantesques,  à la barre à mine, et à l’explosif, des mines cathédrales, au labeur quotidien, comme celles de Bruoux à Gargas, autre grand lieu des ocriers. 

DSC_8427Entrée d'une galeries d'exploitation.

Ici, pas d’or, mais un précieux oxyde fer, qui a tout coloré en 77 000 ans : des gravures en Afrique australe, des chevaux à Lascaux et même des « Venus impudiques » du paléolithique, en Dordogne. 

DSC_8388

Nous prenons, ensuite, un chemin en direction de Ville sur Auzon, puis un autre qui nous mène en direction du surprenant ravin de Sitos. Nous sommes émerveillés par ces gorges étonnantes, avec des falaises d'ocre, aux différentes teintes chaudes : rouges, jaunes, marron... C'est une véritable féérie de couleurs, le rouge, à cet endroit, domine.

DSC_8390Entre les murs du canyon.

Ce sont des gorges très étroites, constituées de falaises d'ocres, qui se terminent en cul-de-sac, par un cirque couvert par la végétation et une très petite chute d'eau. Des petites sources suintent du haut des falaises et forment parfois des cascades. Nous apercevons même les gouttes qui en tombent. 

DSC_8406

Au sommet du ravin, beaucoup d'arbres ont leurs racines déterrées sur les bordures et risquent de tomber lors de prochaines imtempéries, d'ailleurs nous ne nous y attarderons pas trop. Difficile de photographier le cirque car très encaissé et dans l'axe du soleil, à l'heure où nous sommes passés.

DSC_8407

Des artistes en herbe se sont défoulés, sur les parois, et toutes sortes de dessins, parfois des grafittis les ornent. 

DSC_0215Un artiste est passé par là.

Des personnages symboliques ont été gravés dans la roche. 

DSC_8400

Le gisement d'ocre du Sablon a été exploité par la société Malavard de Villes-sur-Auzon entre 1887 et 1928. La "Compagnie des Ocres Française" a ensuite repris l'exploitation jusqu'en 1967. Il est composé de 90 % de sable et de 10 % d'ocre. Il est, de ce fait, moins riche que ceux de Roussillon ou de Gargas.

DSC_0231

Le site présente l'originalité d'avoir conservé les vestiges de toute la chaine d'extraction de l'ocre. Nous verrons, sur les fronts de taille, des carrières à ciel ouvert, ou en galerie, puis les installations de lavage (batardeaux), de broyage (malaxeur), de décantations et le séchage. 

Rigoles avec batardeaux et ecluses de depot du sableBatardeaux.

Le minerai extrait est ensuite déversé en tas correspondant aux différentes nuances. Ce tas de minerai est ensuite arrosé abondamment. L'eau chargée de minerai est dirigée vers un malaxeur (gros mixeur) destiné à homogénéiser et à casser les mottes formées par l'action de l'eau. À la sortie du malaxeur, le mélange est dirigé vers un batardeau, long bassin étroit et profond d'environ 1 m. Le mélange y décante. Les grains de sable (plus lourd) tombent rapidement au fond tandis que l'ocre reste en suspens. 

117859265_o

Plusieurs batardeaux sont disposés l'un après l'autre, le mélange passant de l'un à l'autre. L'ouverture du bouchon fermant le batardeau était une opération importante. Ouvert trop tôt, le sable passe avec l'ocre, ouvert trop tard, l'ocre s'est déposé au fond. Pour connaître le bon moment, l'ouvrier goutait le mélange. Si le mélange crissait sous la dent il restait du sable, par contre s'il collait aux dents, il était temps de la laisser s'écouler.

117858758_o

À la suite des batardeaux se trouvaient les bassins de décantation. Ceux-ci étaient remplis par couches successives pour obtenir une couche d'ocre de 80 cm d'épaisseur. Le lavage du minerai et le remplissage des bassins se faisaient durant l'hiver où l'eau ne manquait pas. Les bassins étaient ensuite abandonnés à l'action du soleil après l'évacuation du surplus d'eau claire situé en surface.

DSC_0260

Lors du séchage, l'ocre craque dans les bassins (phénomène naturel affectant toutes les terres desséchées). Les ouvriers vont cependant canaliser ce craquement en quadrillant l'ocre à l'aide d'un outil (pic ou autre). Ce quadrillage, effectué au bon moment, va provoquer lors du séchage la découpe de l'ocre en brique. Celles-ci étaient à la fin de l'été sorti des bassins et empilé en murs tout autour des bassins pour parfaire le séchage.

117858745_o

Les briques d'ocres séchées étaient ensuite acheminées vers le moulin de Sainte-Croix ou à l'usine de Canadel à Villes-sur-Auzon. L'ocre y était broyé, tamisé puis conditionné en tonneaux et plus récemment en sac. Ceux-ci étaient expédiés dans une autre usine à Apt où l'ocre était mélangée ou cuits avec d'autres ocres pour obtenir les couleurs et nuances désirées. 

DSC_0255

Depuis la fin de l'exploitation, la nature reprend peu à peu ces droits. La végétation dominante est composée de pins maritimes et de bruyères. Ces plantes trouvent, sur ce terrain pauvre en calcaire, un terrain favorable à leur croissance. La pinède recouvrant le site a fait l'objet d'un reboisement. La végétation originelle, composée de chêne vert, de chêne blanc et de buis, reconquiert petit à petit du terrain, sauf à l'ouest du site, où ont été accumulés les sables, déchets du lessivage des ocres.  

DSC_0313

Pour ceux que cela intéresserait, voici le parcours de 8 km (3 h), ou plus suivant les pauses.

ocres de mormoiron

Si vous aimez les paysages étonnants et les couleurs chaudes, je vous conseille de vous rendre dans ce site, encore préservé, et peu fréquenté, du parc naturel régional du Luberon, où l’ocre y est roi.  

 

 

 

Posté par Martine84000 à 19:09 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 avril 2021

Carnac et ses menhirs

 

 

113361141_o

De passage à Carnac, il y a quelques temps, nous n’avons pas pu résister à revenir admirer les célèbres champs de mégalithes, que nous avions connus quelques années auparavant.

carnac2

Vieux de 7000 ans, le site mégalithique de Carnac, avec ses alignements, est le plus célèbre du Sud du Morbihan. Classé au titre de monuments historiques, depuis 1889, il demeure un haut lieu de la Préhistoire. 

1

Batîs entre le Vème et le IIIème millénaire avant J.C, les sites de Ménec et de Kermario s'étendent sur près de 4 km. Ils regroupent, à eux seuls,  près de 3000 menhirs.  Menhirs, dolmens et tumulus sont les témoignages de l'architecture du néolithique. 

DSC_1601

Datant du néolitique, on en trouve plus de 3000 qui se dressent dans la lande, sur des rangées s’étendant sur plus d’un kilomètre de long. L'effet est tout à fait surprenant à la lumière rasante du matin ou en fin de journée.

alignements-de-kermario

Ce site rassemble une des plus extraordinaires concentrations de pierres levées, existant dans le monde. Ceux qui nous ont le plus impressionnés sont ceux de Kermario, Menec et Kerlescan. Ces tumulus ont été élevés, bien avant les gaulois, de 5000 à 3000 ans avant J.C. 

DSC_1630

Tumulus Saint Michel :  nous sommes allés voir l’impressionnant tumulus.  (4500 ans avant J.C.)

carnac3

De part sa taille, son architecture et les objets qu'il abritait, il est caractéristique des grands tumulus du sud du Morbihan. Sa taille est de 125m de longueur, 60m de largeur et 10m de hauteur.

DSC_1611

Ce monument mégalithique du sud Morbihan, construit au cours du Ve siècle avant JC, domine la ville de Carnac. En montant en haut de son sommet nous sommes surpris d'y trouver une chapelle, dédiée à St Michel.

carnac4

Des fouilles, menées à la fin XIXe siècle, ont montré l'existence d'un caveau central. Le tumulus est recouvert d’un amoncellement de pierres lui donnant l’apparence d’une colline. Dolmen signifie en breton « table pierre ». Il abritait une chambre funéraire collective. 

DSC_1619Tumulus de Saint Michel à Carnac

Ont été trouvé des fragments d’ossements et de charbons, ainsi que des objets prestigieux : haches, perles, outils en silex, parures. Ces objets précieux sont aujourd’hui conservés aux musées de Carnac, et de la Polymathique à Vannes. 

DSC_1617

Le géant de Manio : Les menhirs peuvent aussi se dresser individuellement comme le "géant de Manio", un menhir de 6.50 m de haut, situé près des alignements de Kerlescan à Carnac. 

Menhir_géant_du_Manio

Le Cairn de Kercado, très bien conservé, a été érigé sur la commune de Carnac, sur le domaine du Château de Kercado. 

DSC_1634

Situé au sud des alignements de Kermario, ce dolmen à couloir, est recouvert encore d'une imposante couverture de pierres sèches, appelée Cairn.

DSC_1632

Le couloir est long de 6,50m sur 1,20m de large.

DSC_1639

Il mène à une chambre rectangulaire de 2,90 m sur 3,20 m. Toute la structure intérieure est recouverte d'un cairn de 5 m de haut sur  25m de diamètre.

DSC_1643

Le dolmen de Crucuno : situé à Plouharnel,  c'est un dolmen isolé. Ce monument mégalithique est la partie restante d'une allée couverte qui atteignait autrefois, 27 m de long, dont les pierres ont servi à la construction des bâtiments voisins.  

DSC_1413

Le dolmen est composé d'une dalle de couverture de plus de 7 m de long, de 30 tonnes, reposant sur neuf blocs de pierre placés à la verticale. Sa chambre mesure 1,80 m de hauteur, pour 3,40 m de longueur sur 3,35 m de largeur. C'est le plus imposant du département. 

DSC_1415

Utilisation : Les grosses pierres des menhirs auraient été réservées aux plus riches tandis que les plus petites étaient destinées aux plus pauvres. 

DSC_1600

Ces pierres ont pu être extraites du sol à l’aide de leviers de bois. On transportait ces pierres à l'aide de rondins de bois et des cordages. Des fosses recevaient ensuite la base du menhir, à l’aide de pierres de calage.

DSC_1648

Les légendes : ne manquent pas sur ces alignements de pierres. De nombreuses possibilités existent pour savoir à quoi servaient ces menhirs.  

DSC_1649

- Certains disent qu’ils auraient une fonction astronomique, permettant de calculer la position des astres,

- D'autres comme un calendrier servant de cycle agricoles, 

DSC_1624

- Pouvaient servir de lieux de cérémonies, 

- Servaient à honorer des ancêtres (cimetières gaulois),

- Ou encore, les pierres seraient l’armée pétrifiée de César. 

carnac1

Encore une fois ces mégalithes restent un mystère, rendant ces pierres encore plus facinantes. Les hommes du néolithique semblent avoir emporté leurs secrets avec eux. 

DSC_1396

Les vestiges de cette période préhistorienne laissent tout de même penser qu'ils avaient une fonction sacrée et funéraire. 

DSC_1628

Pour en savoir plus sur les mystère qui entourent ces sites,  le mieux est de se rendre au musée de la préhistoire. La visite extérieure (le long des grillages), est libre pour l'accès des alignements de Carnac.

DSC_1399

Les visites guidées, payantes, (avril à septembre), permettent d'entrer, par contre, à l'intérieur des sites.

carnac510 alignements, 982 menhirs.

Il convient de préserver ce magnifique héritage, que nous ont laissé ces hommes du Néolithique. Il constitue la preuve que ces individus n’étaient pas de simples hommes de l’âge de pierre, aux capacités limitées, comme on a longtemps pu le laisser croire.

menhirs

Bonnes fêtes de Pâques à tous et merci pour vos commentaires que je lis avec le plus grand plaisir !

 

 

Posté par Martine84000 à 13:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2021

Douarnenez : une ville tournée vers la mer

112922903_o

A la tombée de la nuit, nous sommes allés, à Douarnenez, au Port Musée, admirer les authentiques bateaux et gréements du monde entier. Le nez au vent, nous nous sommes laissés charmer par cette belle promenade. située à une vingtaine de km de la ville de Quimper, ne vous laissera pas indifférents. A l'abordage ! 

douarnenez2

L' histoire maritime de Douarnenez est particulièrement marquée et présente à chaque coin de rue, ou plutôt devrait-on dire à chaque coin de ports. Tournée vers la mer, la jolie ville de Douarnenez ne compte pas moins de quatre ports différents :

douarnenez11

- Le vieux port du Rosmeur,

- Le Port Musée et ses vieux gréements visitables

- Le port de plaisance de Tréboul

- Le port de pêche, au fond de la baie.

douarnenez8

Dès la première visite, on sent tout de suite que cette ville est véritablement une cité de marins et de pécheurs, que la mer ici n'offre pas que de jolies plages, mais avant tout un travail, de quoi se nourrir.

douarnenez5

La mer est ici un enjeu important, et plus qu'ailleurs nous avons ressenti les difficultés inhérentes aux divers métiers, qui se cotoient, sur les quais, et dans la ville, tous dépendants du poisson et des bateaux. 

douarnenez15

Sur deux sites proches l'un de l'autre, vous trouverez un musée qui, d'un côté est intérieur, et retrace l'histoire de la navigation et propose différentes expositions et, de l'autre, un port musée au grand air, où se cotoient divers bateaux visitables et informations sur la vie à bord. 

douarnenez14

Le Port Musée de Douarnenez, c'est un musée sur l'eau, pour jouer au marin, où vous pourrez monter à bord des bateaux amarrés aux quais,  et partir à la découverte de l'histoire maritime, des différents bateaux, de leur origine et de leurs fonctions. 

douarnenez3

Les enfants adoreront découvrir cet univers fascinant, et jouer au capitaine ! Mais ils comprendront aussi toute la rudesse et la difficulté de ce métier, la vie à bord, les taches de chacun, ....

douarnenez17

Le musée-expo situé un peu plus loin (Place de l'Enfer), et dont l'accès est inclus dans le tarif de la visite, vous proposera une autre approche de l'histoire maritime avec la présence d'embarcations thai ou de pirogues africaines, de voiliers, ... Une invitation aux voyages, consacrée aux bateaux, et aux hommes, de Bretagne et d’ailleurs... 

douarnenez0

La plus grande richesse, de Douarnenez, émanait, autrefois, du commerce de la toile, au 16e siècle,  et de la pêche, au 19e siècle. A cette époque, c’était un haut lieu de la sardine, rythmé par l’activité des chalutiers et des conserveries.

douarnenez13

Il subsiste de nos jours, de belles maisons anciennes, aux façades colorées, ponctuées de cafés et de restaurants.

1

Dans le Port-Rhu, le plus ancien port de la ville, il est possible de visiter, dans le bassin à flots, cinq bateaux : un remorqueur anglais, un langoustier, une gabare, une barge et un caboteur norvégien.

douarnenez10

douarnenez9

Ils sont  visitables,  du pont à la cale, de la salle des machines aux postes d'équipage. 

douarnenez1

Le Scarweather est un bateau-phare construit en 1947 au Royaume Uni. Il fut le dernier mis en chantier. Il a été désarmé en 1989 et transporté par le remorqueur Ardneil au Port-Rhu, de Douarnenez, en 1991.  La portée du feu était de 22 km. Il n'avait pas de moteur, il était remorqué sur les lieux de veille et fixé, au fond marin, par de solides ancres.

douarnenez12Le Scarweather.

 On ne peut qu’être nostalgiques de voir mourir, dans l’oubli, ces bateaux de travail. 

douarnenez7

Ils sont le témoignage de l'activité portuaire qui régnait au siècle dernier, à Douarnenez.

douarnenez7

Face au port-musée et au port de plaisance, l’île Tristan, accessible à marée basse, abrite un exotique jardin botanique, des vergers, des vestiges de fortifications et une maison de princesses. Un trésor y serait toujours enfoui !

douarnenez

Ile Tristan

Tout proche, au hameau de Plomarch, des maisons bien restaurées abritaient autrefois les pêcheurs.

-Plomarch

Savourez l'atmosphère unique de ses quais animés, de ses ruelles aux ateliers et maisons de pêcheurs, est un réel plaisir ! 

plomarch

On peut y voir à côté des vestiges gallo-romains. (cuves à garum)

cuves à garum

Et si vous avez de la chance avec la météo (mais non, il ne fait pas toujours gris en Bretagne, quoi qu'en disent nos photos !), vous trouverez tout le long de la côte, dans la ville même plusieurs petites plages de sable fin, qui devraient vous plaire.

douarnenez16

Cette ville, offre un grand choix de balades, ce fut un véritable coup de coeur pour nous ! 

Posté par Martine84000 à 22:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mars 2021

Saint Guénolé et le phare d'Eckmühl

 

 

113037290_o

Dans ce petit billet je vous emmène pour une promenade au bout du monde, à Saint Guénolé et au phare d'Eckmühl.

Port de St Guénolé

1er port sardinier de France, cette cité offre de nombreuses activités maritimes. C'est le deuxième port de pêche bigouden après celui du Guilvinec.

port2

C’est l'un des sites les plus visités de Bretagne. Ce bout du monde se situant à l'extrême ouest du Finistère offre des paysages grandioses alliant côte rocheuses et vastes étendues dunaires.

DSC_0688

C’est une cité maritime bien située et sauvage, au patrimoine naturel remarquable. Commune bretonne, du pays Bigouden, elle possède 8 km de plages de sable et de nombreuses criques.

Saint-guenole-Port

Nous visiterons une conserverie spécialisée dans la fabrication et la vente de conserves de produits de la mer : sardines en boite, thon à l'huile, rillettes de poissons, soupes de poisson et produits de beauté dérivés de la mer....

DSC_0678

J’aime  ce petit coin de Finistère pour assister au retour de pêche des bateaux côtiers. J'en profiterais pour faire une série de photos sur les filets de pêche et les mouettes volant au dessus des bâteaux de pêche. 

st guénolé

Nous y découvrons l’univers iodé des marins pêcheurs bretons.

DSC_0698

Ils sont partis tôt le matin pour être sur leurs lieux de pêche, au lever du soleil.

st guénolé2

Une bonne journée de travail pour ramener dans leur filet des trésors de mer !

st guénolé5

Dans les caisses de criée, nous pouvons y trouver des sardines, des lottes, des langoustines, des soles. 

port

Quel plaisir de contempler ces paysages pour en apprécier chaque instant, d’écouter le bruit des vagues ainsi que le cri des mouettes à l’arrivée des bateaux de pêche.

phare Eckmuhl1

A proximité de St Guénolé, le célèbre phare d’Eckmühl, haut de 65 m, est l’un des plus puissants de France. Il a une portée de 43 km. C'est grâce à la générosité de la famille du Prince d'Eckmühl que le phare a été inauguré en 1897. Il a été financé par la fille du marèchal Davout, Prince d'Eckmuhl pour arreter l'hécatombe des navigateurs du coin qui s'abimaient sur les rochers. A ses pieds se trouve une chapelle du XVe siècle.

phare eckmuhl2

Pour les courageux, 307 marches à monter pour embrasser une vue à 360° sur la pointe de Penmarch et  le pays Bigouden.

2

Pour terminer notre jolie balade, nous sommes allées marcher sur la jetée, à proximité du phare d'Eckmühl, pour profiter de cet endroit idyllique. (accessible qu'à marée basse). 

st guénolé3Reproduction d'un vieux gréement dans le jardin d'un particulier.

st guénolé4

Bientôt 1 000 000 de visiteurs sur notre blog : Nous tenons  à vous remercier, visiteur d'un jour, parent, ou ami, pour votre passage. Nous espérons vous retrouver régulièrement sur le blog au gré de nos futurs articles.  N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter (colonne de droite), afin  de recevoir par mail nos nouveaux articles, dès leur publication, et à laisser un commentaire quand un article vous plaît, cela fait toujours plaisir, et encourage ! A bientôt pour de nouvelles aventures.

Mon blog

 

Posté par Martine84000 à 19:42 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 mars 2021

Saint Jean du Doigt : son enclos paroissial

112641494_o

Nous poursuivons notre route dans le Finistère, en arrivant au charmant village de Saint Jean du Doigt. Niché dans la vallée, nous y avons découvert un parfait exemple d’un enclos paroissial d’autrefois. Ce superbe ensemble, de style gothique et flamboyant, est composé de :

DSC_9555

 -  L'église, St Jean Baptiste, du 15e s.,  est entourée de son cimetière, et  possède un beau clocher.

DSC_9548

Elle abrite le reliquaire du Doigt de Saint Jean .

DSC_9552

DSC_9551

-  Un arc de triomphe (16e s ), qui est le symbole du passage du profane au sacré.

Saint-Jean-du-Doigt_enclos_paroissial arc triomphe

L'entrée principale, grande baie couronnée d'une large arcade gothique, est encadrée de deux contreforts à pinacles, et de deux niches  sculptés abritant, à droite, saint Jean et, à gauche, saint Roch.

st jean de doigt2

- Une fontaine Renaissance, monumentale (1690) est formée d'un grand bassin circulaire, orné de têtes de lions et de trois vasques, en plomb, superposées, soutenues par un pilier central. Sur la première vasque, un groupe de statuettes figure le baptême du Christ. Dieu le Père, s'inclinant pour bénir son fils, domine la fontaine. 

Fontaine

-  Un calvaire et un ossuaire, accolé à l'église paroissiale, très bien conservé, date de 1612.  

ossuaire

La capacité tombale dans l'église et dans le cimetière étant limitée, les reliques des défunts étaient déposées dans les ossuaires blottis entre les contreforts de la tour.

-  L’oratoire du Sacre est un édifice de la Renaissance, à baies ouvertes, séparées par 7 balustres carrés ;

st jean de doigt3

Il se termine par un chevet en hémicycle percé d'un oeil de boeuf.

oratoire du sacre

Son toit pyramidal en  ardoises est surmonté d'un clocheton ajouré.

DSC_9544

oratoire3

oratoire2

L'enclos paroissial attira, depuis l'arrivée miraculeuse de la Relique du Doigt de Saint Jean Baptiste, au 15e s, des multitudes de pèlerins, espérant voir guérir leurs maladies des yeux.

DSC_9547

Très vite, la réputation et la richesse de la ville se bâtirent sur les miracles accomplis par cette relique. En 1505, la Reine Anne de Bretagne, ayant entendu parler de ces guérisons, aurait entrepris un pèlerinage vers ce lieu sacré afin de se faire appliquer le doigt sur son œil malade. L’histoire dit que la guérison fut immédiate.

saint-jean-du-doigt

Depuis, la population célèbre la relique du doigt lors du grand pardon de Saint Jean-Baptiste. Le dernier dimanche de Juin, une fois la messe terminée, la procession arborant les costumes traditionnels, se rend à la fontaine du Doigt où brûle une haute pyramide de lande séchée, le Tantad.

Jour du Pardon

Après ce feu de joie, et uniquement ce jour-là, les fidèles peuvent admirer le trésor et surtout la relique miraculeuse. Le plaisir de partager une fête ancestrale fait partie du patrimoine de la Bretagne.

pardon

La visite de cet enclos paroissial nous a vraiment touchés. Il n'y a rien de plus émouvant et de plus instructif que l'usure du temps sur la pierre pour faire parler l'histoire de ce village, aux coutumes bien encrées.

85 Citations Inspirantes Qui Vont Changer Votre Vie.

Bon weekend @ tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

 

Posté par Martine84000 à 21:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2021

Roscoff : ville thermale

112705132_o

Revenons en Bretagne, pour une petite balade d'une journée à Roscoff. Situé sur une presqu'île à la limite nord du Léon, cette petite cité, dressée comme une sentinelle, à l'entrée de la Manche, garde dans ses pierres toute la mémoire de son passé.

DSC_9753

Nous avons fait un petit arrêt à la chapelle Sainte barbe, la protectrice des marins, avant de rejoindre la cité médiévale de Roscoff et son vieux port.

roscoff4

Surplombant les hauteurs de la ville, elle nous offre une vue imprenable sur le port, ainsi qu’un panorama admirable sur l'ile de Batz.

roscoff2

Construite en 1619, ses murs extérieurs sont immaculés de blanc.

DSC_9706

Elle présente une statue de Sainte-Barbe avec la main gauche appuyée sur un phare en signe de protection des marins tandis qu’une maquette d’ex-voto, du 19e s. (goélette à 3 mâts),  est suspendue à la voûte.

chapelleSteBarbe

Aujourd’hui la Sainte est toujours vénérée et un grand pardon a lieu annuellement au mois de juillet.

DSC_9707

Les viviers de Sainte-Barbe nous font découvrir les différentes étapes de l'aquaculture des : truites de mer, langoustes, saumons et homards, en parcourant les passerelles au-dessus des bassins.

DSC_9713

Roscoff est une ville thermale animée, où il fait bon vivre toute l’année.

DSC_9737

Les façades, en granit, des maisons et les ruelles, fleuries et pavées, dégagent une atmosphère singulière. De nombreuses ruelles recèlent de trésors architecturaux, comme la rue Amiral Réveillère, ainsi que la rue Albert-de-Mun

DSC_9740

Ces vieilles demeures, du 15e et 16e siècle, aux tourelles de granit, aux lucarnes finement ciselées, et ornées de gargouilles, sont richement sculptées.

DSC_9739

On ne se lasse pas de prendre en photos les moindres détails. Ces demeures appartenaient aux armateurs et marchands, qui ont prospéré ici.

DSC_9735

Nombreuses sont les boutiques de souvenirs, dans la ville, difficile d’y résister.

roscoff7

L’église Kroaz-Batz, dans le centre-ville, possède un patrimoine intéressant.

DSC_9752

DSC_9750

DSC_9757

DSC_9760

On n’y trouve pas, par contre, d’ex-voto. Cependant quatre caravelles de pierre sont sculptées, dans le mur, de chaque côté de l’église, témoignent de la prospérité maritime et de l’art religieux de Roscoff à cette époque-là.

DSC_9770

C’est très rare en Bretagne, seules quelques églises du Finistère possèdent de tels vaisseaux de pierre dans leur architecture.

DSC_9734

Nous avons, longé, ensuite, les quais du vieux port, en admirant la vue et en pensant aux navires marchands d’autrefois qui ont navigué ici durant des siècles.

roscoff3

Le port de pêche est le lieu de rendez-vous des marins. 

Roscoff

On y trouve, dans les halles de la criée animée dès 6 heures du matin : des crustacés, homards, langoustes, pêchés le long des côtes.

Roscoff1Construit en 1968, ce pont permet l'embarquement des passagers pour l'île de Batz à marée basse.

 

Le centre historique de Roscoff, dispose d’édifices à l’architecture exceptionnelle et bien préservée.

DSC_9755L'étonnant ossuaire de Roscoff.

On remarque a l'angle du rempart, près du port,  une tourelle de guet, dite Tourelle de Marie-Stuart. Dans la  même rue, la maison Marie-Stuart, qui selon la tradition locale, aurait reçu la reine d'Ecosse, alors âgée de huit ans en 1548, débarquant à Roscoff avant de se diriger vers Morlaix.

roscoff6Tourelle de Marie-Stuart.

DSC_9768

L'ancienne cité des corsaires nous a offert de grands moments d'évasion, tout en regardant, dans le port des ferries-boats, s'éloigner les navires pour l'Irlande.

ferry

Difficile de ne pas tomber amoureux de ce petit port où les anciennes maisons d'armateurs alignent fièrement leurs façades de granit, le long des ruelles.

DSC_9745

Que l'on y vienne soit pour profiter d'une séance de thalossothérapie, à base d'algues, soit pour embarquer vers Plymouth ou pour partir à la découverte de l'île de Batz, on est immédiatement séduit par cette cité pleine de charme, et très fleurie ! 

DSC_9751

Belle journée @ tous, et merci pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup de plaisir ! 

Citation voyage : les plus belles | Lonely Planet

 

Posté par Martine84000 à 10:46 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,